«L'Emission politique»: Le neveu de Pierre Bérégovoy «écœuré» par la comparaison de François Fillon

REACTION Selon son neveu, Pierre Bérégovoy « était un homme proche des gens qui ne portait pas des costumes coûtant des milliers d’euros. Il vivait de manière simple, à l’inverse de Fillon »…

C. Ape. avec AFP
— 
Jean-Michel Bérégovoy, le neveu de Pierre Bérégovoy
Jean-Michel Bérégovoy, le neveu de Pierre Bérégovoy — MEHDI FEDOUACH / AFP

La comparaison a choqué. Lors de « L’Emission politique » jeudi, alors que David Pujadas lui demandait s’il était « un homme d’argent », François Fillon s’est emporté, faisant référence à l’ancien Premier ministre socialiste Pierre Bérégovoy, mis en cause dans une affaire de prêt et qui s’était suicidé en 1993.

>> A lire aussi : Le top 5 des approximations/manipulations de François Fillon

« Ca fait deux mois que la presse déverse sur moi des torrents de boue », a déclaré le député de Paris dès le début de l’émission. « Ça m’a fait souvent penser à Pierre Bérégovoy », a confié François Fillon. « J’ai compris pourquoi on pouvait être amené à cette extrémité. »

Une comparaison « écœurante »

Ce vendredi, le neveu de Pierre Bérégovoy a réagi aux propos du candidat LR dans les colonnes du Parisien. « Je m’attendais à ce qu’il le sorte un jour. Ça m’étonnait qu’il ne l’ait pas encore fait. […] Il utilise ce symbole pour une tactique politique. C’est écœurant », a lancé Jean-Michel Bérégovoy, élu écologiste à la mairie de Rouen.

De François Fillon, Jean-Michel Bérégovoy dit « c’est un type qui n’a aucune moralité en politique. Quelqu’un capable d’utiliser ce qu’il y a de plus sombre dans notre histoire, des arguments aussi douloureux, aussi vils ne mérite pas d’être Président. »

>> A lire aussi : Hollande dénonce le manque de «dignité», de «responsabilité» de Fillon

Son oncle « était un homme proche des gens qui ne portait pas des costumes coûtant des milliers d’euros. Il vivait de manière simple, à l’inverse de Fillon », a-t-il taclé.

Invitée jeudi soir à débattre avec François Fillon sur France 2,la romancière Christine Angot a accusé le candidat LR de faire un « chantage au suicide » en évoquant Pierre Bérégovoy.