VIDEO. Présidentielle: Barbara Pompili apporte son soutien à Emmanuel Macron

RALLIEMENT « J’ai décidé d’apporter mon soutien à la démarche, au projet et donc à la candidature d’Emmanuel Macron », a-t-elle déclaré…

C. Ape. avec AFP

— 

Barbara Pompili, secrétaire d'État à la Biodiversité
Barbara Pompili, secrétaire d'État à la Biodiversité — CHAMUSSY/SIPA

C’est le premier membre du gouvernement à franchir le pas. La secrétaire d’État chargée de la biodiversité, Barbara Pompili, a annoncé ce mardi matin son soutien à Emmanuel Macron pour la présidentielle. « J’ai décidé d’apporter mon soutien à la démarche, au projet et donc à la candidature d’Emmanuel Macron », a dit au micro de France Info celle qui est entrée au gouvernement en février 2016.

Barbara Pompili a expliqué soutenir le « projet écologiste » du leader d’En marche ! et sa « vision de l’avenir très européenne » pour lutter contre le FN. « Je préfère un programme pragmatique, réaliste et financé » sur l’écologie, a-t-elle dit. « Je n’ai pas voulu entrer dans des histoires de marchands de tapis », a-t-elle poursuivi, affirmant ne pas avoir négocié avec l’ancien locataire de Bercy. « Certains soutiens de Benoît Hamon sont dans le repli, dans le caporalisme », a lancé Barbara Pompili, qui veut construire sur « ce qui rassemble ».

Cazeneuve demande à ses troupes de ne pas se rallier à Macron

En parallèle, Bernard Cazeneuve a demandé aux membres du gouvernement, y compris Jean-Yves Le Drian, de ne pas se rallier à Emmanuel Macron, a indiqué ce mardi matin le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis sur RTL.

Le Premier ministre a participé lundi au bureau national du PS où il « a stigmatisé tous ceux qui manquaient à leur parole », selon Jean-Christophe Cambadélis. « Mais il ne visait pas seulement Manuel Valls », a ajouté le responsable socialiste.

Interrogé sur le fait que le chef du gouvernement a demandé aux ministres de ne pas se rallier à Emmanuel Macron, Jean-Christophe Cambadélis a répondu positivement. Il a espéré que ce ne serait pas le cas du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, régulièrement annoncé comme soutien d’Emmanuel Macron sans toutefois l’avoir annoncé publiquement. « Je pense qu’il ne le fera pas, j’espère qu’il ne le fera pas », a-t-il dit. Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports, membre du PRG, est également annoncé comme soutien du leader d’En marche !. Il a promis une annonce pour le vendredi 24 mars.