VIDEO. Quand François Fillon plagie... François Fillon

COPIER-COLLER Un discours semblable à dix ans d’intervalle…

C. Ape.
— 
François Fillon lors du rassemblement place du Trocadéro à Paris, le 5 mars 2017.
François Fillon lors du rassemblement place du Trocadéro à Paris, le 5 mars 2017. — T. SAMSON / AFP

Le discours prononcé par François Fillon le 5 mars au Trocadéro avait comme un air… de déjà entendu. L’Opinion a repéré, montage vidéo à l’appui, que le discours du candidat de la droite et du centre à la présidentielle ressemblait à s’y méprendre au discours de politique générale de 2007 prononcé par le même François Fillon, alors Premier ministre, face à l’Assemblée nationale.


L’Opinion rappelle que le discours du 3 juillet 2007, au début du quinquennat Sarkozy, avait été écrit conjointement avec François Fillon et sa plume Igor Mitrofanoff.

Copier-coller

Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, Voltaire, Rousseau, Victor Hugo, Clemenceau, la Résistance et Camus ont de nouveau été cités et le candidat à la présidentielle a également refait l’éloge de la République.

Des lignes quasi identiques à dix ans d’intervalle. La République « est une révolte face aux facilités, face aux échecs. Elle n’est que mouvement. Si elle tombe, elle se relève telle Gavroche sur sa barricade. Elle se relève toujours et c’est la faute à Voltaire, à Rousseau, c’est aussi pour nous la faute à Victor Hugo, à Clemenceau, aux héros de 20 ans de la Résistance. "Vivre, c’est ne pas se résigner !", écrivait Camus. Sans cesse dans son histoire, la France a cru au mouvement. Jamais elle n’a fait bon ménage avec le statu quo et les arrangements à la petite semaine, ce que le général De Gaulle qualifiait en son temps de "petite soupe sur son petit feu, dans sa petite marmite" ».