VIDEO. Présidentielle: Manuel Valls «n’apportera pas son parrainage» à Benoît Hamon

PARTI SOCIALISTE L’ancien Premier ministre doit s’exprimer ce mardi soir devant ses soutiens lors d’une réunion à l’Assemblée nationale…

H. B.

— 

Manuel Valls le 29 janvier 2017, après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche
Manuel Valls le 29 janvier 2017, après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche — Eric FEFERBERG / AFP

« Il cumule trop de contradictions ». Dans une interview accordée à Paris Match, Manuel Valls indique clairement qu’il ne soutiendra pas le vainqueur de la primaire de la gauche à l’élection présidentielle. « Je ne peux pas apporter mon parrainage à Benoît Hamon », déclare-t-il sans réserve dans cet entretien à paraître mercredi.

L’ex-Premier ministre affirme qu’il ne pourrait pas « assumer autant de contradictions », en faisant notamment allusion à l’accord conclu entre le candidat socialiste et l’écologiste Yannick Jadot.

« Hamon ne suscite pas d’engouement »

Manuel Valls, qui doit s’exprimer ce mardi soir devant ses soutiens lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, se dit très inquiet d’un éventuel second tour entre François Fillon et Marine Le Pen. « L’affaire François Fillon a laissé des traces profondes » et « Hamon ne suscite pas d’engouement », dit-il.

>> A lire aussi : Valls dément qu'il a l'intention d'appeler à voter Macron dès le premier tour

Il n’apporte pas pour autant son soutien à Emmanuel Macron, contrairement à ce qui a été annoncé lundi soir par Le Parisien. Selon lui, si le leader d’En marche ! remporte l’élection présidentielle, « il n’y aura pas de majorité absolue » à l’Assemblée nationale à cause d’un « FN durablement installé ».