«L'Emission politique»: «Je ne ferme aucune porte [à Hamon]» dit Jean-Luc Mélenchon

LIVE Revivez avec nous la participation du candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, au programme politique du soir sur France 2...

A.-L.B. avec O.-P.-V.

— 

Jean-Luc Mélenchon, candidat de France insoumise sur le plateau de
Jean-Luc Mélenchon, candidat de France insoumise sur le plateau de — Patrick KOVARIK / AFP

L'ESSENTIEL

  • Le député européen et fondateur du mouvement La France insoumise Jean-Luc Mélenchon est candidat à la présidentielle.
  • Candidat à la présidentielle en 2012, il a alors obtenu 11,1% des voix.
  • Des négociations compliquées sont entreprises avec le candidat socialiste Benoît Hamon, sans que la porte soit fermée entre les deux hommes.

A LIRE AUSSI

Pour sa campagne, Jean-Luc Mélenchon veut être l'idole des jeunes

Benoît Hamon a «parlé» à Jean-Luc Mélenchon d’un éventuel rassemblement

C'est quoi les différences de programme entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon

 

00h01: «L'Emission politique»: Que faut-il retenir du passage de Jean-Luc Mélenchon?

>> C'est à retrouver par ici

 

>> A lire aussi : >> A lire ici: La synthèse de L'Emission politique avec Jean-Luc Mélenchon

 

23h20: L'Emission politique se termine 

Merci d'avoir suivi ce programme avec nous. Retrouvez-nous sur 20minutes.fr nos papiers d'analyse et la synthèse de cette soirée. 

 

23h17: Dernier billet humoristique de Charline Vanhoenacker

 

23h13: Le journaliste Karim Rissouli liste les sondages à chaud de la soirée, les chiffres (moyens) de l'audience

«Je ne veux qu'on me compare à Hamon, je veux qu'on me compare à Fillon, Macron qui sont mes adversaires. Pas Benoît Hamon car je veux le convaincre» 

 

 

23h02: LE SAVIEZ-VOUS? 

De mars 2000 à mai 2002, Jean-Luc Mélenchon a été ministre délégué à l'Enseignement professionnel, rattaché au ministre de l'Éducation nationale de l’époque, Jack Lang. En deux ans, il a porté une réforme des Certificats d'aptitude professionnelle et a crée la validation des acquis et le label « lycées des métiers ». Il s’agit de sa seule expérience de ministre.

 

22h50: Débat avec Valérie Pécresse, la présidente LR de la région Ile-de-France

QUI EST-CE?

Valérie Pécresse est une des figures du parti Les Républicains. Celle qui a choisi d’interpeller le candidat Mélenchon sur la jeunesse est présidente du conseil régional d’Île-de-France. Elle a été députée des Yvelines jusqu’en janvier 2016, ainsi que ministre à deux reprises sous Nicolas Sarkozy, à l’Enseignement supérieur puis au Budget.

Interrogé sur les violences qui ont touché plusieurs lycées de la région, Jean-Luc Mélenchon affirme que «la violence, je la condamne et je l'ai toujours condamnée.»

Jean-Luc Mélenchon sur les migrants

EXPLICATION.

Jean-Luc Mélenchon  n’avance pas de chiffre sur le nombre de migrants qu’il souhaite accueillir s’il arrive au pouvoir. Il écrit dans le programme de la France insoumise vouloir la construction de camps d’accueil aux normes internationales en France, et souhaite réaffirmer le droit d’asile sur le territoire, ainsi que la création d’une organisation mondiale des migrations liée à l’ONU.

 

22h44: Question sur la laïcité

«Approuvez-vous que Marine Le Pen refuse de se voiler pour voir le grand mufi?» demande la journaliste Léa Salamé. «Absolument, absolument», répond Jean-Luc Mélenchon. 

«Le voile est-il un signe de soumission, comme vous l'avez déjà dit?» «Oui», répond Jean-Luc Mélenchon, qui parle de «conviction personnelle».  Cependant, le candidat refuse l'idée d'interdire le voile à l'université. «Je suis opposé à tout signe religieux» dit encore Jean-Luc Mélenchon.

22h32: Dialogue avec Valérie Gloriant, ancienne restauratrice à Calais, chômeuse

Cette femme évoque Calais avec les migrants dans la ville. «Certains ont profité du système» dit cette femme qui raconte avoir vu des migrants près de chez elle avec des «Iphone et des liasses de billets». «Nous avons des devoirs les uns envers les autres» dit Mélenchon. «Il faut laisser passer les migrants, y compris les mineurs, pour qu'ils puissent retrouver leurs proches de l'autre côté de la Manche. Et ceux qui restent là, il faut les répartir partout en France, parce qu'il n'est pas normal que Calais supporte tout ce poids.» Valérie Gloriant annonce qu'elle votera FN «même si (s)on coeur n'est pas pour Marine Le Pen». «Si nous laissons Marine Le Pen passer, ça va être la bagarre généralisée» répond le candidat.

 

Boris Nemtsov ou Alexeï Navalny ??

OUPS

Alors qu’il était interrogé sur son rapport à Vladimir Poutine, Jean-Luc Mélenchon a confondu l'opposant Boris Nemtsov, assassiné en février 2015 sur la place Rouge, qu’il a accusé d’être « antisémite », avec Alexeï Navalny, également opposant en vie au dirigeant russe, aux idées nationalistes et antisémites.

«Un incident par jour dans le parc nucléaire» dit Mélenchon

VERIFICATION. FAUX

Depuis le début du mois de février, il y a eu six incidents en tout et pour tout dans les centrales nucléaires françaises. Sur le mois de janvier, c’était quatre incidents selon les données de l'Autorité de sûreté nucléaire. 

22h20: Dialogue avec Alain Jean, patron de la BAC à Pointe-à-Pitre 

La brigade anti-criminalité que Jean-Luc Mélenchon veut supprimer.

«Le délit de faciès est quasi-systématique» dit Jean-Mélenchon.

«Je suis fatigué de la police shérif. Je suis pour le retour des gardiens de la paix. Gardien de la paix ce n'est pas cowboy, c'est la police de proximité» dit Mélenchon qui se dit police de proximité. Le candidat et le policier s'accroche à propos du jeune Théo, gravement blessé au cours d'une interpellation. «La présemption d'innoncence s'applique aux policiers», dit le policier au candidat.

22h17: La centrale de Tricastin, un démantèlement prochain?

EXPLICATION.

Une enquête publique en vue du démantèlement de l'ancienne usine d’enrichissement d’uranium Eurodif du Tricastin, arrêtée en 2012, a commencé début janvier. Le chantier, confié à Areva, va durer environ trente ans, pour un coût d’un milliard d’euros. Neuf communes de la Drôme et du Vaucluse sont concernées, alors que ces travaux doivent débuter en 2018, lorsque toutes les démarches auront été accomplies.

22h11: Nouvelle séquence avec un dialogue avec la maire LR de Pierrelatte et vice-présidente du département de la Drôme, Marie-Pierre Mouton 

La maire qui est pour le nucléaire critique le programme de Mélenchon (sortie du nucléaire, énergies renouvelables pour 2050, abandon de l'EPR) sur ce thème. «Qu'est-ce qui va se passer? Tricastin c'est 18.000 emplois (...) C'est l'exode aussi» dit la maire.

«Je dis que le nucléaire est dangereux. Il y a Fukushima pour le prouver et Tchernobyl.»

«L'emploi n'est pas un argument absolu. Il y a 65 millions de personnes en France, en cas d'incident nous serons tous concernés». «ll y a maintenant un incident par jour dans le parc nucléaire».

 

Le programme de Mélenchon sur l'écologie: 

-Inscription d'une règle verte dans la Constitution, c’est-à-dire « ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer »

-100% d’énergies renouvelables en 2050
-Sortie progressive du nucléaire et fermeture immédiate de la centrale de Fessenheim
-Mise en place d'une taxe carbone sur le transport de marchandises

22h04: Philippe Torreton demande le rassemblement de la gauche pour la présidentielle

«Je ne veux pas prendre de risque. Je ne veux pas brader le soutien de tous ces gens qui sont venus me soutenir. (...) Je veux pas gacher, détruire et c'est pour cela que j'ai demandé des garanties [au PS]. Mais je suis prêt à la sortie de cette émission à aller parler à Hamon» dit Mélenchon

21h58: «Marine Le Pen n'est pas pour la retraite à 60 ans»

VERIFICATION. FAUX

La candidate du Front national propose bien le retour de la retraite à 60 ans sous conditions de 40 annuités, ainsi qu'une hausse des salaires et des retraites de moins de 1.500 euros nets, à travers une « prime de pouvoir d'achat ». Elle veut financer cette dernière mesure par « une contribution sociale à l'importation des biens et des services de 3 % », qui rapporterait selon le FN « 15 milliards d'euros au minimum » et permettrait ensuite de distribuer « près de 80 euros par mois » par personne concernée.

21h56: L'invité suprise est le comédien Philippe Torreton 

QUI EST-CE?

Comédien de 51 ans, Philippe Torreton est un comédien. Il a été récompensé d’un César en 1997 pour son rôle dans Capitaine Conan. Il est également engagé politiquement à gauche. Après avoir soutenu Ségolène Royal en 2007, il s’est engagé pour Bertrand Delanoë lors des élections municipales de 2008 en tant que candidat dans le 9e arrondissement de Paris. Elu conseiller de cet arrondissement chargé de la citoyenneté, de la lutte contre les discriminations et des évènements artistiques. Lors de la primaire écologiste fin 2016, il a soutenu Yannick Jadot.

21h49: Reportage : Jean-Luc Mélenchon rencontre un chauffeur indépendant qui travaille 60 heures par semaine, puis va dans un centre de formation de chauffeurs VTC.

Jean-Luc Mélenchon se dit contre ce type d'emploi et cette situation de l'emploi. «Tout ca est une arnaque» «L'ubérisation, c'est 65 heures pour gagner 1.600 euros ! Vous trouvez ça normal?»

21h44: Jean-Luc Mélenchon refuse tout lien entre son programme et celui de Le Pen

Interrogé sur les similitudes entre le programme de Marine Le Pen et son programme, il réfute tout lien. «Qu'est-ce que c'est que ce machin, comment vous osez comparer?!»

«Je parle du protectionnisme solidaire, elle parle du protectionnisme des frontières».  «Je ne suis pas nationaliste, je suis un patriote solidaire» dit encore Jean-Luc Mélenchon qui se dresse contre le droit du sang ou encore la priorité nationale...

«Elle, elle n'est pas pour la retraite à 60 ans, elle n'est pas pour l'augmentation du smic, elle est pour le 49.3» dit Mélenchon de Marine Le Pen.

 

 

21h32: Deuxième partie sur le programme économique de Jean-Luc Mélenchon

Les grands axes du programme de Mélenchon qui proprose un plan de relance "keynésien" de 102 milliards répartis dans :

-“l’urgence sociale” : 45 milliards dont 18 pour le logement

-“l’urgence écologique” : 50 milliards dont 25 pour le développement des énergies renouvelables

-7 milliards pour les services publics

-Mélenchon espère 55 milliards de recettes fiscales supplémentaires sur 5 ans 

-Hausse de la dépense publique prévu de 173 milliards pour financer la hausse des salaires (notamment le smic)

-Au total 273 milliards d'euros de dépense publique supplémentaire, soit une hausse de 20% des dépenses actuelles

-Il espère enfin une croissance de 2%, un taux de chômage à 6% et une hausse de l’inflation à 4%.

21h24: 4e question sur les droits de l'Homme et le rapport d'Amnesty international

Le journaliste lui demande pourquoi Jean-Luc Mélenchon ne parle pas des droits de l'homme? Le candidat le prend mal. «Je ne vous ai pas attendu pour parler des droits de l'Homme» «Vous m'entendrez autant de fois que vous m'interrogerez», dit-il, assurant «être toujours intervenu quand on me le demandait».

Interrogé sur son opinion sur le président Vladimir Poutine, le candidat se montre pro-russe. «Quand m’avez-vous entendu défendre Vladimir Poutine ? Nous n’avons aucun intérêt à nous affronter avec les Russes.» «Je suis contre les préparatifs guerriers avec la Russie». «Les Russes sont des partenaires», dit-il encore.

 

21h22. 3e question sur l'Europe.

«Angela Merkel va entendre un président de la République dire: "nous ne sommes plus d’accord". Ni Nicolas Sarkozy ni François Hollande n’ont renégocié les traités. François Hollande n’a même pas essayé. Parce que personne n’est en état de dire "non" à la France (...) L'Europe est à l'agonie et est en train de se disloquer» dit le candidat. «Si on ne supprime pas les clauses qui empêchent l'harmonisation fiscale et sociale, on aura l'Europe du fric et de la guerre.» Il tacle au passage l'écologiste Jadot qui vient de rallier Hamon. «Je ne vais pas signer sur un coin de table pour échanger des circonscriptions comme un Yannick Jadot»

21h15: 2e question sur les assistants parlementaires au Parlement européen

«Des assistants travaillent à faire ce que je décide de faire». «Je n’ai jamais employé de membre de ma famille en tant que parlementaire». «Mais quand je vais faire une manif en France, je leur demande de me préparer une fiche». Il demande donc à ses assistants au Parlement européen de travailler sur des sujets nationaux. «La France est en Europe, non?», lance-t-il, avant de réfuter tout lien avec l'affaire qui touche Marine Le Pen, condamnée par l'organisme européen anti-fraude pour des emplois douteux d'assistants parlementaires.

21h04: Première partie avec des questions d'actualité:

Le tout récent ralliement de l'écolo Yannick Jadot au socialiste Benoît Hamon, qui presse Jean-Luc Mélenchon de rejoindre Hamon «Parlons-nous d'accord». «Je ne suis pas un aventurier», ajoute-t-il. 

Le candidat «refuse les accords d'appareils» et explique vouloir «des garanties» pour négocier un éventuel accord avec Hamon à qui il a écrit une lettre. 

«J'appelle à une rencontre pour que l'on discute [avec Hamon]», dit encore Jean-Luc Mélenchon, qui pourrait intervenir à partir de dimanche. «Je suis ouvert à la discussion» «Je ne ferme aucune porte», dit-il encore, affirmant que les équipes de Hamon sont frileuses au début. Jean-Luc Mélenchon invite Hamon à venir manifester le 18 mars pour la 6e République.

21h03: C'est parti! avec une petite présentation du candidat (qui surprend un peu Jean-Luc Mélenchon)

21h00: Le live de l'émission (ci-dessous)

 


DIRECT. L'Emission politique, avec Jean-Luc... par francetvinfo

20h38: L'écologiste Yannick Jadot presse Jean-Luc Mélenchon de rejoindre le socialiste Hamon

Sur le plateau de France 2 ce jeudi soir, Yannick Jadot, qui avait remporté la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts, a enjoint Jean-Luc Mélenchon de rejoindre cet accord, alors que les discussions avec le candidat de La France insoumise sont au point mort.

Sur Twitter, le secrétaire national EELV David Cormand écrit une lettre à Jean-Luc Mélenchon résumant la même idée.

 

20h30: Jean-Luc Mélenchon est arrivé dans les locaux

 

20h23: Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France, va débattre avec le candidat ce soir

 

20h20: Après Marine Le Pen (FN), au tour de Jean-Luc Mélenchon de passer ce soir sur le gril de l'Emission politique sur France 2

Toute la soirée, nous suivons avec et pour vous ce programme. Grosses déclarations, éventuelles erreurs, tweets rigolos ou pertinents, on veille sur les propos du candidat à la présidentielle et sur les réseaux. Faites-nous part de vos commentaires et de vos questions dans les commentaires ci-dessous, on vous répondra. Bonne soirée à tous.