Présidentielle: Malgré ses engagements, François de Rugy choisit de soutenir Emmanuel Macron

POLITIQUE « Moi je n’ai rien négocié, j’y vais en m’engageant pleinement », a déclaré le député écologiste…

20 Minutes avec AFP

— 

L'écologiste François de Rugy, le 8 septembre 2015 à Paris
L'écologiste François de Rugy, le 8 septembre 2015 à Paris — JOEL SAGET / AFP

Il n’a pas tenu son engagement. François de Rugy, ex-candidat écologiste à la primaire socialiste élargie, a annoncé ce mercredi son soutien à la candidature d’ Emmanuel Macron à la présidentielle. « Je m’engage dans cette élection présidentielle au côté d’Emmanuel Macron », a déclaré sur FranceInfo le président du Parti écologiste qui, comme tous les candidats à la primaire, s’était engagé à soutenir le vainqueur du scrutin, en l’occurrence Benoît Hamon.

« Je ne vais pas mentir aux Français »

« Je préfère la cohérence à l’obéissance », a justifié le député de Loire-Atlantique, également vice-président de l’Assemblée, qui a toutefois reconnu que Benoît Hamon était « légitime pour être le candidat du Parti socialiste », grâce à sa large victoire à la primaire, à laquelle François Rugy a réuni 3,82 % des voix.

« Je ne vais pas mentir aux Français. Je ne me vois pas leur dire qu’après tout ce que j’ai dit pendant la primaire (…), ça y est, je suis convaincu par le projet de Benoît Hamon alors que ce n’est pas vrai », a-t-il poursuivi, citant le revenu universel et le 49-3 citoyen comme deux points de profond désaccord.

>> A lire aussi : François de Rugy préfère être un «petit candidat avec un grand projet que l’inverse»

Autre grief de François de Rugy contre le candidat socialiste, la main tendue au candidat écologiste Yannick Jadot et à celui de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, en laissant de côté Emmanuel Macron. « Benoît Hamon (…) a fait un choix politique. C’est de dire (…) Je propose une majorité gouvernementale à Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Ce n’est pas du tout le rassemblement tel que je le concevais », a-t-il expliqué.