Présidentielle: Tous les candidats s'affronteront sur France 2 lors d'un débat avant le 1er tour

TELEVISION C’est la première fois qu’un tel débat oppose les candidats à l’élection présidentielle...

20 Minutes avec AFP

— 

David Pujadas dans «Des paroles et des actes», le 26 mai 2016.
David Pujadas dans «Des paroles et des actes», le 26 mai 2016. — France 2

France 2 a répondu mardi à TF1, qui va organiser un débat à cinq candidats avant le 1er tour de la la présidentielle, en annonçant une émission le 20 avril avec « tous les candidats retenus par le Conseil constitutionnel ».

La deuxième chaîne avait proposé à TF1 de coorganiser le débat mais la Une a refusé, a regretté une porte-parole de France Télévisions, confirmant des informations de presse.

C’est la première fois qu’un tel débat opposera les candidats à l’élection présidentielle avant le premier tour.

Un « déséquilibre fort » redouté par le CSA

Après l’annonce de TF1, France 2 a émis le souhait d’organiser de son côté un autre débat d’ici fin mars « qui permettra de confronter les différents programmes des candidats ayant recueilli le nombre de parrainages requis », selon cette porte-parole, soit un format plus large que les cinq retenus par TF1.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a indiqué de son côté redouter un « déséquilibre fort » que créerait le débat de TF1 dans « l’exercice du pluralisme », en avantageant trop les grands candidats, a indiqué une porte-parole à l’AFP. Le CSA devrait examiner la question dans les prochains jours.

Selon le CSA, TF1 pourrait être dans l’impossibilité de rattraper ce déséquilibre : le Conseil constitutionnel ayant indiqué qu’il pourrait publier la liste des candidats officiels le 20 ou le 21 mars, la période d'« équité » du temps de parole pourrait prendre fin dès le lendemain de l’émission de TF1.

Les candidats Marine Le Pen, invitée sur TF1, et Nicolas Dupont-Aignan, non retenu pour le débat, avaient exprimé dans l’après-midi leur réticence face au format choisi par la Une.

>> A lire aussi : Nicolas Dupont-Aignan dénonce un «viol démocratique» et appelle au boycott

« Il serait souhaitable que tous les candidats ayant obtenu leurs parrainages soient invités aux débats télévisés du 1er tour », avait tweeté la candidate FN.