Affaire Fillon: Le candidat LR à la présidence exclut à nouveau de retirer sa candidature

POLITIQUE Il n’y a « pas de solution alternative meilleure » à « ma candidature », a notamment déclaré le candidat de la droite à la présidentielle…

H. B. avec AFP
— 
François Fillon en meeting à Poitiers.
François Fillon en meeting à Poitiers. — GUILLAUME SOUVANT / AFP

La réponse ne s’est pas fait attendre. Après la lettre ouverte publiée ce mardi matin par plusieurs parlementaires LR qui réclament l’organisation d’un bureau politique en urgence, François Fillon a estimé qu’il n’y avait « pas de solution alternative meilleure » à sa candidature.

« Le retrait de ma candidature créerait une crise majeure », avec un risque « d’effacement » de la droite durant cette campagne présidentielle, a affirmé le candidat de la droite à la présidentielle lors d’une réunion de groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, où il a rejeté l’idée de réunir un bureau politique.

>> A lire aussi : Les sarkozystes haussent le ton et réclament la réunion d’un bureau politique

Certains élus Les Républicains se sont réunis lundi soir lors d’un dîner pour faire le point sur la situation de leur candidat à la présidentielle, François Fillon, confronté à l’affaire des emplois présumés fictifs de son épouse Penelope. Ce mardi matin, ils ont publié une lettre ouverte au candidat de la droite pour notamment réclamer la tenue d’un bureau politique.

« Est-ce que vous m’aidez ou est-ce que vous me compliquez la tâche ? »

« Honnêtement, ça serait peut-être plus facile pour moi personnellement et ma famille de ne pas être dans cette compétition aujourd’hui. Cette décision (de rester), je l’ai prise, je ne reviendrai pas dessus », a lancé le vainqueur de la primaire de la droite. « Maintenant, chacun prend ses responsabilités. La question, c’est : "Est-ce que vous m’aidez ou est-ce que vous me compliquez la tâche ?" », a ajouté l’ancien Premier ministre.

Selon des parlementaires présents, « 90 % des députés » qui assistaient à cette réunion ont toutefois exprimé « des messages d’union et de soutien ».