Elections régionales: Les colistiers socialistes qui se sont désistés dans le Grand Est siègeront-ils?

Elections Des colistiers qui s’étaient désistés de la candidature de Jean-Pierre Masseret ont été élus au conseil régional, ce dimanche. Siégeront-ils ? Verra-t-on deux groupes de gauche dans l’hémicycle ?….

Floréal Hernandez

— 

La colistière de Jean-Pierre Masseret, Pernelle Richardot, tête de liste n°1 dans le Bas-Rhin, s'est désistée entre les deux tours. Siégera-t-elle au conseil régional? (Archives)
La colistière de Jean-Pierre Masseret, Pernelle Richardot, tête de liste n°1 dans le Bas-Rhin, s'est désistée entre les deux tours. Siégera-t-elle au conseil régional? (Archives) — G. Varela / 20 Minutes

Mardi, ce sont 71 colistiers socialistes de Jean-Pierre Masseret qui se sont désistés. Ce dimanche, certains sont pourtant élus au conseil régional de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Siègeront-ils le 4 janvier pour l’élection du nouveau président de région Philippe Richert ?

>> Toutes les infos sur le second tour des régionales 2015 en direct, dans notre live.

Interrogée sur la position qu’elle allait tenir, Pernelle Richardot, tête de liste dans le Bas-Rhin, a expliqué : « Je fais le choix du collectif. Une grande réunion décidera ce soir [dimanche] si je siège. » Si la décision est positive, Pernelle Richardot annonce « la création d’un groupe socialiste ».

>> Tous les résultats des élections par ici.

Jean-Pierre Masseret estime que « c’est un cas de conscience qu’ils doivent assumer. Ils sont élus avec les voix d’hommes et de femmes à qui ils voulaient interdire le droit de vote. C’est une question politique, une question de morale. » Toutefois, le candidat destitué de l’étiquette PS est prêt à siéger dans un même groupe au conseil régional. « S’ils ne renient pas le programme [porté par la liste], pourquoi les renier ? »