Elections régionales: Christophe Clergeau (PS) assume une «défaite claire» en Pays de la Loire

POLITIQUE Plus de cinq points sépareraient les listes PS et Les Républicains, en Pays de la Loire...

Julie Urbach
— 
Christophe Clergeau / AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER
Christophe Clergeau / AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER — AFP

Une « défaite claire ». Voilà comment le socialiste Christophe Clergeau a qualifié le message des urnes, à l’issue du deuxième tour des élections régionales en Pays de la Loire, ce dimanche. Selon les premiers sondages, sa liste serait créditée de 37,1 % des voix derrière celle de Bruno Retailleau (42,3 %) qui remporte la région.

« Nationalisation » de la campagne

Si sa stratégie de fusion avec la liste EELV ne semble pas avoir fonctionné, c’est la « nationalisation » de la campagne que la gauche a déploré, ce dimanche. « La campagne n’a fait que très peu de place au débat sur les enjeux régionaux, laissant trop souvent les sujets nationaux occuper tout l’espace. La focalisation entre les deux tours sur le vote FN a pu entretenir l’idée que le vote utile était un vote de droite, y compris ici en Pays de la Loire où la mobilisation a favorisé Les Républicains », analyse Christophe Clergeau. « Mais c’est la règle de la vie démocratique, et j’en prends acte », a-t-il ajouté.

>> A suivre notre live spécial élections régionales

Fair play, les socialistes Johanna Rolland (maire de Nantes) et Philippe Grosvalet (président du département) ont félicité Bruno Retailleau pour sa victoire. La maire de Nantes a cependant aussi mis en avant la victoire de la gauche sur le territoire nantais.