Régionales 2015: Pour vous inciter au vote, ils vous offrent… à manger

ABSTENTION Des commerçants et des citoyens font appel au ventre des électeurs pour les attirer dans les bureaux de vote...

N.Beu.

— 

Un sandwich jambon beurre
Un sandwich jambon beurre — Gerard Lacz / Rex Featu/REX/SIPA

En dépit des sommets qu’atteint l’abstention à chaque scrutin, la France ne semble pas près d’adopter le vote obligatoire. Pas grave. Dans certaines villes, les citoyens ne manquent pas d’idées pour attirer les électeurs dans les isoloirs. A l’occasion des régionales, trois initiatives ont ainsi vu le jour en France pour récompenser l’estomac des électeurs qui auront fait leur devoir.

Un vote, un bonbon

A Villejuif, dans le Val-de-Marne, lors du premier tour, les personnes chargées de surveiller le bon déroulement du vote avaient près d’elles une assiette de bonbons. Un vote, un bonbon. Les Villejuifois savent ce qu’ils ont à faire pour aciduler leur prochain dimanche.

Un vote, un kilo de fruits ou légumes

A Nancy, en Meurthe-et-Moselle, un maraîcher du marché couvert a promis d’offrir un kilo de fruits ou légumes (sans obligation d’achat) aux clients qui seront allés voter et lui présenteront leur carte d’électeur tamponnée. Huseyn Uyar, d’origine turque, voit son initiative comme un geste citoyen. « La France est le pays de la liberté et de la démocratie. J’ai envie que cela continue, ne serait-ce que pour mes trois enfants », a-t-il dit à l’AFP. Il n’en est pas à son premier coup, puisqu’il avait réalisé cette même opération lors des dernières municipales. Seule limite à son offre : les clients devront se présenter à son étal avant 13h.

Un vote, un sandwich

A Marly, dans le Nord, les patrons de la friterie O Délice ont décidé d’offrir un sandwich aux citoyens qui montreront leur carte d’électeur tamponnée à la date du jour. Toute la semaine, raconte France Bleu Nord, ils ont tenté d’expliquer à leurs jeunes clients le rôle des élus régionaux et ont insisté sur l’importance de donner son avis. « Voter c’est un devoir, c’est le seul moyen d’être existant », explique l’un des cogérants de la friterie. Dimanche, ils iront plus loin. L’équipe sera renforcée pour l'occasion, afin de préparer les sandwiches citoyens.