Régionales 2015: Comment les candidats chassent les abstentionnistes

ÉLECTIONS Lors du premier tour, un électeur sur deux n’est pas allé voter…

Thibaut Le Gal

— 

Recensement, la France compterait 65,8 millions d'habitants au 31 décembre 2012.
Recensement, la France compterait 65,8 millions d'habitants au 31 décembre 2012. — no credit

A chaque élection, le même constat. L’abstention demeure très élevée. Le premier tour des régionales n’a pas dérogé à la règle. Un électeur sur deux n’est pas allé voter dimanche. A chaque élection, aussi, les mêmes paroles. « Je ne vote plus parce que la politique m’ennuie, ce sont tous des incompétents. Ils sont toujours à côté du monde réel », témoigne par exemple Béatrice V.M, à 20 Minutes.

Régionales 2015: Abstention
Create pie charts

« Téléphone, et porte à porte autour des bureaux de vote qui nous sont favorables »

Les abstentionnistes représentent une énorme réserve de voix pour les candidats. En Ile-de-France, région métropolitaine où la participation est la plus faible (54,10 % d’abstention), les trois listes encore en course chassent sur les terres des non-votants.

« Tractage, boîte aux lettres, démarchage téléphonique. Tous les colistiers et les têtes de listes ont intensifié leur présence sur le terrain », indique l’entourage de Valérie Pécresse, candidate LR-UDI-MoDem. « On est allés là où l’abstention est la plus forte, en analysant les résultats, en ciblant les villes, les quartiers ».

Les équipes de Wallerand de Saint-Just ciblent également les territoires. « Il est toujours très difficile de faire bouger les abstentionnistes. Mais nous avons bon espoir que les électeurs portent de vrais élus d’opposition au conseil régional, c’est-à-dire sans la connivence perpétuelle entre la gauche sortante et la droite », indique le candidat FN en Ile-de-France,.

Dans le camp de Claude Bartolone (PS), on espère avoir la recette. « On dispose de peu de temps dans l’entre-deux tours, donc il faut d’abord mobiliser les nôtres, et leur dire de mobiliser leurs proches », assure François Kalfon. « Le tractage, c’est bien, il faut le faire, mais ce n’est pas comme ça qu’on gagne des voix. Mieux vaut le téléphone, et le porte à porte autour des bureaux de vote qui nous sont favorables ».

Récupérer les listes d’émargement

Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le duel entre Marine Le Pen et Xavier Bertrand s’annonce serré. Là aussi, les abstentionnistes pourraient être faiseurs de roi. « Dans les élections habituelles, on connaît les quartiers où les rues qui sont sociologiquement plus à droite. Mais là l’élection est originale, les cartes ont été rebattues », remarque Gérald Darmanin, directeur de campagne du candidat LR.

« C’est une stratégie tous azimuts. Il faut aller chercher les électeurs par toutes les manières ». Un exemple : récupérer les listes d’émargement pour mieux cibler les électeurs qui ne sont pas allés voter. « On fait le pari que la mobilisation sera un réveil républicain. Marine Le Pen ne dispose pas de réserve de voix », ajoute-t-il.

« La participation est une des clés du scrutin, et la dynamique est de notre côté », répond l’entourage de la présidente du Front national. Tractage et porte-à-porte sont également au programme des candidats frontistes. « On vise notamment les électeurs du bassin minier, les électeurs de gauche que ne voudront pas voter pour un candidat ultralibéral », indique-t-on.

Abstention aux régionales
Create column charts

 

« Il y a différents profils d’abstentionnistes »

Traditionnellement, le taux de participation est plus élevé au second tour des élections. Plusieurs régions ont vu augmenter les demandes de procuration pour le second tour. A qui le bénéfice ? « L’abstention des élections intermédiaires est généralement défavorable au parti au pouvoir », remarque Bernard Sananès, président du cabinet d’études et de conseils Elabe.

« Il y a différents profils d’abstentionnistes. L’abstentionniste en marge pourrait être incité à voter pour le FN pour mettre un coup de pied à la fourmilière. Mais la possibilité de victoire du FN peut aussi entraîner un élan de mobilisation contre lui », poursuit-il. Dans beaucoup de régions, l’issue est incertaine. Le report de voix des abstentionnistes pourrait s’avérer décisif.

Régionales : Taux d’abstention
Create bar charts