Régionales: De Marine Le Pen à Jean-Pierre Masseret, les sept personnalités à suivre pour le second tour

ELECTIONS Tour des candidats à suivre pour le second tour des élections régionales…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Illustration de militants au meeting de Valérie Pécresse, tête de liste LR en Ile-de-France aux régionales, le 3 décembre 2015 à Rueil-Malmaison.
Illustration de militants au meeting de Valérie Pécresse, tête de liste LR en Ile-de-France aux régionales, le 3 décembre 2015 à Rueil-Malmaison. — EREZ LICHTFELD/SIPA

Quelles personnalités à suivre pour le second tour des élections régionales ? De Marine Le Pen à Valérie Pécresse en passant par Jean-Pierre Masseret et Christian Estrosi, 20 Minutes vous détaille les 7 personnalités à suivre le 13 décembre…

>> Notre dossier sur les élections régionales 2015

WITT/SIPA

Valérie Pécresse (LR) en Ile-de-France

Valérie Pécresse, tête de liste LR en Ile-de-France, a viré en tête au premier tour des régionales. Elle a totalisé 30,5 % des voix devant le candidat PS Claude Bartolone (25,2 %), qu’elle affrontera au second tour en présence du frontiste Wallerand de Saint Just (18,4 %). Elle ne dispose toutefois que de peu de réserves de voix, contrairement à Claude Bartolone, qui fusionné ses listes avec celles d’Emmanuelle Cosse (EELV, 8 %) et de Pierre Laurent (Front de Gauche, 6,6 %).

SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Marine Le Pen (FN) Nord Pas-de-Calais-Picardie

La tête de liste FN dans le Nord-Pas-de-Calais boit du petit-lait. Elle a viré en tête au premier tour des régionales avec 40,64 % des voix. Elle est suivie de Xavier Bertrand (LR-UDI-MoDem, 24,96 %) et Pierre de Saintignon (PS, 18,12 %). Au second tour, la frontiste est en duel avec le candidat de droite, la gauche s’étant retirée pour contrer le FN. Sauf un exceptionnel report des voix de gauche sur la liste de Xavier Bertrand, Marine Le Pen semble assurée de la victoire.

SEBASTIEN BOZON AFP 

Sophie Montel (FN) en Bourgogne-Franche-Comté

Au premier tour dans cette région, la liste Front national menée par Sophie Montel est arrivée première (31,48 %), suivie de celle de François Sauvadet (Les Républicains, 24 %) et Marie-Guite Dufay (Parti socialiste, 22,99 %). L’ancienne candidate à la législative partielle dans le Doubs- qui avait alors frôlé la victoire en février- pourrait remporter le second tour. L’eurodéputée compte sur la réserve des voix des abstentionnistes (49,44 % des inscrits) pour maintenir son avance dans cette triangulaire. Elle devra surveiller Marie-Guite Dufay, présidente sortante du conseil régional de Franche-Comté, qui est soutenue pour ce second tour par le Front de Gauche (4,62 %) et Europe Écologie-Les Verts (3,91 %).

POL EMILE/SIPA/SIPA 

Jean-Pierre Masseret (PS) en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS aux régionales dans l’Est, est devenu l’irréductible Lorrain qui brave le Parti socialiste. Malgré les appels pressants de la rue de Solférino et de Manuel Valls, le candidat a refusé de retirer sa liste pour contrer le Front national. Au premier tour, le président sortant du Conseil régional de Lorraine a obtenu 16,11 % des suffrages, soit le plus mauvais score de toutes les listes régionales PS, derrière les candidats FN Florian Philippot (36,6 %) et de la droite Philippe Richert (25,83 %). Le marathonien n’envisage cependant pas une élection autrement que « jusqu’au bout ». Il y aura donc une triangulaire dans le Grand Est, avec la possible victoire du candidat frontiste.

BEBERT BRUNO/SIPA 

Christian Estrosi (LR) en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le candidat Les Républicains en Paca Christian Estrosi est désormais seul en lice au second tour des régionales face à Marion Maréchal-Le Pen (FN). La liste de la gauche menée par Christophe Castaner, arrivée 3e au premier tour (16,59 %), s’est retirée au profit de la droite. La tâche de Christian Estrosi sera pourtant rude. Sa liste a totalisé 26,48 % des voix, soit 15 points derrière celle de la députée FN du Vaucluse (40,55 %).

VINCENT LOISON/SIPA

François Bonneau (PS) en Centre-Val de Loire 

Le second tour en Centre-Val de Loire s’annonce très serré. Au premier tour, la liste du Front national est arrivée première (30,49 %), devant l’union de la droite et du centre (26,25 %) et la gauche (24,31 %). Arithmétiquement, la liste de gauche du président sortant François Bonneau peut gagner le second tour. Soutenu par les communistes, l’élu a fusionné sa liste avec EELV-Nouvelle Donne pour le second tour.

Eric DESSONS/JDD/SIPA

Hervé Morin (UDI-LR) en Normandie

En tête au premier tour, le candidat UDI-LR Hervé Morin a totalisé 27,91 %. Le centriste est suivi d’un cheveu par le candidat FN Nicolas Bay (27,71 %), puis par Nicolas Mayer-Rossignol (Parti socialiste, 23,52 %). Dans un second tour qui s’annonce très serré, Hervé Morin devra piocher des voix chez les abstentionnistes, mais aussi au FN pour être sûr de s’imposer. Son concurrent le plus sérieux pourrait en effet être la gauche, menée par Nicolas Mayer-Rossignol. Le président sortant de Haute-Normandie a en effet fusionné sa liste avec le Front de Gauche (7,04 %) et les écologistes d’EELV (6,14 %).