Régionales 2015: Philippe Richert (LR) ouvre la porte aux régionalistes dans le Grand Est

ELECTIONS Le candidat Les Républicains en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine promet la création d’un conseil pour consulter toutes les sensibilités politiques…

Alexia Ighirri

— 

Plihippe Richert, candidat Les Républicains (LR) aux régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.
Plihippe Richert, candidat Les Républicains (LR) aux régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. — SIPA

Pour rassembler large et faire barrage au Front national au second tour des régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, le candidat Les Républicains a promis la mise en place d’un « conseil pour consulter toutes les sensibilités politiques qui ne seront pas présentes au Conseil régional ».

>> Toutes les infos sur le premier tour des régionales 2015, dans notre « journal des régionales »

Parmi les sensibilités politiques, Philippe Richert a cité la gauche (notamment en raison de ceux qui ont appelé à voter pour lui malgré le maintien de Jean-Pierre Masseret), les écologistes mais aussi les régionalistes, pour une « expression politique pluripartite ».

Ces derniers, opposés à la fusion de l’Alsace avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne, ont obtenu 4,74 % des voix au premier tour dimanche. « Nous saurons travailler avec les régionalistes », a déclaré Philippe Richert mercredi matin, qui assure vouloir « sanctuariser » les identités des trois régions.

>> Tous les résultats des élections par ici

Le candidat LR, président sortant de la région Alsace, a alors listé quelques-unes de ses politiques menées dans son mandat favorisant le développement de la culture régionale, comme la marque Alsace, les assis du bilinguisme, le «.alsace » ou encore des partenariats avec l’Office pour la langue et la culture d’Alsace (Olca).