Régionales 2015: Le Drian aurait menacé de démissionner en cas d'accord avec les écologistes

ELECTIONS Le ministre de la Défense aurait discuté avec François Hollande...

C.A.

— 

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian aurait menacé de démissionner du Gouvernement.
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian aurait menacé de démissionner du Gouvernement. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Jean-Yves Le Drian et les écologistes bretons n’entretiennent pas les meilleures relations. Lors des régionales 2010, l’ancien maire de Lorient n’avait pas réussi à se mettre d’accord avec Guy Hascoët, qui s’était maintenu au second tour. Lundi, la scène s’est reproduite, au lendemain du premier tour des régionales. Alors que des accords ont été trouvés entre socialistes et écologistes dans toutes les régions où la gauche se maintient, la Bretagne faisait figure d’exception.

>> A lire aussi : Les écologistes dénoncent « la trahison » de Le Drian

Ce mercredi, Le Canard Enchainé révèle que le ministre de la Défense, crédité de 35 % au premier tour, aurait menacé de démissionner du Gouvernement si un accord avec les écologistes lui était imposé. « Si on m’impose six écolos, je démissionne », a-t-il lancé à François Hollande.

Selon les écologistes, qui étaient très remontés mardi, la tête de liste socialiste leur aurait proposé « trois postes ». « Il faut être quatre pour fonder un groupe. C’est vraiment se moquer du monde », dénonçaient mardi des responsables des Verts.

« Il n’y a pas eu d’échange »

Manuel Valls aurait également tenté de convaincre le baron de la gauche bretonne. En vain. Mardi matin, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian annonçait qu’aucun accord n’avait pu être trouvé. « Les exigences d’Europe Ecologie n’ont pas permis d’aboutir à une entente équilibrée », justifiait le candidat dans un communiqué.

« Il ne peut pas y avoir de désaccord, car il n’y a pas eu d’échange », regrettait mardi René Louail. La tête de liste écologiste en Bretagne aurait demandé l’application de la proportionnelle, soit entre six et huit élus, selon le score de la liste.