François Bonneau (PS), président sortant de la région Centre Val de Loire, ici à Orléans le 16 novembre 2015.
François Bonneau (PS), président sortant de la région Centre Val de Loire, ici à Orléans le 16 novembre 2015. — VINCENT LOISON/SIPA

ÉLECTIONS

Régionales 2015: En Centre Val de Loire, la gauche s'unit avec les écologistes au second tour

Dans la région Centre Val de Loire, la triangulaire du second tour des élections régionales se précise après la fusion de la liste PS-PRG avec la liste EELV-Nouvelle Donne...

Trois listes restent en lice pour le second tour des élections régionales en région Centre-Val de Loire, après la fusion de la liste PS-PRG (Parti socialiste et Parti radical de Gauche) a fusionné avec la liste EELV-ND (Europe Ecologie Les Verts et Nouvelle Donne). La gauche sera-t-elle en mesure de conserver la région face au Front national et à la liste de droite LR-UDI ?

A lire aussi : Tous les résultats du premier tour en infographies

Et aussi : Vos candidats en Centre Val de Loire

Fusion de deux listes à gauche

« Après un travail exigeant, Parti Socialiste, Europe Écologie-Les Verts, Parti Radical de Gauche, Union des Démocrates et Écologistes, Cap 21, Mouvement des Progressistes ont validé des orientations concrètes pour donner à notre région un nouvel élan », a annoncé la liste du président socialiste sortant François Bonneau dans un communiqué publié lundi soir.

La liste issue de la fusion a aussi reçu « un total soutien » de la liste du Front de gauche menée par Nicolas Sansu (PC), qui, avec 4,59 % au 1er tour, n’était pas en mesure de négocier une fusion.

Au premier tour, la liste PS-PRG est arrivée en troisième position avec 24,31 % des voix, derrière la liste d’union de la droite (LR, UDI et MoDem) à 26,25 % et le Front national, à 30,49 %.

Le FN et la droite en tête au premier tour

La liste issue de la fusion entre PS-PRG et EELV-ND est néanmoins arithmétiquement en position de l’emporter, à condition de bénéficier d’un bon report des électeurs qui ont porté leur voix sur les listes d’EELV-Nouvelle Donne (6,6 %) et du Front de gauche (4,59 %).

Restent également en lice la liste du Front national, qui a remporté 30 % des suffrages au premier tour, et la liste de droite LR-UDI, en deuxième position avec 26 % des voix. Le second tour s’annonce donc très serré.