Régionales 2015: Jean-Pierre Masseret sera bien au second tour dans le grand Est

ELECTIONS La démission de 71 colistiers n’a pas entraîné le retrait de la liste socialiste de Jean-Pierre Masseret pour le second tour des élections régionales…

Floréal Hernandez

— 

Maizières-lès-Metz, QG du PS de Moselle, le 7 décembre 2015. - Jean-Pierre Masseret, tête de liste socialiste pour les élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, lors de l'annonce de son maintien de sa liste pour le second tour.
Maizières-lès-Metz, QG du PS de Moselle, le 7 décembre 2015. - Jean-Pierre Masseret, tête de liste socialiste pour les élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, lors de l'annonce de son maintien de sa liste pour le second tour. — POL EMILE / SIPA/SIPA

Les démissions se sont multipliées sur la liste socialiste, ce mardi. Soixante et onze ont été enregistrées par la préfecture du Bas-Rhin, lieu de dépôt des listes. Mais il fallait 95 désistements pour retirer la candidature de Jean-Pierre Masseret au second tour des élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. De fait, il y aura une triangulaire dans le grand Est entre Florian Philippot (FN), Philippe Richert (LR-UDI-Modem) et Jean-Pierre Masseret.

>> Toutes les infos sur le premier tour des régionales 2015 en direct, dans notre live.

« On était prêts à le suivre jusqu’au bout du monde »

Pernelle Richardot, tête de liste socialiste pour le Bas-Rhin, est arrivée à 17h45 à la préfecture bas-rhinoise avec des désistements dans les bras. Deux élus de Moselle sont arrivés juste avant que les cloches de la cathédrale ne sonnent 18h.

L’élue socialiste est venue constater les démissions. A sa sortie de la préfecture, Pernelle Richardot a déclaré le visage fermé : « Officiellement le compte n’y est pas mais vu les réactions des différents camarades, je demande, et je ne le fais ni avec plaisir ni contre Jean-Pierre Masseret, qu’il entende l’appel des candidats socialistes qui étaient prêts à le suivre jusqu’au bout du monde. »

Strasbourg le 8 décembre 2015. Pernelle Richardot PS déclare que 71 retraits ont été enregistrés. Elections régionales 2015 ACAL - G. Varela/20 Minutes


L’élue lui a ensuite demandé de « retirer ses listes de manière à ne pas laisser les clés à l’extrême droite de cette grande région où seuls les socialistes ont porté un vrai programme. »

« Nous n’avons pas subi les diktats »

La réaction de Jean-Pierre Masseret n’a pas tardé. Depuis son siège de campagne à Maizières-lès-Metz, le candidat a pris la parole à 19h pour annoncer la validation de sa liste. « Nous sommes présents, nous sommes debout, nous n’avons pas subi les diktats, nous ne nous sommes pas couchés, nous sommes capables de réfléchir par nous-mêmes, et de faire les choix qui sont les nôtres », a-t-il lancé.

Peu après, le PS lui a redemandé de se retirer de la campagne du deuxième tour. Lundi, la possibilité de lui enlever l’étiquette socialiste a été évoquée.