Régionales 2015: Deux colistiers de Jean-Pierre Masseret démissionnent dans le Bas-Rhin

ELECTIONS Le candidat socialiste dans le grand Est Jean-Pierre Masseret a décidé de se maintenir au second tour malgré l’injonction du bureau national du PS. Deux colistiers bas-rhinois ont choisi de démissionner et espèrent être rejoints par 93 autres colistiers pour voir la liste retirée…  

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg le 06 décembre 2015. Illustrations élections régionales 2015.
Strasbourg le 06 décembre 2015. Illustrations élections régionales 2015. — G. Varela / 20 Minutes

Sur la liste du Parti socialiste dans le Bas-Rhin, ils étaient en 14e et en 31e position. Ce matin, Maxime Munschy et Chloé Bourguignon se sont retirés. « Nous ne pouvons rester silencieux suite au dépôt de liste par Jean-Pierre Masseret », écrivent-ils dans un courrier. Ces deux jeunes socialistes – 23 et 26 ans – regrettent que seuls 20 personnes (têtes de listes départementales et premiers secrétaires fédéraux) aient été consultées dans le maintien de cette candidature.

>> Toutes les infos sur le premier tour des régionales 2015 en direct, dans notre live.

Etudiant

Dimanche au second tour, Chloé Bourguignon et Maxime Munschy appellent à faire barrage au Front national. « C’est très dur d’appeler à voter contre son propre camp, avoue le conseiller municipal de Molsheim. Au premier tour, j’ai voté avec mes convictions. Au second, je suis devant un choix cornélien : porter mes valeurs et me battre ou choisir la sécurité. La droite, c’est un moindre mal par rapport au FN. »

>> A lire aussi: La tête de liste PS du Bas-Rhin appelle à faire barrage au FN mais ne se retire pas de la liste de Masseret.

La région est au cœur de la vie de cet étudiant en licence de mathématiques et d'économique à l'unIversité de Strasbourg: «quand je prends le train le matin, ce sont des TER, c'est la région. L'université reçoit des aides de la région. C'est inconcevable que le FN soit à la tête de toutes ces compétences

Il faut 95 démissions pour un retrait de la liste Masseret

Chloé Bourguignon entend « les arguments sur le maintien de la liste Masseret, ils sont recevables. Mais je ne peux me résigner à être sur une liste qui ne va pas gagner et qui si elle reste va faire gagner le Front national ».

>> Tous les résultats des élections par ici.


La colistière ne veut pas entendre parler du terme « Malgré-nous » aperçu sur les réseaux sociaux à propos de colistiers sur la liste Masseret et qui souhaitaient le retrait. « C’est un abus de langage ! Il faut être cohérent avec sa position. » Elle et Maxime Munschy ont donc choisi la démission. Tous d’eux espèrent que 93 autres colistiers renonceront d’ici 18h, ce qui entraînerait un retrait de la liste Masseret.

Le blog politique de France 3 Alsace annonce que «25 des 33 colisitiers bas-rhinois sont prêts à se désister» et que quatre fédérations socialistes –Bas-Rhin, Vosges, Meurthe-et-Moselle, Moselle– s'emploient à faire retirer la liste.