Régionales 2015: Florian Philippot peut-il gagner dans le grand Est en cas de duel?

ELECTIONS Une triangulaire s'annonce dans le grand Est au second tour et une victoire de Florian Philippot, candidat Front national, est annoncé dans ce cas là. Mais même en cas de retrait du PS, le duel pourrait tourner en faveur du FN...

Floréal Hernandez

— 

Strasbourg, le 6 décembre 2015. - Florian Philippot, le candidat Front national dans le grand Est, s'adresse à ses militants au soir du premier tour des élections régionales.
Strasbourg, le 6 décembre 2015. - Florian Philippot, le candidat Front national dans le grand Est, s'adresse à ses militants au soir du premier tour des élections régionales. — G. Varela / 20 Minutes

En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Florian Philippot est arrivé en tête des élections régionales, dimanche, avec 36,06 % des suffrages. Un score qui était annoncé par les deux derniers sondages parus. Ceux-ci donnent également le candidat Front national gagnant en cas de triangulaire.

>> Tous les résultats des élections par ici.

A midi, Jean-Pierre Masseret, la tête de liste socialiste dans le grand Est, maintenait toujours sa candidature au second tour malgré la demande faite par Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, de se retirer. « Pour certains électeurs de gauche, la position de Masseret a été accueillie comme un soulagement. Il y a encore le traumatisme d’avoir voté Chirac en 2002, l’idée que la gauche ne peut être absente », détaille Philippe Breton, professeur des universités et directeur éditorial de l’Observatoire de la vie politique en Alsace.

>> Toutes les infos sur le premier tour des régionales 2015 en direct, dans notre live.

 

En cas de duel, le sondage Elabe pour Les Echos et Radio classique en partenariat avec Alila prédisait un succès de Philippe Richert face à Florian Philippot (56 % contre 44 %). Mais aujourd’hui, un désistement de Jean-Pierre Masseret ne conduirait pas pour Philippe Breton à une victoire du candidat Les Républicains-UDI-Modem. « Il y aura peut-être une petite mobilisation contre le “péril brun”. Mais le FN est bénéficiaire plus que les autres partis du retour de certains abstentionnistes dans les urnes », affirme le politologue.

>> A lire aussi : Ces six communes qui n’ont pas du tout voté pour le Front national dans le Grand Est.

Philippe Breton souligne le désarroi d’une partie des électeurs du PS et d’EELV. Le Front de gauche a appelé à « voter blanc et non pour le parti de Sarkozy », dimanche soir. « Il n’y aura pas un report intégral de ces votes pour Philippe Richert. Le Front national est dans une dynamique nationale. Même avec un duel, c’est plié pour Philippot », annonce Philippe Breton.