Régionales 2015 : L’Ile-de-France résiste à la vague bleu marine

ELECTIONS Dans la région capitale, le FN se classe troisième avec un score inférieur à ce que prévoyaient les sondages, mais se maintient au second tour.…

Fabrice Pouliquen
— 
Au QG de campagne de Claude Bartolone, on se dit confiant : "Si on totalise les voix de gauche, on repasse devant Valérie Pécresse».
Au QG de campagne de Claude Bartolone, on se dit confiant : "Si on totalise les voix de gauche, on repasse devant Valérie Pécresse». — AFP

Il n’y a pas eu de vague bleu marine en Ile-de-France. Contrairement à six autres régions de France, le Front national n’est pas arrivé en tête dans la région capitale ce dimanche soir, au soir du premier tour des élections régionales.

Wallerand de Saint-Just, tête de liste FN en Ile-de-France, se classe ainsi troisième avec 18,41 % des voix. C’est tout de même loin du PS de Claude Bartolone qui obtient 25,19 % des voix. Et encore plus loin que Valérie Pécresse, en tête en Ile-de-France avec 30,51 % des voix.

>> Toutes les infos sur le premier tour des régionales 2015 en direct, dans notre live

Un score historique pour le FN, mais en dessous des prévisions

Pourtant en début de soirée, dimanche, on craignait « le pire » au QG de campagne de Claude Bartolone, place de la Catalogne (14e). « Le FN est très haut », s’alarmait ainsi François Kalfon, conseiller régional PS en Ile-de-France et responsable presse dans la campagne de Claude Bartolone, en s’appuyant sur les premiers résultats tombés en Seine-et-Marne. Jean-Paul Huchon, président sortant de la région Ile-de-France, invitait toutefois à prendre du recul. « Il ne s’agit que de premiers scores cherchés en seconde couronne de Paris, là où on s’attendait à ce que le Front national fasse ses meilleurs scores. Ailleurs, Wallerand de Saint-Just ne devrait pas faire des scores aussi élevés que ce que fait son parti dans le Nord-Pas-de-Calais - Picardie. »

>> Tous les résultats des élections par ici

>> Et ceux d’Ile-de-France par ici

Au final, la liste FN obtient effectivement en Ile-de-France un score inférieur à ce que lui prédisaient les sondages. Le dernier en date, réalisé par Ipsos/Sopra Steria et publié jeudi dans Le Monde, promettait même à Wallerand de Saint-Just jusqu’à 21 % des intentions de vote. « Nous avons l’habitude de voir les études gonfler nos résultats, a réagi Aurélien Legrand, directeur de campagne de la tête de liste FN. Il n’empêche, avec 18,5 % des voix, nous enregistrons un score jamais atteint en Ile-de-France [9,29 % au premier tour des régionales en 2010]. »

« Si on additionne les forces de gauche… »

Ce score permet surtout au FN d’être au second tour où il formera une triangulaire avec Valérie Pécresse, tête de liste Les Républicains-UDI-MoDem, et Claude Bartolone, tête de liste PS. Si c’est la première qui est arrivée en tête du premier tour dimanche, c’est bien dans le second camp qu’on fanfaronnait le plus. « Si on additionne les voix du PS, des écologistes et du Front de Gauche, nous repassons devant Valérie Pécresse », se félicitait Julien Dray, tête de liste PS dans le Val-de-Marne, sur les plateaux télévisés.

Les trois partis de gauche se sont réunis dès 23 h et pour une bonne partie de la nuit pour travailler à ce rassemblement. La fusion ne devrait pas poser de problème. Emmanuelle Cosse, tête de liste EELV [8,03 % des voix au premier tour], comme Pierre Laurent, tête de liste du Front de Gauche [6,63 % des voix], s’y annonçaient tous deux favorables dès l’annonce des premiers résultats dimanche soir.

Des réserves de voix plus faibles pour Valérie Pécresse

De son côté, Valérie Pécresse aura plus de difficultés à grignoter des voix dans l’entre-deux-tours, elle qui a fait liste commune avec l’UDI et le MoDem dès le premier tour. L’ancienne ministre devra batailler contre le FN pour disputer les voix des électeurs de Nicolas Dupont Aignan (6,57 % ce dimanche soir). Le candidat de Debout La France a dit vouloir attendre lundi midi avant de donner une consigne de vote. « Nous sommes capables de gagner cette région », a toutefois déclaré Valérie Pécresse. Jusqu’à présent, tous les sondages l’ont effectivement donné gagnante sur le fil face à Claude Bartolone.