EN DIRECT. Élections régionales: Pas de résultats officiels avant 20h... À 17h, la participation est de 43,01%, contre 39,29% en 2010...

REGIONALES Les 44,6 millions d’électeurs français sont appelés à élire 1757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux (Corse, Guyane et Martinique) parmi les 21.456 candidats répartis sur 17 régions et 171 listes...

A.-L.B., A. Ch., O. A., avec nos rédactions en régions

— 

François Hollande a voté pour les élections régionales à Tulle, le 6 décembre 2015.
François Hollande a voté pour les élections régionales à Tulle, le 6 décembre 2015. — Capture d'écran

>> Notre live est terminé. Toutes les infos sur la soirée électorale du premier tour des régionales 2015 sont à suivre par ici.

Pour connaître les résultats, cliquez sur la région de votre choix.

>> Pour suivre la soirée électorale de ce premier tour, rejoingnez-nous sur notre nouveau live de soirée, par ici

17h53: Les images de ce dimanche de campagne, avec des élus, têtes de listes et anonymes..

>> Elles sont toutes à retrouver dans notre diaporama, par ici

17h50: Focus sur la grande région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, le taux de participation à 17 heures s'établit à 44,70%, à mi-chemin des chiffres atteints à la même heure en 2010 dans les deux régions non-fusionnées: 40,77% pour Languedoc-Roussillon et 45,21% pour Midi-Pyrénées

- Le département qui a le plus voté est le Lot, le fief du président socialiste sortant Martin Malvy (qui ne se représente pas), avec 52,65% de votants, 7% de plus qu'en 2010 à la même heure.
- Le département qui a le moins voté est la Lozère, à 41,33% (-7 vs 2010)
- La palme de la démobilisation va à l'Aveyron qui à 43,10% accuse un retard de 9 points par rapport à 2010.
- Celle de la mobilisation revient au Gard qui affiche à 17 heures 44,24% de participation, soit 9 points de plus qu'en 2010. 
- En Haute-Garonne (42,08%), la participation à peu près identique par rapport au précédent scrutin, dans l'Hérault (45,09%), elle est en hausse de trois points.

17h47: Le taux de participation aux élections régionales à 17 heures en Provence Alpes-Côte d'Azur (PACA) est de 46%, contre 38,27 % en 2010 et 50, 92 % en 2004. 

Dans les Bouches du Rhône, il est de 45,36 %. Il était de 37,4% en 2010 et de 50,77 % en 2004.

17h44: Focus sur la participation en Région Rhône-Alpes : 43,24%, soit légèrement au dessus de la moyenne nationale (43,01%)
Dans le détail:
- Rhône : 44,31% contre 36,99 % en 2010
- Ain : 42,3% contre 33,8 en 2010 (soit presque 10 points de plus)
- Isère : 44,16% contre 37,7% en 2010
- Drôme : 47,06% contre 42,08 en 2010
Loire : 41,45% (même chose en 2010)

17h38: Nouveaux taux de participation dans les départements 

 

17h35: Les niveaux de participation dans plusieurs départements:

17h33: La Vendée fait un peu mieux qu'en 2010, en termes de participation

17h28: 35,68 % de participation en Ile-de-France

A 17 heures, 2,5 millions de personnes sont allées voter en Ile-de-France, soit un taux de participation de 35,68 %. Ce chiffre est supérieur à celui enregistré au premier des régionales en 2010 à la même heure (32,72 %), selon la préfecture. 

17h25: 42,93% de participation en Pays de la Loire

Plutôt en berne à midi, la participation pour le premier tour des élections régionales en Pays de la Loire fait (un peu) meilleure figure à 17h en Loire-Atlantique. Quelque 42,93 % des électeurs du département se sont ainsi déplacés aux urnes, une heure avant la fermeture de la plupart des bureaux.

17h24: Un taux de participation identique à 2010 en Bretagne

Alors que la matinée avait très calme, les Bretons semblent avoir retrouvé le chemin des urnes. A 17h, le taux de participation s’élève à 42,72% dans la région, soit quasiment le même que lors du premier tour des élections régionales en 2010. C’est pour l’instant le département du Morbihan qui est le meilleur élève avec un taux de participation de 45,45%, en recul de 2,3 points par rapport à 2010. Les Côtes d’Armor arrivent ensuite derrière avec un taux de 44,61%, en hausse de plus de 4 points cette fois. L’Ille-et-Vilaine suit derrière avec un taux de 42,11%. A Rennes, l’élection ne passionne pas les foules avec seulement 36,9% de participation à 17h, contre 39,42% en 2010. Les bureaux de vote restent ouverts jusqu’à 18h dans la région, sauf à Rennes où ils fermeront à 19h.

17h22: Participation en hausse en Alsace

La participation est en hausse en Alsace pour ce premier tour des élections régionales. Le taux de participation à la fin de l’après-midi (17h) est estimé à 42,35 % dans le Haut-Rhin (34 % en 2010) et à estimé à 44.37 % dans le Bas-Rhin (35.46 % en 2010).

>> Toutes les infos sur ce taux de participation en Alsace

 

17h14: L'abstention sur l'ensemble de la journée est estimée entre 49,5% et 49,8%, selon les instituts de sondage Ipsos/Sopra Steria et Harris interactive

17h10: A 17h00, le taux de participation estimé dans la nouvelle région Aquitaine-Limousin–Poitou-Charentes est de 45.21 %.

17h03: Les taux de participation à la hausse dans de nombreux départements

17h00: 43,01% de participation à 17H00, contre 39,29% en 2010, annonce le ministère de l'Intérieur

Le taux de participation au premier tour des régionales s'élevait dimanche à 17H00 à 43,01%, en progression de presque 4 points par rapport au scrutin régional de 2010 à la même heure (39,29%), selon les chiffres annoncés par le ministère de l'Intérieur.

Ce chiffre est légèrement supérieur au niveau de participation au premier tour des départementales de mars à la même heure (42,98%), et largement au-dessus de celui des européennes de 2014 à la même heure (35,07%).

16h47: Participation annoncée en hausse à Hénin-Beaumont (25% à midi, contre 19% en 2010) 

La participation aurait bondi à Hénin-Beaumonrt, de 25% à midi contre 19% en 2010, a affirmé la municipalité FN à la correspondante de Liberation dans la région du nord. 

16h45: Il n'y pas que les personnalités qui votent (et twittent), les moines cisterciens aussi

16h09: Les résultats du scrutin seront disponibles progressivement à partir de 20 heures ce dimanche

Petit rappel: Il est interdit de publier les résultats d'une élection avant 20 heures, soit la fermeture des derniers bureaux de vote. Les affirmations traînant sur les réseaux sociaux, notamment avec le hashatg #radiolondres, n'ont rien d'officiel. Ce qui n'empêche pas d'apprécier certains messages totalement absurdes et réjouissants.

 

 

16h00: Petit rappel des scores des dernières élections régionales, en gif

Le JDD a réalisé un gif détaillant les résultats des précédentes élections régionales, de 1986 à 2010. (Légende: en bleu, la droite, en rose la gauche) 

15h54: VIDEO. Les personnalités politiques votent, comme le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ou Alain Juppé 

15h25: Un vote sous l'état d'urgence

L'état d'urgence en vigueur sur tout le territoire se fait sentir, aussi bien dans les métropoles régionales qu'à Paris. Dans la capitale, des vigiles chargés de la sécurité procédent à la fouille des sacs à l'entrée des bureaux de vote, tandis que des policiers armés et des militaires patrouillent. 

14h43: A midi, le taux de participation dans la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes était de 17.49%

14h39: Mais au fait, à quoi servent les régions?

Transports, développement économique, formation professionnelle, tous les domaines de compétence de cet échelon territorial à découvrir par ici...

14h25: Marine Le Pen comme Marion Maréchal-Le Pen ont voté

La tête de liste FN en Nord-Pas-de-Calais-Picardie a voté à Hénin-Beaumont -Pas-de-Calais), et sa nièce à Carpentras, dans le Vaucluse. 

 

14h20: La participation la plus basse, en Ile-de-France, à midi: 11,25% contre 12,06% en 2010.

Les Franciliens ont jusqu'à 20H00 pour déposer leur bulletin dans les urnes, alors que sur l'ensemble de la France les bureaux de vote ferment à 18H00 ou 19H00.

13h57: Les internautes très attachés à leur région

Si les régionales ne passionnent pas tous les citoyens, on remarque les internautes sont attachés à leur région. Après un appel à témoins, 20 Minutes a reçu de nombreuses réactions des internautes. De la Bretagne en passant par le Rhône-Alpes-Auvergne, le bien-vivre, les produits régionaux, l'identité font partie des éléments importants pour les lecteurs.

>> Tous vos témoignages sur vos régions sont à retrouver ici

13h30: Tour de France de la participation à midi

Amoureux des chiffres, régalez vous.

A midi, la région ayant enregistré la plus forte participation est la Corse avec 20,94%. Viennent ensuite Nord-Pas-de-Calais-Picardie, 19,16%, en forte hausse par rapport à 2010 où il était selon la préfecture de 15,86%, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (18,53%) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (18,43%), trois régions qui semblent à la portée du Front national.

En revanche, c'est en Ile-de-France que la participation est la plus basse à midi: 11,25% contre 12,06% il y a cinq ans. Il est vrai que les Franciliens ont jusqu'à 20h pour déposer leur bulletin dans les urnes, alors que sur l'ensemble de la France les bureaux de vote ferment à 18h ou 19h.

Zoom sur l’Ile-de-France :

En Seine-Saint-Denis, la participation est de 7,72% au lieu de 8,97%, la plus basse de France. A Paris, la participation est de 9,83% contre 10,04%. La participation la plus forte dans la région est enregistrée en Seine-et-Marne même si elle est en baisse, 13,95% contre 14,70%.

Zoom sur le Nord-Pas-de-Calais-Picardie :

Les électeurs ont été plus nombreux à se déplacer dans la Somme (20,32% contre 17,49%), dans le Pas-de-Calais (18,58% contre 15,39%), dans l'Aisne (18,05% contre 13,4%) et dans le Nord (20,11% contre 15,76%).

Zoom sur PACA :

La participation est en hausse dans plusieurs départements, comme les Bouches-du-Rhône (18,82% contre 15,95%) ou le Var (22,11% contre 20,10%). En revanche elle chute dans les Alpes-Maritimes (12,84% au lieu de 17,04%). A noter que les Alpes-de-Haute-Provence détiennent la plus forte participation, 24,77%, en hausse par rapport à 2010 (22,43%).

Les taux de participation à midi dans les autres régions :

Bretagne : 13,87% au lieu de 15,56% en 2010.

Pays de la Loire : 15,35% contre 16,63% en 2010

Centre-Val de Loire : 17,08% contre 17,15% en 2010.

Bourgogne-Franche-Comté : 17,35%

Auvergne-Rhône-Alpes : on relève une hausse de la participation dans plusieurs départements, notamment en Haute-Loire, 23,72% contre 18,70%, le Rhône, 17,98% contre 14,86%, ou l'Isère, 19,09% contre 17,7%.

Normandie : la participation chute dans le Calvados (11,99% contre 17,14%) et en Seine-Maritime (14% contre 18,11%).

Grand Est (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) : la participation globale s'est établie à 15,97%, avec une progression dans le Bas-Rhin de 11,94% il y a cinq ans à 14,96%.

13h20: Participation modeste en Loire-Atlantique, plus de votants dans le Haut-Rhin que dans le Bas-Rhin...

Les Nantais seraient-ils encore en train de faire la grasse mat' ? En Loire-Atlantique, la participation à midi s’élève ainsi seulement à 12,48 %.

En revanche, les Strasbourgeois semblent bien réveillés: le taux de participation, communiqué à midi par la préfecture de Strasbourg, est de 17,26 %. En 2010, aux précédentes régionales, il était de 11,5 % à la même heure.

13h15: Vous votez en Pays-de-la-Loire?

Vous en avez de la chance: notre journaliste local Frédéric Brenon vous explique tout sur le vote dans votre région.

>> Régionales 2015: Ce qu'il faut savoir avant de voter ce dimanche en Pays de la Loire

 

 

12h50: Participation en légère hausse dans le Midi

L'énorme région Languedoc-Roussilon/Midi-Pyrennées affiche une participation en hausse, malgré de fortes disparités entre les départements.

A midi, le taux de votants était de 18,53%, contre 17,59% sur le même territoire en 2010, selon une comparaison effectuée par France 3.

Dans cette région, seuls deux départements affichent une participation en forte baisse par rapport à 2010: L'Aveyron (16,09% contre 23,23% en 2010) et la Haute-Garonne (14,57% contre 18,63% en 2010).

A l'inverse, la participation est en hausse de près de 5 points dans le Gard (19,61%), de près de trois points dans le Tarn (20,33%) et le Gers (23,99%).

 

12h30 : Pour Manuel Valls, le bulletin de vote est « une arme » contre le terrorisme

Le Premier Ministre fait le job, comme on dit. Manuel Valls, venu voter dimanche peu après 11H00 dans le bureau n°2 de l’hôtel de ville d’Evry (Essonne), relie mobilisation citoyenne et lutte contre le terrorisme : « J’espère que beaucoup de Français iront voter, surtout après les attaques terroristes. Nous sommes debout et notre arme, c’est le bulletin de vote ».

Un commentaire qui fait le bonheur du député du Pas-de-Calais Guy Delcourt (PS), ancien maire de Lens.

12h25: Participation en berne en Bretagne

Au contraire des Nordistes, les Bretons, eux, ne se sont pas franchement rué dans les urnes ce dimanche matin. A midi, le taux de participation s’élève à 13,87% dans la région, contre 15,56% lors des élections régionales de 2010. Le département d’Ille-et-Vilaine fait un tout petit peu mieux avec un taux de participation de 14,56%, contre 14,74% il y a cinq ans.

12h15: Forte hausse de participation en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie vote en masse. D'après les chiffres de la mi-journée, les électeurs nordistes et picards sont déjà 19,16% à avoir voté vers midi, contre 15,86% en 2010.

Cela représente un cinquième de votants en plus, ce qui indique une forte mobilisation des électeurs dans une région briguée par la présidente du Front National, Marine Le Pen.

Le total nordiste est même, chose rare, le deuxième plus élevé en France derrière la Corse.

12h10: Une participation de 16,27%, presqu'aussi basse qu'en 2010

Contrairement aux espoirs des partis de gouvernement, on n'observe pas pour l'instant de sursaut pour la participation cette année. D'après le chiffre du ministère de l'Intérieur, basé sur des bureaux «test», le taux de participation s'élevait à midi à 16,27% au niveau national, contre 16,07% en 2010.

Or 2010 représentait un record à la baisse avec une participation finale de seulement 46,33% au premier tour, contre 60,84% en 2004.

12h05 : Nicolas Sarkozy vote à l’heure prévue… en grillant la queue

Nicolas Sarkozy, patron des Républicains, a voté comme prévu vers midi au lycée La Fontaine du 16e arrondissement de Paris.

Au passage, le correspondant de BFM TV raconte que l’ancien président de la République a voté sans prendre la file d’attente qui s’était formée devant l’urne. Le leader de l’opposition a cependant pris le temps, ensuite, de répondre aux sollicitations de quelques fans.

12h00: Taux de participation en baisse à Quimper

Certaines villes ont déjà communiqué leurs taux de participation à la mi-journée, comme dans la ville moyenne de Quimper (63.300 habitants), où le taux est en baisse avec 14,82% à 11h30, contre 15,44% à la même heure au précédent scrutin régional de 2010...

 

11h30 : Des bonbons pour la participation

Chacun sa méthode pour faire progresser le taux de participation (46,3 % au premier tour de 2010). Tandis qu’à Lille, pour la première fois, les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 20h (au lieu de 18h habituellement), à Villejuif certains bureaux de vote vont jusqu’à proposer des douceurs aux électeurs de la matinée...

11h05 : Marine Le Pen vote à Hénin-Beaumont

La présidente frontiste est arrivée pile à l’heure prévue. Marine Le Pen, tête de liste du FN et favorite des sondages pour l’élection en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, vote à l’école Jean-Jacques Rousseau de Hénin-Beaumont.

La ville de Hénin-Beaumont est dirigée depuis 2014 par Steeve Briois, le bras droit de la patronne du FN, qui avait signé là sa première victoire électorale locale.

Marine Le Pen, conseillère régionale sortante, était créditée de 39 % des voix au premier tour dans un sondage IFOP réalisé du 25 au 28 novembre.

10h15: Xavier Bertrand a voté dans l'Aisne

Le candidat Les Républicains pour la région Nord-Pas-de-Calais- Picardie a déposé son bulletin dans l'urne à Saint-Quentin, dans l'Aisne.

Dans cette région, il a une adversaire de taille: Marine Le Pen, bien placée dans les sondages pour remporter la région. Pierre de Saintignon pour le PS et Sandrine Rousseau pour EELV risquent aussi de se heurter à une vague bleu marine.

10h05: Anne Hidalgo a voté

La maire de Paris a voté ce dimanche peu avant 9h. En Ile-de-France, le candidat socialiste Claude Bartolone affronte Valérie Pécresse (Les Républicains), Emmanuelle Cosse (EELV), Wallerand de Saint-Just (FN), Yann Werhling (Modem), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Pierre Laurent (Front de gauche) et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière).

 

10h: François Hollande a voté à Tulle

Le président de la République a fait un aller-retour express en avion pour aller mettre son bulletin dans l'urne dans son fief de Corrèze. Sur les réseaux sociaux, d'aucuns font remarquer que prendre un jet alors qu'on pourrait faire une procuration, ce n'est pas très COP21...

 

Accompagné du maire de Tulle et conseiller spécial à la présidence de la République, Bernard Combes, le chef de l'Etat a été accueilli par les applaudissements de quelques habitants devant la salle Marie-Laurent. Après avoir glissé son bulletin dans l’urne, il salué les assesseurs présents dans la salle mais n’a pas répondu aux sollicitations des journalistes présents, comme l’avait prévu le service de presse de l'Elysée. Le président s’est éclipsé rapidement pour rendre une visite d'ordre privé à un maire socialiste très gravement malade d'une petite commune voisine de Tulle. 

9h50: Google nous rappelle à nos devoirs

Ce dimanche, Google France vous rappelle que c'est jour d'élections au cas où vous l'auriez oublié, avec un «doodle» spécial.

9h40: Chérie, ce soir on dépouille

Si vous avez fait partie des électeurs matinaux, on vous a sans doute proposé de revenir ce soir dans votre bureau de vote pour participer au dépouillement. L'occasion de faire un acte citoyen plutôt que de rester affalé sur son canapé devant Michel Drucker: on dit oui.

 

9h: Vous ne savez pas pour qui voter?

Demandez au comparateur de programmes, élaboré avec voxe.org, de vous aider (ou utilisez votre cerveau, qui marche tout aussi bien).

>> Le comparateur de programmes est par ici

 

8h: Les bureaux de vote ont ouvert

 

44,6 millions d'électeurs sont appelés à élire 1.757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux (Corse, Guyane et Martinique) parmi 21.456 candidats répartis sur 171 listes.