Régionales 2015: Que proposent les candidats pour booster l'emploi en Pays de la Loire?

POLITIQUE La lutte contre le chômage est une priorité pour les principaux candidats en Pays de la Loire. Le point sur leurs idées...

Frédéric Brenon

— 

La plupart des candidats proposent des dispositifs de soutien aux PME.
La plupart des candidats proposent des dispositifs de soutien aux PME. — M.Libert/20 Minutes

L’emploi est sans aucun doute la préoccupation principale d’une majorité des Ligériens. C’est aussi la priorité affichée de tous les candidats engagés aux élections régionales en Pays de la Loire. Il faut dire que, malgré des créations d’emplois assez soutenues dans la région (+6.500 emplois salariés par an), le taux de chômage (+3,2 % depuis un an) ne cesse d’augmenter en raison, notamment, de la croissance démographique. Que peuvent donc faire les principaux candidats ? Quelles sont leurs propositions fortes ?

Cécile Bayle de Jessé (Debout la France).

 

Cécile Bayle de Jessé, candidat Debout la France en Pays de la Loire. - DLF

 

La candidate sarthoise propose de donner plus de moyens à la recherche, secteur créateur des emplois de demain. Elle veut aussi accorder un soutien particulier aux petites entreprises, aux start-up et aux exploitations agricoles. Elle promet également de favoriser les entrepreneurs locaux pour les contrats passés avec la région et de ne plus recourir aux travailleurs détachés venant de l’étranger.

Sophie Bringuy (Europe écologie Les Verts).

S. Bringuy, candidate EELV - J. Saget/AFP

 

La vice-présidente sortante du conseil régional veut « donner un coup d’accélérateur » à l’agriculture bio et paysanne, aux énergies renouvelables, à la rénovation thermique des bâtiments et à la filière de la récupération-réparation. De quoi pouvoir créer 45.000 emplois d’ici 2020, assure-t-elle. Elle mise aussi sur la promotion d’un « tourisme durable de proximité ».

 

Christophe Clergeau (PS).

Christophe Clergeau, tête de liste du PS. S.Salom-Gomis/Sipa

Le candidat socialiste suggère des formations sur mesure permettant aux chômeurs de postuler aux emplois disponibles. Il veut également aider les entreprises à exporter et les PME à se développer. Il promet de consacrer des efforts particuliers au numérique, aux énergies marines renouvelables et à l’économie maritime. Et désire la création de fonds d’investissement pour la transmission des petites entreprises ou l’installation des agriculteurs.

Pascal Gannat (Front national).

Pascal Gannat, candidat FN en Pays de la Loire. - G.Gobet/AFP

 

La tête de liste frontiste propose la création d’une agence régionale chargée du placement des chômeurs dans les entreprises. Il annonce vouloir « limiter drastiquement le recours à la main-d’œuvre étrangère » et « aux travailleurs détachés » et réclame une « préférence régionale » dans les appels d’offres. Il ambitionne aussi de développer la filière numérique, les circuits courts agricoles et l’offre d’hébergements touristiques (via des exonérations fiscales).

Alain Pagano (Parti communiste).

Alain Pagano, candidat du PCF en Pays de la Loire. - J.Urbach/20Minutes

 

Le candidat communiste veut accorder les aides régionales en priorité aux « petites et moyennes entreprises, à l’artisanat et aux commerces de proximité ». Il milite aussi pour une « relocalisation des emplois de production de biens d’équipements (électroménager, électronique…) ». Il veut également faciliter la reprise des entreprises en difficulté par leurs salariés sous forme de coopérative, et soutient les circuits courts agricoles.

Bruno Retailleau (Les Républicains).

Bruno Retailleau, candidat Les Republicains. S.Salom-Gomis/Sipa

 

Le sénateur vendéen promet de lancer un « plan d’urgence en faveur du BTP et de l’agriculture », deux secteurs durement touchés par la crise. Il veut aussi créer un « contrat de croissance » pour aider les PME à se moderniser et à innover, entend soutenir les commerces de proximité ruraux avec des prêts à taux zéro, et s’engage à faciliter l’accès des sociétés régionales aux marchés publics. Il ambitionne également de valoriser l’attractivité touristique des Pays de la Loire à l’international.