Régionales 2015: Non, Marion Maréchal-Le Pen n'appelle pas à mettre des coeurs sur des bulletins de vote

JOURNAL DES REGIONALES Principaux faits, petites phrases et off… Toutes les infos de la campagne pour les élections régionales à retrouver sur « 20 Minutes »…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

La candidate FN aux régionales en PACA Marion Maréchal-Le Pen à Toulouse le 
21 novembre 2015.
La candidate FN aux régionales en PACA Marion Maréchal-Le Pen à Toulouse le 21 novembre 2015. — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

Premier tour des régionales J-4

Nouveaux sondages rebattant les cartes des intentions de vote, Front national, polémiques… Les faits de ce mercredi de campagne.

Rien n’est joué en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et iTELE publié ce mercredi, la candidate FN dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie l’emporterait largement, au second tour, en cas de triangulaire. Mais dans l’hypothèse d’un duel entre la liste de droite menée par Xavier Bertrand et celle de Marine ­Le Pen, la droite l’emporterait de justesse (50,5 %) face au FN (49,5 %). En cas de face-à-face entre la gauche et le FN, le FN gagnerait (52 %) face au PS (48 %).

Marion Maréchal-Le Pen dément avoir appelé à mettre des coeurs sur les bulletins de vote

La photo a fait le tour de la Toile mardi :

Mais il s’agissait d’une blague orchestrée par Nordpresse.be. L’appel aurait semblé étrange de la part de la candidate FN en région Paca, puisque toute inscription sur un bulletin de vote le rend nul. Marion Maréchal-Le Pen a répondu ce mercredi au Gorafi belge sur Twitter.

Rien n’est aussi joué en Normandie

Contrairement à une victoire de la droite envisagée jusqu’à présent, la gauche pourrait l’emporter dans la région Normandie. C’est ce que révèle un sondage Odoxa réalisé pour Le Parisien-Aujourd’hui en France et BFMTV à paraître mercredi. Au premier tour, le FN arrive en tête des intentions de vote avec 30 %, suivi par LR (28 %), et le PS (23 %). Mais le PS, qui dispose de bonnes réserves de voix (total-gauche à 38 %), pourrait arriver en tête au second tour, avec 35 % des voix, suivi par LR (34 %) et le FN (31 %).

Le Courrier picard prend position lui aussi contre le FN

Après La Voix du Nord puis Nord Eclair, le quotidien régional de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie Le Courrier picard prend position contre le Front national. Sa Une de ce mercredi mentionne « le vrai visage du FN dans la région ». Les trois titres appartiennent au même groupe de presse. Le dossier du Courrier picard liste notamment les organisations opposées à l’arrivée du Front national à la tête de la région.

Nicolas Sarkozy réaffirme la consigne du « ni-FN, ni-PS » au second tour

Le président du parti Républicains a réaffirmé ce mercredi que le parti maintiendrait les listes au second tour des régionales le 13 décembre « partout » où il serait « en position de les maintenir ». Nicolas Sarkozy a estimé que l’hypothèse d’un « front républicain » avec la gauche à l’issue du premier tour pour contrer une victoire du Front national dans certaines régions, rendrait « service à Marine Le Pen ». Cette fusion gauche-droite accréditerait l’idée « qu’il n’y a au fond une seule opposition aux socialistes, le FN ».

Alain Juppé se considère presque comme breton

Le maire de Bordeaux vient soutenir le candidat de la droite aux régionales dans le Finistère ce mercredi. Avant sa venue, l’ex-Premier ministre accorde une interview au quotidien régional Le Télégramme où il réalise une opération de séduction : Il aime la Bretagne et les Bretons. « Je me considère presque comme Breton ! J’y ai passé une partie de ma vie, (…) j’aime me baigner dans son eau à 17 degrés. J’aime surtout le caractère des Bretons, qui parlent peu mais qui parlent juste. Je me reconnais dans ce caractère », déclare le candidat à la primaire à droite en 2016.