Régionales 2015: L’écologiste Emmanuelle Cosse attaque en diffamation le candidat FN d'Ile-de-France

JOURNAL DES REGIONALES Principaux faits, petites phrases et off… Toutes les infos de la campagne pour les élections régionales à retrouver sur «20 Minutes»…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Emmanuelle Cosse, patronne d'EELV, le 2 novembre 2015 à Paris.
Emmanuelle Cosse, patronne d'EELV, le 2 novembre 2015 à Paris. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

J-5 du premier tour

A moins d’une semaine du premier tour des élections régionales, les débats sur le Front national semblent monopoliser la campagne électorale. Le Premier ministre Manuel Valls ainsi que le patron du Medef Pierre Gattaz fustigent ce mardi les idées et le programme du parti d’extrême droite.

>> Notre dossier sur les élections régionales

Le patron du Medef Pierre Gattaz critique le programme économique du FN

Pas tendre, le patron du Medef Pierre Gattaz taille en pièces le programme économique du FN. Dans un entretien au Parisien ce mardi, le patron des patrons estime que celui-ci n’est « pas responsable » et « ressemble à celui de l’extrême gauche ». Ce programme étant considéré comme « l’inverse de ce qu’il faut faire pour relancer la croissance économique du pays », explique encore le numéro 1 du Medef, qui ajoute : « extrême droite, extrême gauche, c’est la même chose : Mélenchon-Le Pen, même combat. »

Pour Manuel Valls, « Le FN n’aime pas la France et trompe les Français »

Le Premier ministre appelle ce mardi à la mobilisation contre le parti d’extrême droite qui « trompe les Français » et « n’aime pas les Français ». Interviewé sur Europe 1, Manuel Valls estime que seule la mobilisation de « tous les Français » pourra faire « reculer » le FN. « Chacun devra prendre ses responsabilités, à gauche comme à droite pour empêcher le FN de gagner une région », a-t-il ajouté, relançant le débat sur le retrait, voire une fusion des listes pour faire contrer le FN.


Pour le parti Les Républicains, fusionner avec la gauche pour contrer le FN, c’est non

Luc Chatel, conseiller politique de Nicolas Sarkozy, a rappelé la ligne du parti Les Républicains (LR) aux régionales ce mardi : il n’y aura pas d’accord avec la gauche pour empêcher le FN de gagner. Sur France 2, l’ancien ministre a rejeté tout « front républicain » face au Front national. Il ne souhaite pas « faire illusion au soir d’un premier tour » alors que les différends avec la gauche sont « majeurs ».

Ile-de-France : L’écolo Emmanuelle Cosse attaque en diffamation le candidat FN

Emmanuelle Cosse, qui mène la liste Europe Ecologie-Les Verts en Ile-de-France, annonce porter plainte en diffamation contre Wallerand de Saint-Just, le candidat FN dans cette région. Ce dernier l’a accusée, ainsi que le socialiste Claude Bartolone, de porter une « responsabilité » dans les attentats du 13 novembre. « Je vais l’attaquer en diffamation parce que je trouve absolument incroyable que cette personne, qui est mise en examen pour fraude sur l’utilisation de fonds publics, m’insulte », a expliqué la patronne des écologistes sur France Info.

Six électeurs sur 10 affirment qu’ils vont aller voter au premier tour

L’intérêt des électeurs pour les scrutins des 6 et 13 décembre peine à se réveiller : 52,6 % des Français se disent intéressés par les élections, selon un sondage YouGov pour 20 Minutes*. Mais selon cette enquête, 64,7 % des sondés affirment aller voter au premier tour. « Les personnes interrogées sous-déclarent le fait qu’ils n’iront pas voter, car l’abstention est mal vue », estime Vincent Tiberj, chercheur en sociologie électorale au centre d’études européennes de Sciences-Po Paris. Celui-ci pressent une participation très faible le 6 et 13 décembre.

>> A lire aussi : Six électeurs sur 10 affirment qu’ils vont aller voter au premier tour des élections régionales

La Voix du Nord bataille contre le FN

Après sa prise de position lundi contre la tête de liste Front national en Nord-Pas-de-Calais/Picardie, le quotidien nordiste La Voix du Nord en remet une couche ce mardi. Il propose une Une et un dossier « Marine Le Pen et le FN ne sont pas ce qu’ils disent ». Parmi les griefs adressés à la présidente du FN, le journal écrit ainsi : « Marine Le Pen dénonce inlassablement "le système politico-médiatique" ? Elle a toujours baigné dedans ».

>> A lire aussi : Notre infographie des candidats, région par région

L’ex-écologiste François de Rugy soutient le PS dès le premier tour

Le député de Loire-Atlantique François de Rugy, qui a quitté EELV fin août, bat en brèche la consigne de son ancien parti. Plutôt que soutenir le candidat écolo aux régionales en Pays de la Loire, François de Rugy soutient dès le premier tour le socialiste Christophe Clergeau. Son argument principal : le rassemblement dès le premier tour, pour faire gagner la gauche.

>> A lire aussi : François de Rugy affiche son soutien au PS de Clergeau

La difficile campagne des listes citoyennes

Financement, maillage électoral, médiatisation... difficile d'exister pour les listes citoyennes sans un parti derrière soi. Notre reportage sur cette drôle de campagne de ces candidats.