Régionales 2015: Six électeurs sur 10 affirment qu'ils vont aller voter au premier tour

EXCLUSIF A une semaine du premier tour des régionales, l’intérêt pour ces élections se réveille, mais les plus jeunes et les quarantenaires sont les moins enclins à aller voter…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Clichy sous Bois le 22 avril 2012. Ambiance bureaux de vote du premier tour de l'election presidentielle 2012.  Bulletins de vote. Urne.
Clichy sous Bois le 22 avril 2012. Ambiance bureaux de vote du premier tour de l'election presidentielle 2012. Bulletins de vote. Urne. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le premier tour des élections régionales se tient dimanche. Après une campagne électorale confuse, éclipsée par les attentats du 13 novembre à Paris et par la conférence sur le climat « COP21 ». L’intérêt des électeurs pour ce scrutin peine à se réveiller : 52,6 % des Français se disent intéressés par les élections des 6 et 13 décembre, selon un sondage YouGov pour 20 Minutes*. 

>> Notre dossier sur les élections régionales

Mais les résultats sont différents quand on s’intéresse aux classes d’âge : 50,3 % des 35-44 ans affirment n’être pas intéressés par ces élections, talonnés par les 18-24 ans (49,1 %). Les citoyens les plus intéressés sont les plus de 55 ans (65,4 %). «Comme pour les départementales, l’intérêt pour les scrutins à enjeux locaux reste très faible. Les retombées concrètes du vote restent floues pour l’électeur», souligne Antoni Minniti, chargé d'études à YouGov. « La génération après les baby-boomers ne considère plus le vote comme sacré. Elle se déplace seulement si elle considère que l’élection est intéressante. Ce rapport distancié au vote touche les quarantenaires, les plus jeunes mais pas seulement », explique Vincent Tiberj, chercheur en sociologie électorale au centre d’études européennes de Sciences-Po Paris. 

>> Les 5 points chauds des régionales

Le climat lié au terrorisme provoquerait-il un sursaut de mobilisation ? Selon cette enquête, plus de 6 sondés sur 10 affirment aller voter au premier tour (64,7 %). Une mobilisation exceptionnelle qui contrasterait avec la participation très faible enregistrée aux régionales de 2010. Au premier tour des dernières régionales, cette participation avait été 46,33 %, puis de 51,21 % au second tour. Le résultat de l’enquête est nuancé par le chercheur : « Les personnes interrogées sous-déclarent le fait qu’ils n’iront pas voter, car l’abstention est mal vue. Par ailleurs, la participation est liée à une campagne réalisée sur un temps assez long, nourrie des interventions des associations, des politiques, des médias. Et cette campagne, particulière et très courte, n’augure pas une forte participation », estime Vincent Tiberj.

>> Infographie : Vos candidats, région par région

Pour ces élections, les Français les plus enclins à se rendre aux urnes ont plus de 55 ans (79,8 %), quand les 18-24 affirment être les moins assidus : 41 % des sondés de cette classe d’âge déclarent vouloir zapper le vote de dimanche, suivis des 35-44 (36 %). « Ils utilisent d’autres moyens pour s’exprimer, à savoir la manifestation, la pétition et le boycott », souligne le chercheur.

>> Le journal des régionales à J-6 du premier tour

Les électeurs s’exprimeront-ils enfin sur des enjeux régionaux ou nationaux ? Les dossiers nationaux semblent peser lourd dans le choix des électeurs, même s’ils ne sont pas prioritaires : si 35,7 % des Français voteront pour des enjeux régionaux, 21 % s’exprimeront sur des enjeux nationaux. Cela s'expliquerait, selon Antoni Minniti, par trois facteurs: «l’actualité a pris le pas sur l’agenda politique et a marqué profondément l’opinion publique. Ensuite, le vote sanction vient condamner la politique menée par le gouvernement. Enfin, il y a un manque de visibilité sur l’enjeu du scrutin». Parmi les thèmes qui tiennent le plus au cœur des électeurs, le chômage et l’emploi (47,6 %) arrivent toujours loin devant le terrorisme (32,6 %), puis les impôts (27,7 %). 

*Enquête YouGov pour 20 Minutes, réalisée en ligne sur 1.003 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, sur le panel propriétaire YouGov France, selon la méthode des quotas, les 20 et 23 novembre.

>> Pour rejoindre en ligne le panel de YouGov, cliquez ici