Régionales: Comment Sandrine Bélier a-t-elle fait pour avoir Alain Souchon et Laurent Voulzy à son meeting?

POLITIQUE Laurent Voulzy et Alain Souchon viennent soutenir la candidate EELV pour les élections régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, mardi à Schiltigheim...

Alexia Ighirri

— 

Laurent Voulzy et Alain Souchon viennent soutenir Sandrine Bélier aux régionales.
Laurent Voulzy et Alain Souchon viennent soutenir Sandrine Bélier aux régionales. — SADAKA EDMOND/SIPA

La campagne des régionales en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine avait déjà été marquée par les sosies de Johnny Hallyday. Voilà qu’à quelques jours du premier tour du scrutin, on parle de deux autres chanteurs incontournables de la scène française : ce ne sont pas les sosies, mais les « vrais » Laurent Voulzy et Alain Souchon qui viendront soutenir la candidate Europe-Ecologie-Les Verts Sandrine Bélier.

Le duo participera au meeting de fin de campagne de l’ancienne eurodéputée écologiste, ce mardi à partir de 19h à la salle Le Brassin à Schiltigheim.

Une histoire d’amitié

« Ce sont des amis, ils viennent à titre personnel me soutenir. Ils étaient tristes quand je n’ai pas été réélue au Parlement européen, raconte Sandrine Bélier. Ils faisaient partie de ceux qui m’ont appelé et envoyé des messages pour savoir si j’allais bien. »

L’ancienne eurodéputée avait d’abord rencontré Laurent Voulzy, autour d’un projet de centrale à charbon à Marie-Galante. Puis, elle a fait connaissance avec Alain Souchon. Leur amitié s’est alors nouée sur de nombreux points de convergence, poursuit l’écologiste.

« Comment peut-on te soutenir ? »

Laurent Voulzy et Alain Souchon l’ont invité à leur concert à Strasbourg. Ensemble, ils ont discuté des élections régionales. Le duo a alors demandé à Sandrine Bélier « comment peut-on te soutenir ? ».

D’où leur présence à Schiltigheim mardi, ainsi que leur petit mot sur la profession de foi de l’écologiste. Même si – la candidate insiste– les deux hommes ne s’engagent pas pour un parti, ils soutiennent l’écologie au sens large.

Un meeting politique pas un concert

« Ils viendront dire un mot de soutien et faire trois, quatre chansons. Mais c’est un meeting politique, pas un concert », prévient-elle. La partie musicale après le meeting sera plutôt avec le concert du groupe engagé L’homme parle.

Outre l’affiche, ce meeting de fin de campagne permettra à la liste EELV de revenir sur l’ensemble des propositions avec tous ses candidats. Sandrine Bélier retrouvera ensuite Alain Souchon et Laurent Voulzy autour d’une association lancée en janvier autour de la question du vivant et de la condition animale, et pour laquelle ils ont accepté d’être les parrains artistiques.