Régionales 2015: Vos candidats en PACA

ÉLECTIONS «20 Minutes» vous présente les principaux candidats dans votre région...

A.R.

— 

L'hémicycle du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur.
L'hémicycle du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur. — PATRICK VALASSERIS / AFP

Dix listes s’affrontent au premier tour des régionales en Paca, le dimanche 6 décembre. A gauche, Christophe Castaner (Parti socialiste), le député des Alpes-des-Hautes-Provence, est plombé par les dissensions au sein de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône et par l’alliance avant le premier tour entre Europe Ecologie/Les Verts et le Front de gauche, emmenée par Sophie Camard et Jean-Marc Coppola.

Le député-maire de Nice Les Républicains, Christian Estrosi, espère remporter la région en obtenant la majorité des 123 conseillers régionaux. Il a fait de Marion Maréchal-Le Pen (Front national) sa principale adversaire. Avec le Nord-Pas-de-Calais, PACA est une région que le FN peut espérer décrocher.

Christophe Castaner « Notre Région, Notre Fierté » (PS/PRG)

Sa proposition principale : Il garantit le retour à l’emploi de 1.000 chômeurs de longue durée par an, notamment en renforçant le nombre de places de formation proposées aux salariés et aux demandeurs d’emploi. D’après son site, il souhaite « accorder le droit à un crédit de 100 heures sur le compte personnel de formation », et garantir « l’accès à une formation qualifiante de 300 à 1. 800 heures pour les jeunes sans diplôme et les demandeurs d’emploi en reconversion ».

Sa déclaration marquante : « On a besoin d’un électrochoc républicain, je veux un pacte pour la République qui soit renforcé par un service national obligatoire »

Les sondages : Selon le dernier sondage* Ipsos/Sopra Steria, la liste PS-PRG réalise 16 % au premier tour. Au second tour, la liste de gauche (PS-PRG-EELV-Front de gauche) conduite par le député-maire de Forcalquier, recueille 25 % des voix.

Sophie Camard et Jean-Marc Coppola « La Région Coopérative Sociale, Ecologiste et Citoyenne » (EELV-FG)

Leur proposition principale : Ils annoncent un budget minimal de 20 millions d’euros par an pour l’économie sociale et solidaire. Le projet prévoit de soutenir les SCOP, avec une aide de 5.000 euros par salarié participant à une reprise d’activité sous forme de société coopérative, selon leur site.

Leur déclaration marquante : « Il fallait offrir en PACA une alternative aux électeurs qui ne souhaitent pas cautionner la politique d’austérité du gouvernement socialiste ».

Les sondages : D’après un sondage* Ipsos/Sopra Steria, la liste EELV-FG est créditée de 8 % des voix au premier tour.

Marion Maréchal Le Pen « La France plein Sud ! » (FN)

Sa proposition principale : La députée du Vaucluse propose la création d’un « fonds régional de partenariat des entreprises » pour les TPE, PME et PMI. Ce fonds permettra de « soutenir les entreprises faisant face à des difficultés de trésorerie passagères » précise-t-elle sur son site.

Sa déclaration marquante : « Nous allons supprimer les subventions aux associations politisées, dont les plannings familiaux, mais aussi des associations, on aura peut-être l’occasion d’en reparler telles que celle de la LGBT, ou des choses comme ça, dont je condamne fermement l’idéologie. Et il n’est pas question de leur verser un sou évidemment demain à la région ».

Les sondages : Selon un sondage* Ipsos/Sopra Steria, le FN remporterait les élections régionales en Paca avec 40 % des voix au premier tour et 41 % au second.

Christian Estrosi « Ca Va Changer » (LR-UDI-MoDem)

Sa proposition principale : Il propose sur son site une carte unique pour tous les transports en commun. Il souhaite qu’au-delà de cinq retards et d’une annulation dans le mois, 20 % de l’abonnement mensuel soient remboursés aux utilisateurs. Les lycées et les étudiants de moins de 26 ans bénéficieront d’un prix à 1 euro par mois. Il veut aussi des rames modernes, avec le wifi gratuit, la climatisation et des écrans interactifs.

Sa déclaration marquante : « Je veux faire interdire dans tous les documents administratifs de notre pays le mot Paca. Il ne s’agit pas de changer de nom, mais de faire interdire ce sigle, que ce soit l’objet d’une amende si on le prononce ».

Les sondages : Selon un sondage* Ipsos/Sopra Steria, la liste Les Républicains-UDI-MoDem est créditée de 30 % au premier tour et de 34 % au second.

Les autres listes de la région

  • « Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs », menée par Isabelle Bonnet.
  • « Union des droites », menée par Jacques Bompard.
  • « Alliance écologiste indépendante », menée par Jean-Marc Governatori.
  • « L’UPR avec François Asselineau le parti qui monte, malgré le silence des médias », menée par Daniel Romani.
  • « Debout la France avec Nicolas Dupont-Aignan », menée par Noël Chuisano.
  • « Pour une nouvelle donne régionale », menée par Cyril Jarny.

 

*Sondage réalisé du 19 au 21 novembre pour France Télévisions et Radio France en interrogeant par internet 830 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon représentatif des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), selon la méthode des quotas (notice consultable à la commission des sondages).