Régionales 2015: Vos candidats en Normandie

ÉLECTIONS « 20 Minutes » vous présente les principaux candidats dans votre région…

T.L.G.

— 

Conseil de Basse Normandie à Rouen.
Conseil de Basse Normandie à Rouen. — MAISONNEUVE/SIPA

Neuf listes s’affrontent au premier tour des régionales dans la Normandie réunifiée, le dimanche 6 décembre. La droite espère remporter la région, en obtenant la majorité des 102 élus de la nouvelle entité territoriale, avec la liste de l’ancien ministre centriste Hervé Morin. Face à lui notamment, le président sortant et candidat socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, et Nicolas Bay, secrétaire général du Front national.

Hervé Morin- « La Normandie conquérante » (LR-UDI-MoDem-CPNT)

Sa proposition principale : La création d’une agence de développement de l’économie normande, dotée d’un capital de 100 millions d’euros. Cette agence « pourra intervenir en fonds propres pour soutenir l’investissement, l’innovation, la formation et l’exportation pour les » entreprises.

Sa déclaration marquante : « Ce que je vous propose à la veille de l’ouverture de la chasse, c’est de réaliser un doublé : en décembre 2015, sortir les socialistes du Conseil régional de Normandie et, quelques mois plus tard, en 2017, sortir François Hollande et sa médiocrité affligeante de l’Elysée ».

Les sondages: Hervé Morin est l’un des favoris. L’ancien ministre de la Défense sort en tête des intentions de vote au premier tour (32 %) et pourrait remporter le scrutin au second tour (36 %), selon un sondage BVA réalisé le 23 octobre*.

Nicolas Mayer-Rossignol- « Au service de tous les Normands ! » (PS-PRG)

Sa proposition principale : La création d’un service public régional « Mon emploi en Normandie » qui « rassemble et coordonne tous les acteurs locaux de l’emploi et de la formation pour apporter des réponses plus simples, plus rapides, plus efficaces ».

Sa déclaration marquante : « La Normandie ce n’est plus seulement les pommes et Jeanne d’Arc »

Les sondages: Le président sortant de la région Haute-Normandie arriverait en troisième position au premier tour (23 %)*. Au second tour, il serait derrière Hervé Morin à 34 % en cas de triangulaire avec le FN, selon un sondage BVA réalisé le 23 octobre.

Nicolas Bay- « Normandie Bleu Marine » (FN)

Sa proposition principale : « Pour favoriser les entreprises locales face aux grands groupes et aux entreprises étrangères tout en renforçant l’apprentissage nous donnerons la priorité d’accès aux marchés publics de la Région aux entreprises employant au moins un apprenti », explique le candidat FN à normandie-actu.

Sa déclaration marquante : « Des travailleurs détachés étrangers viennent prendre le travail des Français en toute légalité »

Les sondages: Le candidat frontiste arriverait en 2e position au premier tour (27 %), et en 3e position en cas de triangulaire à 30 %*.

Sébastien Jumel- Front de Gauche « Un vent de colère. Un souffle d’espoir » (PCF-PG)

Sa proposition principale : Réunir une conférence de mobilisation générale en faveur de l’emploi. « La loi donne aux régions les compétences pour agir sur le développement économique, la formation et l’enseignement supérieur », assure le candidat à Paris Normandie.

Sa déclaration marquante : « La Normandie vaut mieux qu’une bataille de clochers »

Ses chances d’être élu : Le candidat FG arriverait en 4e position au premier tour à 9 %*.

 

Yanic Soubien- « Normandie écologie » (EELV)

Sa proposition principale : Relocaliser l’économie : « La région peut activer une palette d’outils : développer les circuits courts entre producteurs et consommateurs, favoriser l’économie circulaire grâce à laquelle les déchets des uns deviennent les ressources des autres, soutenir l’économie sociale et solidaire », explique-t-il à Normandie Actu.

Sa déclaration marquante : « Nous ne vendrons pas de projets pharaoniques et stupides financés par des bétonneurs », à Paris Normandie.

Les sondages: Le candidat écologiste serait à 7 % au premier tour*.

Les autres listes de la région

  • « Debout la France avec Nicolas Dupont-Aignan », menée par Nicolas Calbrix.
  • « Nouvelle donne Normandie », menée par Alexandra Lecoeur.
  • « Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs », menée par Pascal Le Manach.
  • « L’UPR, avec François Asselineau, le parti qui monte malgré le silence des médias », menée par Jean-Christophe Loutre.

 

*Sondage réalisé par internet du 6 au 14 octobre sur un échantillon de 800 personnes inscrites sur les listes électorales en Normandie.