Attentats à Paris: Les personnalités politiques régionales réagissent

POLITIQUE Les personnalités politiques régionales réagissent après le drame qu'a vécu la capitale, vendredi soir...  

Gilles Durand

— 

Intervention près du Bataclan, vendredi soir, à Paris
Intervention près du Bataclan, vendredi soir, à Paris — SIPA

20 Minutes va suivre, toute la journée, les réactions des personnalités politiques dans toutes les régions. La campagne électorale pour les régionales a été suspendue.

15 h 15 : Le mot de la fin à un député PS

Un dernier tweet pour clore ce live consacré aux déclarations des personnalités politiques de toutes les régions. Il est l'œuvre de Philippe Kemmel, député qui a battu Marine Le Pen lors des dernières élections législatives.

 

15 h 09 : La présidente du FN fustige « le fondamentaliste islamiste »

 

15 h 07: Suite de la déclaration de Marine Le Pen en tweet

 

15h : Marine Le pen fait une déclaration officielle depuis le siège du Front national

La candidate FN du Nord-pas-de-Calais/Picardie estime que «la France doit déterminer quels sont ses alliés, et quels sont ces ennemis»

 

14 h 50 : Philippe Saurel, candidat pour Citoyens du Midi, appelle au rassemblement à Montpellier

Le maire de Montpellier se présente comme tête de liste en région Langudeoc-Roussillon/ Midi-Pyrénées.

 

14 h 20 : André Chassaigne, candidat (Front de Gauche) en Auvergne/Rhône-Alpes : « Rejeter les amalgames qui pourraient se manifester »

La tête de liste (Front de gauche), André Chassaigne, s’inquiète, dans La Montagne : « C’est dans la durée que nous devons garantir la sécurité des populations en luttant sans relâche contre le terrorisme. Mais soyons aussi vigilants pour rejeter les amalgames qui pourraient se manifester ».

13 h 50 : Sandrine Rousseau (EELV) salue « les agents du service public »

Les Verts suspendent leur campagne « jusqu’à nouvel ordre ». « Nous saluons les agents du service public qui sont à pied d’œuvre aujourd’hui pour maintenir le fonctionnement et la cohésion de notre société en ces heures noires », souligne, dans un communiqué, Sandrine Rousseau, tête de liste du rassemblement EELV-PG dans le Nord-Pas-Calais/Picardie.

13 h 20 : Olivier Dartigolles, tête de liste Front de gauche en Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes : « Debout et rassemblée face aux barbares »

 

13 h 10 : Nicolas Dupont-Aignan veut « prodéder à l’arrestation de tous les terroristes fichés »

Dans un communiqué, le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, exprime sa solidarité avec les victimes et parle de guerre. « Oui, c’est la guerre. Et pour gagner la guerre, le peuple français doit être soudé et combatif, exprime-t-il. Mais pour gagner cette guerre face à l’Etat Islamique, il faut aller plus loin : il faut reconstruire l’Etat (…), donner davantage de moyens à nos forces de police, de gendarmerie, à nos forces armées. Il faut aussi, dès aujourd’hui, procéder à l’arrestation de tous les terroristes fichés au ministère de l’Intérieur ».

13 h: Le tweet de Louis Aliot (FN), vendredi soir

 

12 h 50 : Dominique Reynié, candidat (LR) en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon règle ses comptes avec Louis Aliot (FN)

Tête de liste (LR), Dominique Reynié a choisi de maintenir sa réunion publique à Mende, ce samedi. En revanche, il a suspendu toutes les actions de campagnes. Dans un tweet, il s’en prend aussi à Louis Aliot. Le candidat FN avait écrit en réaction aux attentats de Paris, sur son compte twitter, « Monsieur Valls, vous voyez où est le danger ? Le vrai ! Irresponsable ! ».

 

12h35 : Christophe Castaner, candidat (PS) en PACA : « Immense émotion devant les drames qui frappent notre pays »

La tête de liste (PS) suspend aussi, jusqu’à nouvel ordre, sa campagne électorale : « Je vous demande de garder toute votre confiance dans nos forces de sécurité pour préserver notre Nation ».

12 h 25: Christian Estrosi, candidat (LR) aux régionales dans la région PACA, fait des demandes au gouvernement

Sur son compte Twitter, le député-maire (LR) de Nice, Christian Estrosi demande le rétablissement l’extension à l’ensemble du territoire des mesures permettant l’assignation à résidence des personnes fichées S et le rétablissement des contrôles d'identité pour les vols nationaux et internationaux.

 

12 h 05 : Patrick Hetzel (LR) salue l’instauration « rapide » de l’état d’urgence

Interrogé par les DNA, le député (LR) de Saverne, Patrick Hetzel, a évoqué un « choc énorme » et a rappelé, comme directeur de la campagne de la liste menée par Philippe Richert pour les élections régionales, la décision de « suspendre l’ensemble des actions de la campagne durant le week-end ». Il a salué l’instauration de l’état d’urgence qu’il a jugée « très rapide ».

11 h 55 : Le président (PS) du Pays de la Loire va « prendre des initiatives » régionales

Jacques Auxiette a réagi sur son compte Facebook, rapporte Presse Océan : « Dans les prochaines heures, je serai certainement amené à prendre des initiatives au nom de notre Région, mais pour le moment chacun a besoin de rester auprès des siens ».

11 h 50: Les réactions des élus locaux dans le Pays de la Loire

Presse Océan dresse la liste des réactions des élus locaux. Christophe Clergeau, tête de liste (PS) aux régionales en Pays de la Loire, a fait savoir que, « dans l’attente des décisions gouvernementales, toutes les initiatives de campagne électorale du week-end sont bien entendu annulées ». Le Front national suspend lui aussi sa campagne et annule la réunion publique prévue lundi à Nantes. L’UPR estime que l’instauration de l'état d'urgence sur tout le territoire national est « une mesure excessive ». Le parti anti-européen annule les réunions publiques et tractages prévus ce week end « mais ne renonce pas à faire campagne à la différence des parti euro-atlantistes ».

11 h 40 : Alain Juppé (LR), qui soutient Virginie Calmels en Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes, appelle à « l’union nationale et internationale »

Dans un billet publié sur son blog, il évoque une « barbarie terroriste » qui menace « des pays plus ou moins proches ». « Soyons lucides : la lutte sera longue et rude, écrit-il. Elle va exiger sang-froid, détermination, solidarité. La barbarie terroriste, l’Etat islamique qui la perpètre menacent notre territoire mais aussi de nombreux pays plus ou moins proches ».

 

11 h 31 : Jean-Jack Queyranne, président (PS) de Rhône-Alpes, appelle aussi à l’unité nationale

Président sortant et candidat (PS) dans la région Auvergne-Rhône, Jean-Jack Queyranne livre son émotion dans Le Progrès. Dans « la douleur et l’effroi », il appelle les responsables politiques à agir « plus que jamais avec le souci de la dignité, de la retenue et de la responsabilité. L’unité nationale doit prévaloir sur toute autre considération. » Il a demandé à ses colistiers de « suspendre jusqu’à nouvel ordre la campagne électorale et de ne pas procéder à des actions militantes ainsi que d’annuler toutes les réunions prévues cette fin de semaine ».

11h : Natahlie Arthaud, pour Lutte ouvrière (LO) n’a « aucune solidarité avec l’Etat français »

« Ces attentats sont des actes ignobles (…), souligne la porte-parole de LO. Quelles que ce soient les idées dont se réclament ceux qui ont perpétré ces attaques, ce sont des ennemis de tous les travailleurs. (…) Nous partageons entièrement l’émotion de la population, et en particulier de tous les proches des victimes de ces attentats. Mais nous n’avons aucune solidarité avec l’État français et avec ses dirigeants politiques. Ceux-ci ont une large part de responsabilité dans les guerres qui ensanglantent aujourd’hui le Moyen-Orient, des guerres dont Paris a eu, hier soir, un écho sanglant. »
 

10 h : François Bayrou réclame une « mobilisation internationale »

Le président du MoDem, François Bayrou, a estimé que le président et le gouvernement « ont la responsabilité de susciter une mobilisation internationale pour mener le combat contre les terroristes djihadistes », dans une déclaration transmise à l’AFP. « La guerre qui est déclarée va être longue et rude. La situation exige des responsables publics sang-froid, solidité et unité. Le choix de l’unité s’impose à tous », écrit-il.

 

9 h 55 : Pour Marc-Philippe Daubresse (LR), « l’unité nationale s’impose »

Le maire de Lambersart et ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy annule un événement dans sa commune.

 

9h48 : Martine Aubry (PS) : « Nous ne plierons jamais devant la terreur »

« La France vient de vivre une nuit de cauchemar, souligne la maire de Lille dans un communiqué. Les mots ne sont pas assez forts pour dire toute l’ignominie de ces actes terroristes qui ont frappé Paris et son agglomération, et la révulsion qu’ils inspirent ». Avant d’ajouter : « Dans ces heures sombres, la France doit être unie et porter haut les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité. Nous ne plierons jamais devant la terreur ».

Toutes les manifestations festives prévues dans la ville de Lille sont annulées

9h45: Xavier Bertrand (LR) se dit «confiants dans nos forces de l'ordre»

 

 

8 h 30: Pierre de saintignon (PS) a annoncé vendredi soir qu'il suspendait sa campagne.