Affiches de campagne du candidat PS Christophe Clergeau.
Affiches de campagne du candidat PS Christophe Clergeau. — F.Brenon/20Minutes

ELECTIONS REGIONALES

Pays de la Loire: L'équipe de Clergeau s'agace des «mensonges» du camp Retailleau

Frédéric Brenon

Le candidat socialiste reproche au candidat de la droite et du centre de multiplier les «contre-vérités» au sujet de la région Pays de la Loire...

Projet d’aéroport, dépenses du conseil régional, chômage, aide aux migrants, drogue, enseignement, apprentissage, transports scolaires… Depuis fin août, Bruno Retailleau (Les Républicains) et Christophe Clergeau (PS), candidats aux élections régionales en Pays de la Loire, s’affrontent sur de nombreux sujets dans les médias.

Mais l’équipe du socialiste a jugé que son adversaire allait trop loin et a souhaité dénoncer ce lundi, via une conférence de presse, les « contre-vérités répétées » et le « Pays de la Loire bashing » du camp Retailleau.

« Il est nécessaire de rétablir quelques vérités »

« La campagne prend une mauvaise direction. Nous pensons qu’il est nécessaire de dire stop aux mensonges et de rétablir quelques vérités », estime Yannick Vaugrenard, sénateur socialiste de Loire-Atlantique.

Et d’énoncer plusieurs exemples. « Bruno Retailleau dit qu’il faut "dégraisser le mammouth régional" mais les Pays de la Loire sont la région de France qui emploie le plus faible nombre d’agents par rapport au nombre d’habitants. Il dit que la région est surendettée mais la capacité de désendettement est inférieure à 4,7 années contre 5,4 années pour la moyenne nationale. Il affirme que les impôts régionaux ont explosé, mais la pression fiscale est inférieure à la moyenne des régions françaises, la fiscalité est même en baisse dans les recettes globales de la région… »

« Une campagne dégueulasse », pour Sylviane Bulteau

« Un mensonge répété dix fois ne fait pas une vérité », s’agace Alain Gralepois (PS), vice-président du conseil régional, pour qui, « ne pas répondre, c’est laisser croire que ça pourrait être vrai ».

« Arrêtons ce dénigrement systématique de l’action politique », réclame Violaine Lucas, colistière de Christophe Clergeau. « C’est une campagne dégueulasse, estime pour sa part Sylviane Bulteau, députée PS de Vendée. On a l’habitude des effets d’annonce creux de Bruno Retailleau, mais, là, un cap a été franchi. »

«Les socialistes n'acceptent aucune critique» rétorque la droite

L'équipe de Bruno Retailleau, avertie de la conférence de presse des socialistes, n’a pas tardé à réagir à son tour.

« Nous ne faisons pas du "Pays de la Loire bashing" mais nous assumons en revanche faire du "socialisme bashing", car le PS a fait reculer et même décrocher notre région, répond François Pinte (Les Républicains), colistier. C’est un fait et je trouve scandaleuse l’attitude des socialistes qui n’acceptent aucune critique sur le bilan de la gauche régionale. M. Clergeau est peut-être le dauphin désigné par M. Auxiette, mais il n’a pas le monopole des Pays de la Loire. Il n’est pas un intouchable dont on ne peut critiquer ni le bilan ni les propositions. »