Régionales: Pour Claude Bartolone (PS), «tout commence par les transports»

POLITIQUE Le candidat socialiste aux prochaines élections régionales a détaillé, ce jeudi, ses 12 chantiers pour 12 millions de Franciliens...

M.G. avec AFP

— 

Claude Bartolone, candidat PS aux élections régionales en Ile-de-France, le 22 octobre 2015.
Claude Bartolone, candidat PS aux élections régionales en Ile-de-France, le 22 octobre 2015. — AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT

«Tout commence par les transports», a répété Claude Bartolone, le candidat socialiste aux régionales en Ile-de-France, lors de la présentation d'un programme qui fait la part belle à ce domaine pour rendre la région «plus humaine», jeudi à Paris.

>> Lire notre interview de Claude Batolone

En chemise et cravate, les manches retroussées, le candidat à la succession de Jean-Paul Huchon a détaillé une heure durant, dans son local de campagne, près de la gare Montparnasse, ses 12 chantiers pour 12 millions de Franciliens, en présence de ses principaux colistiers.

Il a confirmé l'accent mis sur les transports, comme sa rivale des Républicains, Valérie Pécresse, mais a affirmé être au service d'une ambition différente, assurant être «pro-francilien», alors que «certains sont d'abord pro-business» et mettant «la droite et l'extrême-droite d'un côté, la gauche de l'autre».

Parmi ses propositions, la mise en place progressive d'un réseau fonctionnant 24 heures sur 24, à l'horizon des JO 2024 pour lesquels Paris est candidate. Dans cette optique, il compte renforcer le réseau de bus de nuit Noctilien et embaucher 1.000 chauffeurs de bus pour la grande couronne. Autre proposition, étendre l'automatisation du métro aux lignes 11 et 13.

Autre point sur lequel Claude Bartolone a insisté, la sécurité, notamment celle des femmes, pour laquelle il ambitionne de créer un «corps unique des agents de sécurité», renforcé notamment à partir de 21h.