Languedoc-Roussilon/Midi-Pyrénées: Le candidat Reynié (LR) durement recadré par Sarkozy

REGIONALES Le politologue Dominique Reynié (LR) a annoncé prématurément ses têtes de liste départementales. Nicolas Sarkozy l’a vertement remis en place…  

H.M. avec AFP

— 

Dominique Reynié, le 6 octobre 2015, à Toulouse.
Dominique Reynié, le 6 octobre 2015, à Toulouse. — H. Menal - 20 Minutes

Un Dominique Reynié « sérieusement secoué » et même, à un moment, un « échange de noms d’oiseaux ». Voilà ce que rapporte un témoin à propos de la longue passe d’armes entre Nicolas Sarkozy et Dominique Reynié (LR), le politologue investi tête de liste pour les Régionales dans la méga région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées.

>> Lire aussi : Dominique Reynié annonce l’union de la droite et du centre

La charrue avant les bœufs

La prise de bec a eu lieu mercredi soir lors de la commission nationale d’investiture du parti Les Républicains, qui devait valider les noms des têtes de liste départementales. La veille, devançant le blanc-seing de ses instances nationales, Dominique Reynié avait publié sa liste via un communiqué. Il l’avait fait sur fond de tiraillements avec les partis du centre, UDI et MoDem, et même de désaccords internes dans le cas de l’UDI.

 

Ce coup de force a visiblement mis Nicolas Sarkozy (LR) hors de lui. Résultat, la liste Reynié n’a pas été validée. Mais les deux hommes pourront certainement poursuivre leur discussion ce jeudi soir puisqu’ils sont attendus - dans le même avion - à Béziers. Même s’il restera encore à accorder les violons avec l’UDI.

En choisissant un candidat issu de la société civile, LR a joué la carte du renouvellement. Mais le politologue s’est vite heurté à l’hostilité des élus du sérail.