Départementales: Jean-Michel Baylet jette l'éponge en Tarn-et-Garonne

ELECTION Jean-Michel Baylet a renoncé à se présenter...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Le président du PRG Jean-Michel Baylet le 19 octobre 2014.
Le président du PRG Jean-Michel Baylet le 19 octobre 2014. — ZIHNIOGLU KAMIL/SIPA

C’est la fin d’un règne de trente ans. Jean-Michel Baylet, président du Tarn-et-Garonne depuis 1985, a renoncé jeudi à être candidat à la présidence de cette assemblée. Il a préféré présenter une femme sous l’étiquette PRG, Marie-Claude Nègre, qui a été battue par l’indépendant Christian Astruc. Cet ancien du PRG a été élu président du département avec des voix de la droite.

>> Toutes les infos sur le «3e tour» des départementales ce jeudi

C’est un coup de tonnerre pour le président du Parti radical de gauche (PRG), implanté dans son fief depuis des décennies. Jean-Michel Baylet, qui détient La Dépêche du Midi, avait succédé à sa mère Evelyne à la tête du conseil général. La famille tient le département depuis les années 1970.

Ce renoncement intervient six mois après la défaite de Jean-Michel Baylet aux élections sénatoriales.