Municipales 2014: Perdriau a conquis Saint-Etienne

ELECTIONS Loin d'être favori au départ de la campagne, le leader de l'UMP a renversé Maurice Vincent...

— 

Le nouveau maire, Gaël Perdriau.
Le nouveau maire, Gaël Perdriau. — J.-P. Ksiazek / AFP

Du haut de ses 41 ans et avec sa capacité à fédérer UMP et UDI, Gaël Perdriau a su incarner le changement à Saint-Etienne. «Ou on continuait avec cette politique de déclin, ou on tournait une page politique», a déclaré dimanche le nouveau maire stéphanois après sa nette victoire (47, 71 % contre 40, 50 %) face à Maurice Vincent (PS).

Jérémy Janot présidait son comité de soutien

Elu conseiller municipal à 22 ans, dans le sillage de l'ancien maire Michel Thiollière, ce fils d'ouvriers a notamment tourné sa campagne vers la famille, assurant «une augmentation du nombre de places en crèches». Son bonheur était double dimanche avec le derby remporté à Gerland (1-2) par les Verts, avec lesquels s'est illustré pendant 16 saisons… président de son comité de soutien Jérémie Janot. L'ancien gardien de l'ASSE a pu jouer un rôle puisque le nombre d'adhérents est passé de 800 à 3 500, trois mois après qu'il a accompagné la candidature de ce cadre dans le secteur de l'énergie.

Gaël Perdriau ne compte pas non plus subir la domination lyonnaise. En janvier 2012, il déclarait ainsi : «Maurice Vincent ne doit pas se soumettre aux décisions de Gérard Collomb. On a parfois l'impression qu'il est le petit garçon qui écoute le maître…»