Municipales 2014: Vers un moratoire pour le Grand Paris?

POLIIQUE Au lendemain du second tour des municipales qui a vu de nombreuses villes franciliennes passer à droite, le sénateur UMP Roger Karoutchi a demandé la mise en place d’un moratoire sur la loi ayant créé la métropole du Grand Paris…

J.C. avec AFP
— 
Roger Karoutchi
Roger Karoutchi — MIGUEL MEDINA / AFP

La vague bleue qui a touché la région francilienne risque d’avoir un impact au-delà des municipales. Car en reprenant à la gauche un grand nombre de communes en Ile-de-France, la droite se retrouve en position de force au sein de la future métropole du Grand Paris qui doit voir le jour en 2016. Une situation dont entend profiter le sénateur UMP Roger Karoutchi qui a demandé ce lundi un moratoire sur la loi ayant créé la métropole du Grand Paris et la négociation d’un nouveau texte plus respectueux «des libertés locales».

Le gouvernement «doit revoir sa copie»

«Ainsi donc, les ambitions de Bartolone, Le Guen et autres socialistes pour présider la métropole du Grand Paris ont été balayées par la débâcle du PS aux municipales en proche couronne parisienne, a tancé dans un communiqué l’élu des Hauts-de-Seine. La droite et le centre sont majoritaires seuls avec plus de 180 sièges sur 350. Les opposants à la métropole, à droite, au centre ou au PC, représentent aujourd’hui les deux tiers des sièges de la future métropole.»

Face à ce constat, l’ancien ministre délégué aux Relations avec le Parlement demande au gouvernement de «revoir sa copie. Il faut impérativement geler l’application d’un texte ne respectant pas l’autonomie des communes, la réussite des intercommunalités, l’existence des départements, poursuit le responsable d’opposition. Le prochain gouvernement doit accepter de renégocier un texte plus respectueux des collectivités et des citoyens et d’écouter la colère de ceux pour qui la création d’une strate métropolitaine supplémentaire signifiait surtout plus d’impôts, plus de contraintes, plus de réglementations tatillonnes.»

Et pour appuyer sa demande, Roger Karoutchi «appelle tous les élus de Paris, des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne à exiger un moratoire sur le texte Métropole du Grand Paris et une renégociation pour créer une métropole digne de ce nom, respectueuse des libertés locales et des citoyens».