EN DIRECT. Revivez la soirée électorale du second tour des élections municipales...

William Molinié

— 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 14 février 2014 à Nancy.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 14 février 2014 à Nancy. — POL EMILE / SIPA/SIPA
Retrouvez les résultats de votre ville ici
00h10 - Ce live est désormais terminé. Merci à tous de l'avoir suivi. Retrouvez dès demain matin de nouveaux résultats, analyses et informations dans votre journal, sur le site, vos mobiles et tablettes. Bonne nuit!
00h08 - Le FN gagne Mantes-la-Ville
Le candidat du Front national Cyril Nauth, 32 ans, avec 30,26% des voix, a ravi à la maire socialiste sortante la commune de Mantes-la-Ville (Yvelines), la seule ville d'Ile-de-France qui sera dirigée par l'extrême droite.
00h05 - Estrosi réélu à Nice
Sans surprise, le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, grand favori du scrutin, a été réélu dimanche pour un deuxième mandat avec 48,62% des suffrages, selon la préfecture des Alpes-Maritimes.


Minuit - Eric Raoult battu au Raincy
L'UMP Eric Raoult, maire sortant du Raincy (Seine-Saint-Denis), a été largement battu face à la liste divers droite menée par Jean-Michel Genestier, qui s'était allié à celle de Roger Bodin, ancien adjoint d'Eric Raoult. L'ancien ministre, membre de l'aile droite de l'UMP, a été taclé lors de la campagne pour sa gestion de cette ville cossue de la Seine-Saint-Denis. Il est notamment visé par une plainte pour harcèlement sexuel et moral d'une ancienne collaboratrice qui dit avoir reçu près de 15.000 SMS de lui.

23h54 - Notre photographe, Alexandre Gelebart, a pris ce cliché lors de l'intervention de NKM, perdante à Paris, dans son QG...


23h50 - Ce qu'il faut retenir en cette fin de soirée électorale
Retrouvez  nos principales synthèses et analyses:
> Vague bleue partout en France...
> Le FN s'implante localement...
> Face à cette claque, François Hollande sommé de réagir...


23h46 - Vague bleue en Rhône-Alpes
La région n’a pas échappé à la vague bleue, analyse notre bureau lyonnais. De multiples communes ont en effet basculé à droite dimanche à l’issue du second tour des municipales. A Saint-Etienne (Loire) notamment, l’UMP Gaël Perdriau a battu Maurice Vincent, en poste depuis 2008, avec 47,5% des voix contre 40,7% contre le PS maire sortant. Dans la Loire toujours, le député UMP Yves Nicolin, ancien maire de Roanne, va faire retour son retour à la tête de la ville. Il l’ a emporté dimanche face à Laure Déroche (34,5%), avec 51,49% des voix. La liste FN, menée par Sarah Brosset, plafonne à 14,01%. A Valence aussi, dans la Drôme, le maire PS sortant Alain Maurice (40,35%) a été battu par Nicolas Daragon (UMP), qui a remporté 53,54% des suffrages. A Grenoble, enfin, la ville a également échappé au PS. Le candidat EELV-Parti de gauche Eric Piolle est sorti vainqueur de la quadrangulaire avec 40,8% des voix, contre 27,6 % pour Jérôme Safar, qui s’était vu retirer son investiture par le PS pour avoir refusé la fusion avec les Verts. Matthieu Chamussy (UMP/UDI) a obtenu 22,8% des suffrages, et la candidate FN 8,8%. Eric Piolle va devenir le premier maire écolo d’une des 20 plus grandes villes de France.

23h42 - L'UMP croit avoir des fans à Lyon...
Petite info légère relayée par le site
Lyoncapitale.fr. De nombreuses fans se sont rassemblés et ont poussé des cris devant le QG de Michel Havard (UMP) qui se trouvait à l’hôtel Mercure. Mais c'était en réalité pour réveiller Matt Pokora qui dormait en fait dans le même hôtel...

23h33 - NKM remercie son équipe de campagne
NKM «adresse ses félicitations à tous les candidats de ses listes». Et notamment à à Delphine Bürkly, qui remporte le 9e arrondissement et le vole à la gauche. «Nous avons réuni plus de 49% des voix», annonce-t-elle. «Ne soyez pas triste! Il y aura d'autres combats à mener. La dynamique que nous avons créée dans cette campagne doit servir de base», ajoute-t-elle, rapporte notre envoyé spécial. Avant de donner rendez-vous à la mairie du 9e pour aller fêter la victoire de la nouvelle maire UMP du 9e...


23h31 - A Rennes, le PS dans un fauteuil
Aux mains des socialistes depuis 1977, Rennes va continuer de rouler à gauche pour les six prochaines années, analyse notre bureau de Rennes. Dans un contexte national assez défavorable, la liste de la candidate socialiste Nathalie Appéré a assez largement remporté le scrutin ce dimanche avec 55,83% des voix, contre 44,17% pour son adversaire de la droite et du centre Bruno Chavanat. Lire notre article ici...


23h24 - NKM ne s'est toujours pas exprimée
Au QG de campagne de NKM, rue de la Lune à Paris, les militants commencent à perdre patience, nous fait savoir notre envoyé spécial. La candidate UMP met du temps à s'exprimer, alors que sa rivale PS, Anne Hidalgo, a déjà revendiqué sa victoire. La perdante attend les résultats du 4e, où les voix sont recomptées en raison d'un score très serré. Le 9e arrondissement est déjà passé à droite. Si le 4e était gagné, elle pourrait revendiquer une mini-victoire dans la défaite, à savoir le basculement de deux arrondissements...


23h16 - Patrick Mennucci «assume personnellement cette défaite»
«Je lui souhaite bonne chance pour Marseille. Je souhaite de tout coeur que Marseille réussisse à traverser les épreuves», dit Patrick Mennucci, candidat PS défait dans la ville.

23h15 - A Marseille, le FN gagne le 7e secteur
C’est la plus grosse prise du Front National en France, analyse notre bureau Marseillais. Stéphane Ravier a été élu dimanche maire du 7e secteur. Il devient ainsi le maire de la plus importante «ville» détenue par le FN puisque les 13e et 14e arrondissements comptent environ 150 000 habitants. Selon les dernières estimations, le leader frontiste est arrivé en tête avec 35,8 % des suffrages exprimés devant l’UMP Richard Miron (31,7 %) et le candidat socialiste Garo Hovsepian (31,7 %). «C’est une très grande joie, une grande satisfaction, a-t-il réagi. C’est une victoire après des années d’implantation et de travail». Le Front national devrait obtenir une vingtaine d’élus au conseil municipal. «Nous serons là pour le surveiller (Jean-Claude Gaudin), ne pas le laisser agir comme il l’a fait jusqu’à présent, replié sur lui-même et ses amis, a indiqué Ravier. J’irai le voir pour qu’il nous donne les moyens. Je ferai du harcèlement démocratique pour que les Marseillais aient un quotidien digne». De son côté, Jean-Claude Gaudin a mis en cause la «responsabilité écrasante» des socialistes dans cette élection. «Au premier tour, le candidat socialiste aurait dû logiquement, selon un principe républicain, se retirer mais il ne l’a pas fait», a-t-il déclaré.
23h03 - La victoire de Gaudin à Marseille
Patrice Magnien, notre photographe au bureau de Marseille a pris ce cliché à l'annonce de la rélection de Jean-Claude Gaudin (UMP) à Marseille, au terme d'une campagne difficile pour le PS...



23h - Abstention record


 
22h58 - Surprise à Montpellier
Candidat dissident socialiste, Philippe Saurel est devenu à la surprise générale maire de Montpellier, dix points devant Jean-Pierre Moure, candidat du PS dont il avait dénoncé la légitimité lors de l’investiture, et Jacques Domergue (UMP) qui ne profite pas de la dynamique de la droite en France. Le nouveau maire de Montpellier a notamment bénéficié du vote contestataire à l’encontre des partis traditionnels, une partie de l’électorat du Front national, qui s’effondre entre le premier er le second, s’étant reporté sur sa liste, analysent nos journalistes du bureau de Montpellier.
22h50 - «Une défaite nationale et locale pour la gauche et le gouvernement», selon Valls. La gauche à 40,57%, la droite à 45,91%
«Il faut voir les électeurs, les Français qui n'ont pas voté, et qui ont exprimé une défiance», dit le ministre de l'Intérieur. «Ces scrutins ont une résonnance nationale. ll s'agit d'une défaite nationale et locale pour la gauche et le gouvernement.» «Ce soir, les Français ont dit leur attente. Ils ont énoncé une demande accrue de protection mais surtout et aussi de justice», a-t-il ajouté.

22h45 - Hidalgo: «Ce soir, Paris a gagné»
Avec trente minutes de retard, Anne Hidalgo arrive sous les applaudissements vers 22h30 devant le parterre de journalistes, rapporte notre envoyée spéciale. « Ce soir, Paris a gagné. C’est la victoire des valeurs républicaine, de l’authenticité, d’une gauche fidèle à son idéal et efficace. « Je veux vous dire avec une grande émotion la joie immense de poursuivre une œuvre que Bertrand Delanoë a accompli. Je remercie chaleureusement les électrices et les électeurs qui se sont mobilisés. J’ai une pensée attentive pour celles et ceux qui n’ont pas voté pour moi. Je serai la maire de tous les Parisiens. Car cette victoire n’est pas seulement la mienne c’est aussi celle d’une équipe soudée, compétente, talentueuse, elle sera dès demain au service des Parisiens. Je suis la première femme maire de Paris, suscitant des applaudissements nourris. Et j’ai conscience du défi que cela représente. Je serai La maire qui ne triche jamais ni avec ses colères ni avec son honneur. Merci à toutes et à tous vive Paris.»

22h44 - Les résultats des municipales en une infographie...


22h41 - Ayrault voulait annoncer sa démission
Selon les informations d'Europe 1, le Premier ministre voulait annoncer sa démission en direct à la télévision. Ce qui pourrait expliquer le long «blanc» qui a conclu son intervention. Ce sont ses conseillers qui l'en auraient  dissuadé.

22h35 - A Grenoble, c'est quasiment plié pour Eric Piolle...
À 48% des bulletins dépouillés, Eric Piolle (EELV) l'emporte avec 39,68% des voix, devant le socialiste Jérôme Safar ( 27,75%), l'UMP Mathieu Chamussy ( 23,37%) et Mireille d'Ornano ( 9,20%), nous transmet-on depuis notre bureau grenoblois.

22h31 - Marine Le Pen salue «le très beau score» de ses candidats
«La France va mal et ses alternances UMP-PS le prouvent», introduit-elle. «Le vote FN est maintenant un vote d'adhésion», poursuit-elle. «Il est né une troisième force politique autonome. Le FN est au centre du jeu. Partout en France nous installons des conseillers municipaux. Nous aurons 1.200 d'entre eux. Ils seront les maires de demain.»
22h25 - Jean-Pierre Bechter (UMP) élu à Corbeil-Essonnes avec 55% des voix.

22h21 - «L'UMP redevient le premier parti politique de France», selon Jean-François Copé.
«Nous allons poursuivre le combat», ajoute-t-il, «notamment avec l'échéance européenne». «Je demande au Président de la Républqiue de ne pas rester sourd au message des Français. Il lui faut radicalement changer de programme économique et social.»

22h21 - Les communistes conservent Villeneuve-Saint-Georges
La maire sortante PCF de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), Sylvie Altman a annoncé dimanche, sa victoire face à la liste droite-Front national emmenée par Philippe Gaudin. Arrivée en tête au premier tour en rassemblant 38,88% des suffrages, Mme Altman l'a emporté au second tour avec quelque 30 voix d'écart face à son opposant qui avait fusionné sa liste avec celle du Front national.

22h14 - La mine des mauvais jours chez les socialistes toulousains...
Au QG du maire sortant perdant, Pierre Cohen (PS), l'émotion est tangible sur cette image de notre photographe à Toulouse.



22h14 - NKM vient d'appeler Hidalgo, selon notre journaliste sur place.
22h13 - A Fréjus, des CRS protègent la permanence du candidat FN élu maire.
Le candidat du Front national David Rachline, 26 ans, s'est emparé dimanche de la mairie de Fréjus (Var), en obtenant 45,55% des suffrages face à deux listes de droite.
22h03 - Ayrault s'exprime
C'est un échec pour le gouvernement, dit le Premier ministre. Un «message clair qui doit être pleinement entendu», dit-il. «Ce vote est une défaite pour le gouvernement et la majorité.» «Nous avons besoin d'une équipe gouvernementale soudée et rassemblée», ajoute-t-il.«Le Président de la République tiendra les enseignements de ce scrutin», a-t-il conclu.


21h58 - Collard reconnait sa défaite et annonce un recours
Le député du Rassemblement Bleu marine Gilbert Collard a reconnu sa défaite à Saint-Gilles (Gard) face à l'UMP Eddy Valadier, tout en annonçant un recours. «Je prends acte du résultat mais je suis content. Vu la coalition qu'il y avait contre moi, c'est une victoire. On échoue à quelques centimètres. Moins de 200 voix d'écart, environ 150. On va déposer un recours», a dit Gilbert Collard.


21h50 - La gauche perd Limoges
C'est une victoire historique pour cette ville traditionnellement à gauche. Le candidat UMP Emile-Roger Lombertie, soutenu par l'UDI, a fait sensation en battant à Limoges le député-maire sortant, le PS Alain Rodet, maire depuis près de 25 ans, une victoire historique dans cette ville détenue par la gauche depuis 1912. Selon les résultats définitifs communiqués par la préfecture, Emile-Roger Lombertie, un psychiatre retraité de 63 ans, a recueilli 45,07% des voix, devant Alain Rodet 43,82%, contraint pour la première fois à un second tour depuis 1995.

21h45 - Rassemblement sur le parvis de l'Hôtel de ville à Paris
Anne Hidalgo s'exprimera à son QG vers 22h. Ensuite, les Parisiens sont conviés à un rassemblement sur le parvis de l'Hôtel de Ville pour fêter cette victoire, explique notre journaliste du service Paris. «Anne Hidalgo était très émue, elle a un peu pleuré, raconte Jean-Louis Missika. Cette campagne n'a pas été une promenade de santé, son adversaire a été très dure et le contexte national aussi. C'est la première femme qui va diriger Paris. C'est un symbole pour toutes les Parisiennes.»
21h41 - A Perpignan, Louis Alliot (FN) est battu
L'UMP conserve Perpignan où le dirigeant du FN Louis Aliot est nettement battu, selon une estimation Ipsos/Steria. Le maire sortant, Jean-Marc Pujol, qui conduisait une liste d'union UMP-UDI, obtiendrait 55,3% et Louis Aliot 44,7%, selon cette estimation (pour France télévisions, Radio France, Le Monde, Le Point, LCP/Public Sénat.
21h40 - Rouen reste à gauche...

21h39 - La gauche perd des villes symboliques
Les premiers enseignements à tirer de ce second tour, une heure et demi après les premiers résultat, c'est à lire ici...

21h33 - A Lyon, Gérard Collomb devrait l'emporter largement.
Il est en tête dans 6 arrondissements sur les 8 restants ce soir. Dans le 1er, il perd en revanche son pari. Nathalie Perrin-Gilbert, candidate dissidente réalise 44% des voix, contre 31% pour Emeline Baume (EELV), avec qui le PS a passé un accord la semaine dernière. La liste de Michel Havard (UMP) obtient 24% des suffrages, rapporte notre bureau de la deuxième plus grande agglomération de France.

21h30 - La déception de l'UMP à Strasbourg...
Notre photographe, Gilles Varela, nous fait parvenir cette photo prise chez les partisans de Fabienne Keller (UMP), à l'annonce des résultats de la candidate perdante. Elle s'est enfermée dans une salle à part avec ses plus proches colistiers et s'est refusée à faire tout commentaire à la presse.



 
21h25 - Hidalgo devance largement NKM à Paris.
Tous les signaux sont au vert pour la candidate socialiste à la Mairie de Paris qui, selon les premières estimations Ifop pour iTélé et 20 Minutes arrive largement en tête devant NKM sur l’ensemble de la capitale (54,30% vs 45,7%). De plus, le PS conserve le 14e arrondissement, nécessaire à la droite pour accéder à l’Hotel de ville. Notre article à lire ici...
21h20 - Martine Aubry (PS) conserve la mairie de Lille.
Notre photographe de Lille, Mickaël Libert, nous fait parvenir cette image... La maire sortante PS de Lille, Martine Aubry, annonce sa réélection devant plusieurs centaines de personnes réunies dans le grand carré de l'hôtel de ville.
A lire, l'article de notre bureau lillois...

21h19 - Plusieurs villes du Grand Lyon basculent à droite.
Selon les premiers résultats connus, plusieurs villes de gauche du Grand Lyon ont basculé, rapporte notre bureau de Lyon. Ainsi, à Francheville, ville dirigée depuis 25 ans par le PS, le candidat Michel Rantonnet (Union de la droite) l’a largement emporté face au maire PS sortant, en décrochant 53,89% des suffrages contre 46,11% pour René Lambert. Véritable bastion communiste, Grigny n’a pas échappé à la vague bleu. Le maire sortant Front de gauche René Balme (39,23%)) a en effet été battu par le Divers droite Xavier Odo, vainqueur ce dimanche avec 53,51% des voix. A Saint-Priest, dirigée par Martine David depuis 2003, la maire PS sortante a également perdu face au candidat UMP Gilles Gascon. A Rillieux, où la gauche partait divisée au second tour, le jeune UMP Alexandre Vincendet (UMP/UDI) sortirait également vainqueur devant le maire PS sortant Renaud Gauquelin, selon des résultats quais définitifs. Décines est également tombée entre les mains de la droite. Le maire PS sortant Jérôme Sturla a été battu par la candidate UMP Laurence Fautra, toujours selon des résultats qui restent à confirmer par la préfecture du Rhône.
21H15 : TÉMOIGNAGES - Le résultat est une surprise dans votre ville?
Votre ville historiquement à gauche/à droite, a changé de camp? Le candidat FN a gagné? Réagissez à l'élection de votre maire et donnez-nous votre sentiment sur les changements qui se profilent dans votre ville. Participez par ici ou écrivez-nous à contribution@20minutes.fr.
21h13 - Chez Hidalgo, c'est l'explosion de joie
A 20h47 précisément, le QG entier s’est mis à crier, selon notre envoyée spéciale. «C’est une insurrection démocratique, éclate Jean–Louis Missika, co-directeur de campagne qui s’est réjoui des estimations qui donnent 54,50% des suffrages à Anne Hidalgo. Nous avions un bon bilan, un bon projet et une bonne campagne. Si on est sur cet écart là sur la capitale, c’est rassurant pour les 4e, 9e et 14e arrondissements. Cette victoire est éclatante dans un contexte de raz-de-marée de la droite.»

21h11 - Toulouse bascule à droite
Autre ville majeure de la gauche à tomber, Toulouse, où le socialiste Pierre Cohen est donné perdant par des sondages à la sortie des urnes.
Notre photographe, Frédéric Scheiber, nous envoie cette image prise sur la place du Capitole avec les supporters de l'UMP Jean-Luc Mondenc.


21h08 - A Grenoble, Piolle arrive en tête.
Selon un sondage Ipsos sorti des urnes, le candidat écologiste Eric Piolle (EELV-PG) arriverait nettement en tête au second tour avec 40,8% des voix, devant le socialiste Jérôme Safar (27,6%), l'UMP Matthieu Chamussy (22,8%) et la candidate FN Mireille d'Ornano (8,8%), transmet notre bureau grenoblois.


21h06 - A Marseille, Jean-claude Gaudin réélu.
Jean-Claude Gaudin (UMP) a obtenu 43,3% des voix au second tour des élections municipales à Marseille selon une estimation Ifop-SAS. Il devance Patrick Menucci (PS), avec 31,6%, et Stéphane Ravier (FN), avec 25,1%. Dans le futur conseil municipal, Jean-Claude Gaudin disposerait d'une écrasante majorité avec 70 élus, contre 21 pour la gauche et 10 pour le FN.  «J'aurai une majorité absolue et beaucoup plus large que celle que je détenais jusqu'à présent», a-t-il assuré, interrogé sur TF1.

21h02 - La communauté urbaine de Bordeaux  et Pessac passent à droite.
Dans la communauté urbaine de Bordeaux, la ville de Saint-Médard-en-Jalles passe à droite. Le candidat du groupe Communauté d'avenir serait élu avec 60% des voix, devant le maire sortant Serge Lamaison (PS). La Communauté Urbaine de Bordeaux bascule donc bien à droite ce soir, rapporte notre bureau de Bordeaux. Par ailleurs,
la ville de Pessac, 40.000 habitants, passe aussi à droite. Une deuxième claque pour le PS sur la Communauté urbaine de Bordeaux, après la déconvenue de dimanche dernier.
Notre photogaphe, Sébastien Ortola nous envoie cette image, prise aux côtés de Franck Raynal, vainqueur du maire sortant PS...

20h59 - Strasbourg reste à gauche.
Roland Ries (PS) est donné gagnant à 47,20%, contre 44,30% pour Fabienne Keller (UMP) et 8,50% pour Jean-Luc Schaffhauser (FN), nous informe notre journaliste du bureau de Strasbourg. Au centre administratif, où se sont réunis plusieurs centaines de soutiens socialistes et écologistes notamment, on applaudit et on scande «Roland, Roland».


20h56 - A Castres, l'UMP Pascal Bugis réélu avec 58,85 % des voix.

20h54 - A Toulouse, dans l'attente des résultats, notre photographe Frédéric Scheiber nous transmet cette photographie, depuis la permanence du maire sortant PS Pierre Cohen.


20h46 - Les scores à Paris: Hidalgo 54,50% et 45,50% pour NKM
Selon des estimations Ifop-SAS pour iTélé...
20h44 - Scores serrés dans la région de Bordeaux.
Dans la communauté urbaine de Bordeaux, les résultats sont très serrés, notamment dans deux bastions de la gauche, Pessac et Mérignac, nous rapporte notre bureau de Bordeaux. A Mérignac, il semble tout de même que le candidat PS Alain Anziani devrait être élu, avec près de 50% des voix, devant Thierry Millet (41%) et le candidat FN Jean-Luc Aupetit (9%). Alain Anziani succèderait à l'emblématique maire de Mérignac, Michel Sainte-Marie. A Libourne (Gironde) le maire sortant Philippe Buisson (PS) serait réélu avec 52%, devant Jean-Paul Garraud (UMP) 37% et Gonzague Malherbe (FN) 10%. A Pessac, le challenger Franck Raynal (UMP) serait devant le maire sortant Jean-Jacques Benoît (PS) de quelques voix.


20h40 - L’aile gauche du PS veut un «changement de cap»  et refuse Valls à Matignon.
A peine la sévère défaite actée, les manœuvres en vue de remaniement reprennent… En effet, les leaders de «Maintenant pour la gauche», l’aile gauche du PS, Marie-Noëlle Lienemann, Emmanuel Maurel et Jérôme Guedj, ont publié dimanche soir à 20h une tribune dans laquelle ils réclament «un changement de cap» à François Hollande et non pas de simples signaux à gauche. Sans vraiment se cacher, ils militent pour que Manuel Valls ne soit pas nommé à Matignon. «Rien ne serait plus dangereux que de se tromper dans l’analyse des causes de celle-ci [de défaite, ndlr]. Le problème n’est pas "méthodologique", il est politique. Le sujet central n’est pas la demande d’autorité, il est le refus de l’austérité. Il ne s’agit pas d’"envoyer des signaux de gauche" à notre électorat, il faut changer de cap».

20h39 - Reims bascule à droite.
La maire socialiste sortante Adeline Hazan à Reims
a annoncé sa défaite à son QG de campagne dimanche soir peu avant 20 heures et félicité son concurrent, l'UMP Arnaud Robinet.
20h35 - A La Rochelle, le dissident de la gauche l'emporte face au PS.
Match retour à La Rochelle pour les municipales après les législatives, et résultat similaire. Après Olivier Falorni, candidat dissident, qui avait emporté le poste de député contre Ségolène Royal, c'est au tour de Jean-François Fountaine, lui aussi dissident de gauche, d'emporter la mairie contre la candidate officielle du PS, Anne-Laure Jamouillié.
20h32 - La communauté urbaine de Strasbourg basculerait à droite, d'après les premières estimations et ce quel que soit le résultat de la ville de Strasbourg puisque les socialistes auraient perdu la ville voisine, analyse à Strasbourg notre journaliste.
20h31 - A Paris, le taux de participation est de 58,41%.
Le taux de participation sur l'ensemble de Paris à 20h s’établit à 58,41%. A noter que dans deux arrondissements susceptibles de basculer à droite ce soir, le 4e et le 9e, la participation s’élève respectivement à 62,21% et 63,06%.Dans le 14e, arrondissement clé dans la conquête de Paris où NKM se présente, la participation est de 66,45%.


20h30 - Dans le Rhône, Francheville bascule à droite. Michel Rantonnet (UMP) détrône ce soir René Lambert (PS), maire depuis 1989. Il l'emporte avec 53,8% des suffrages, nous dit notre journaliste de Lyon.


20h28 - A Albi, Stéphanie Guiraud-Chaumeil (DVD) l'emporte avec 46,07 % devant Jacques Valax (Union de la gauche) 24,91%, Roland Foissac (FdG) 15,43% et le FN Frédéric Cabrolier (13,59%), nous transmet-on depuis le bureau toulousain de 20 Minutes.


20h26 - Vers un ras de marée à droite?
«Quimper à droite, Quimper à droite», scandent les quelques soutiens de NKM venue l'attendre devant son bureau de campagne, rapporte notre envoyé spécial. En attendant que la candidate pointe le bout de son nez, ils énumèrent les villes qui basculent peu à peu à droite. «On a à faire à une vraie vague bleue», se félicite une sympathisante UMP devant les caméras.

20h24 - Dans l'agglo de Montpellier, l'UMP battue. Le patron de l'UMP dans l'Hérault, Arnaud Julien, est battu au second tour de l'élection municipale de Juvignac, dans l'agglomération de Montpellier, par Jean-Luc Savy (Divers): 45,31% contre 43,64%. Il briguait la succession de Danièle Antoine Santonja, en poste depuis 1983 et qui ne se représentait pas, selon notre bureau de Montpellier.
20h21 - Confiants chez Hidalgo.
Au QG d’Anne Hidalgo, on se montre confiant, nous rapporte notre envoyée spéciale. Croisé dans les couloirs du local de campagne boulevard Henri 4 dans le 4e arrondissement peu avant 20h, Jean-Louis Missika, codirecteur de campagne de la candidate socialiste affiche sa coriacité. Sans pour autant annoncer des chiffres trop précoces. «Si nous gardons Paris, c’est une immense victoire pour nous compte tenu du contexte national». Et loin de se montrer déçu par les bons chiffres de NKM au premier tour, il souligne que «Nathalie Kosciusko-Morizet ment quand elle président ce résultat, qui était dans la marge d’erreur des sondages, comme une victoire. Elle ne sera pas maire de Paris, je sais calculer!». Sur l’accord avec les Verts, souvent présenté comme avantageux pour EELV, Jean-Louis Missika souligne que «Les Verts de 2014 n’ont rien à voir avec ceux de 2001. Ils ont appris à gouverner. Je pense que la gouvernance sera moins conflictuelle et plus partenariale». Sur le programme, il rappelle que socialistes et verts se sont mis d’accord sur la mise en place d’un bus-tram, et non d’un tramway, sur le quai haut de la Seine.

20h20 - Marine Le Pen annonce quatre nouvelles villes prises par le FN...



20h17 - Saint-Etienne passe à droite. Selon une estimation Ipsos sortie des urnes, la ville de Saint-Etienne va changer de maire. Gaël Perdriau (UMP) l'emporterait nettement contre le maire sortant Maurice Vincent (PS), avec 47,5% des voixi contre 40,7%. La liste Front national menée par Gabriel de Peyrecave obtiendrait 11,8% des suffrages. Notre journaliste du bureau de Lyon confirme: l’UMP Gaël Perdriau a battu Maurice Vincent, avec 47,5% des voix contre 40,7% contre le PS maire sortant. Le FN a recueilli 11.8% des voix.

20h14 - A Forbach, Florian Philippot largement battu par le PS. Le candidat PS Laurent Kalinovski a obtenu 47,73% des voix contre 35,17% pour Florian Philippot dans la ville de Forbach (Moselle). Il s'est toutefois félicité du score global du FN, qui «réalise le meilleur score de toute son histoire».

20h13 - Mulhouse reste à droite. La ville de Mulhouse conserve son maire, nous rapporte notre journaliste du bureau de Strasbourg. Jean Rottner (UMP) a été réélu avec 45,77 % des suffrages. Il devance le candidat PS Pierre Freyburger, 36,67 %, et la candidate FN Martine Binder, 17,65 %.

20h12 - Le démenti de Benoit Hamon...


20h10 - A Angers, l’UMP Christophe Béchu bat le maire sortant socialiste. L’UMP Christophe Béchu a obtenu 53% des voix contre 47% pour Frédéric Beatse, le maire sortant socialiste, selon une estimation de CSA.


20h08 - Avignon basculerait à gauche. On craignait le FN mais en fait, Avignon basculerait à gauche. La socialiste Cécile Helle remporterait l'élection avec 46,5% contre 35,3% au FN Philippe Lottiaux et 18,3% à l'UMP Bernard Chaussegros, selon TNS Sofres.

20h06 - Roubaix bascule à droite. Guillaume Delbar (UMP) a emporté la ville de Roubaix. Avec 35% des voix, il a devancé deux listes de gauche créditées respectivement de 32% pour le candidat investi par le PS Pierre Dubois et de 14% pour la liste menée par un candidat socialiste dissident, André Renard.


20h04 - A Quimper, Bernard Poignant, le conseiller de Hollande est battu. Tremblement de terre dans le Finistère où Bernard Poignant, le conseiller de François Hollande, qui sollicitait un 4e mandat, est battu par l’UMP Ludovic Jolivet.
20h03 - Bayrou élu à Pau avec 63% (résultats non définitifs).
20h02 -Grosse désillusion à Laval où le ministre Guillaume Garot est battu. Le poids de l’impopularité du gouvernement? En tout cas, le ministre de l’Agroalimentaire Guillaume Garot est battu par l’UDI François Zochetto, qui a obtenu 51,57% contre 41,07%.

20h - Robert Ménard, soutenu par le FN serait confortablement élu à Béziers (estimations).

20h - A Saint-Denis de la Réunion, Huguette Bello (DVG) reconnaît sa défaite à Saint-Paul au profit de la droite.

19h58 - AU QG de NKM, 37 rue de la Lune, la sortie de la candidate UMP à la mairie de Paris, est très attendue. Elle suivra la soirée électorale au Madeleine Bastille, une brasserie à deux pas de là, nous rapporte notre envoyé spécial.

20h00: Quel(s) ministre(s) souhaitez-vous voir partir? Qui doit prendre du galon?
Dites-nous vos préférences avant le remaniement qui pourrait avoir lieu lundi. Vos suggestions dans les commentaires ou à
contribution@20minutes.fr.

19h53 - A Marmande, il a fallu ouvrir l'urne avec une tenaille, les clés ayant été perdues...


19h51 - Au QG d'Hidalgo, c'est calme, quelques minutes avant le début des résultats...



19h47 - Le remaniement c’est maintenant? Presque, c’est demain, d’après Benoît Hamon. En sortant de Matignon, c’est ce que le ministre à la Consommation a confié à RTL.
 
19h42 - Et à Paris, Hidalgo ou NKM?
19h37 - C'est devenu courant sur twitter, les jours d'élection. Des résultats ou tendances fuitent sur les réseaux sociaux avant l'heure légale de fermeture des derniers bureaux, 20h. Rappelons tout de même que dévoiler les résultats totaux ou partiels avant l'heure est passible de 75.000 euros d'amende.

19h20- Bonsoir à tous. Bienvenue dans ce live. Les premiers résultats vont tomber dans 40 minutes. A priori, on se dirige vers une abstention record sauf dans les «villes à bascule»...

Municipales 2014, le dénouement…

20 Minutes vous fait vivre en direct les résultats du deuxième tour des élections municipales.

Résultats, réactions, chiffres… La rédaction est mobilisée partout en France - depuis nos bureaux de Lille, Strasbourg, Rennes, Nantes, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nice, Paris et Toulouse - où nos journalistes vous tiendront informés des résultats à l’heure des dépouillements.

>> Revivez ici la journée électorale de ce second tour… 

>> Les cinq personnalités à suivre...

>> Les quinze villes qui vont faire l’actualité…

Au cours de la soirée, nous vous livrerons les enseignements à retenir de ce scrutin. La gauche s’attend à un gros coup dur. Le gouvernement de François Hollande va-t-il réagir? Jean-Marc Ayrault conservera-t-il sa place de Premier ministre?

Si vous voulez connaître tous les résultats de votre ville, n’hésitez pas à aller faire un tour ici