EN DIRECT. Municipales 2014: Participation en hausse dans de nombreuses villes convoitées par le FN... Vers une abstention record au niveau national…

M.P.

— 

Un bureau de vote à Roubaix lors du 1er tour des élections municipales.
Un bureau de vote à Roubaix lors du 1er tour des élections municipales. — M.Libert/20 Minutes

19h40: Dans 20 minutes nous saurons enfin quelles villes vont basculer à droite, si le FN va remporter de nouvelles villes ou si la forte participation constatée dans de nombreuses villes va profiter à la gauche? Et pour connaître tous les résultats c'est sur notre nouveau live, par ici. 


19h35: Dans le 14ème, le 5ème et le 12ème arrondissements de Paris, ça vote en masse
Et ce sont des arrondissements à enjeux:
19h29: Une participation massive à Fréjus selon notre envoyée spéciale
Les Fréjussiens se sont de nouveau rendus très nombreux aux urnes pour ce second tour: le taux de participation à la clôture des bureaux de vote, à 19 heures, est en effet de 71,46%, soit une hausse de près de trois points par rapport au premier tour (68,48%). Dimanche dernier, Fréjus s'était déjà classée parmi les des dix villes en France où les électeurs s’étaient le plus déplacés. En 2008, lorsque le maire Elie Brun (ex-UMP) avait été élu dès le premier tour, la participation avait été de 58,88%. 
L'atmosphère est plus que jamais à l'attente dans cette ville où une triangulaire oppose le candidat du Front national David Rachline à deux listes de droite. 

19h21: Un conseiller municipal en passe d'être élu s'est suicidé
Un retraité, conseiller municipal d'une petite commune de Charente, qui devait vraisemblablement être élu maire dimanche matin, s'est suicidé dans la nuit, a-t-on appris auprès des pompiers et des gendarmes. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme domicilié à Vibrac, village de 300 habitants, se serait donné la mort à l'aide d'un fusil de chasse. C'est son épouse, découvrant le corps à son réveil, qui a donné l'alerte.

L'homme, un retraité de la SNCF âgé d'une cinquantaine d'années, était premier adjoint jusqu'au 23 mars, date du premier tour des municipales au cours duquel avait été élu un nouveau conseil.

19h19: Le sursaut de mobilisation favorable à la gauche?
19h18: A Fréjus aussi, où le FN espère récupérer la ville, la particpation est en forte hausse
19h08: Gilbert Annette, le maire sortant de Saint-Denis de la Réunion, a été réélu au second tour avec 56,71% des voix

18h50: Encore une fois, dans une ville où le FN est en bonne position, la participation est en hausse

18h49: A Villeneuve-Saint-George (94), où il y a une alliance entre le FN et un DVD, hausse de la participation
18h45: Pendant ce temps là, rue de Solferino...

18h30: A Hayange (Moselle), il y a aussi une hausse de la participation
Même configuration qu'à Forbach, où un candidat FN a de vraies chances de l'emporter, la participation est en hausse
18h25: A Forbach, ça vote largement plus qu'au premier tour?
Les électeurs de gauche ont-ils entendu les appels à la mobilisation pour faire barrage au FN? En tout cas, à Forbach, ville que le vice-président du FN Florian Philippot convoite, la participation est en forte hausse à 17h.
18h20: On s'occupe comme on peut en attendant les résultats
Et un peu d'humour ne fait pas de mal, comme avec  ce montage photo

18h12: A Reims, la participation est en forte hausse
A qui cela profitera-t-il? A la maire sortante PS qui est en ballotage défavorable? Ou à son adversaire UMP?
18h08: A Montereau, une conseillère municipale viendra voilée
«J'ai été élue voilée, je garderai mon voile»,
a affirmé au Parisien Nadia Belaghlem-Boukherouba. Le maire de Monterau a été élu au premier tour, il s'agit de l'ex-ministre UDI Yves Jégo.


18h05: En Guyane, une Amérindienne élue maire pour la première fois
C'est une première en Guyane et tout un symbole: une femme amérindienne Cornélie Sellali Bois-Blanc a ceint dimanche l'écharpe tricolore de maire, après avoir été élue au premier tour dans la commune pluriethnique d'Iracoubo, 1.997 habitants.
18h04: 38,5%, c'est le taux d'abstention estimé par l'institut CSA

18h00: Taux de participation en hausse dans le Nord et le Pas-de-Calais
Les électeurs se mobilisent davantage qu’en 2008 dans le Nord et le Pas-de-Calais. A 17 h, le département du Nord  totalisait 53,40 % de votant (50,5 % en 2008). Dans le Pas-de-Calais, le taux de participation est de 61,68 % (56,17 % en 2008). A notre que tous les bureaux de vote ferment à 18 dans ces deux départements.

17h50: A Paris, on vote pas beaucoup...
La participation en légère baisse à Paris. Selon la préfecture de police, le taux de participation à 17h était 38,6% dans la capitale. Pour le premier tour de l'élection municipale, 
le taux de participation était de 39,57 % dimanche dernier. En revanche, ce taux reste un peu supérieur au scrutin de 2008 qui était de 38,10% à la même heure.

17h45: Reportage à Fréjus, où le FN David Rachline a une vraie chance de s'imposer
Dans la ville, certains attendent son élection de pied ferme.
A lire ici

17h32: On vote beaucoup plus en Isère
À 17 heures, le taux de participation en Isère était de 56,87% pour le second tour. C'est presque 10 points de plus qu'en 2008 (47,19%) à la même heure.

17h30: Harris Interactive estime l'abstention à 38%

17h23: Jean-Luc Moudenc, qui rêve d'emporter la ville de Toulouse, a voté

17h19: Participation toujours en baisse à Marseille
Le taux de participation à Marseille à 17 h s’établissait à 40,93%. La semaine dernière, à la même heure, il s’élevait à 41,22%. Dans les Bouches-du-Rhône, il se situe à 53,65% - contre 56,21% il y a 8 jours. Dans l’ensemble de la région PACA, il est de 53,79%. Dimanche dernier, il était largement au-dessus : 59,53%. Pas si étonnant puisque l'issue du scrutin ne semble gère faire de doutes...


17h18: Hausse de la participation à Toulouse, ville qui pourrait basculer
A Toulouse, où le résultat est indécis, la participation était en hausse à 16h30.  41,03% des électeurs s’étaient rendus aux urnes contre 39,02% à la même heure au premier tour. Pour l’anecdote, les partisans du sortant Pierre Cohen (PS) on prévu, en cas de victoire, d’aller au Bikini, une salle de concert branchée de la périphérie. Si Jean-Luc Moudenc (UMP) l’emporte, la fête se déroulera aux Coulisses, un bar du centre-ville.

Le regain citoyen toulousain ne se retrouve pas au niveau du département. En Haute-Garonne, la participation est de  45,13% à 17 h, inférieure de plus de 7% à celle du 1er tour à la même heure. Chute également en région Midi-Pyrénées où la participation s’établit à 51, 16 % à 17 heures contre 58,01% dimanche dernier.
17h17: Participation en forte hausse à 17 h dans l’Ain
Les électeurs de l’Ain se sont-ils davantage mobilisés pour ce second tour des élections municipales. A 17h en tout cas, selon les estimations fournies par la préfecture de l’Ain, le taux de participation était de 63.16%, soit largement supérieur au 51% de participation relevé dimanche dernier à la même heure. Le 23 mars, selon les chiffres définitifs, 61. 59% des électeurs s’étaient rendus aux urnes, contre 65.14% lors du premier tour de 2008.

17h15: 55,63% de participation en Ille-et-Vilaine
Après une matinée très calme (17,52% de participation à 12h), les électeurs d'Ille-et-Vilaine se sont un peu plus mobilisés cet après-midi. A 17h, le taux de participation était de 55,63% dans le département, contre 55,91% dimanche dernier lors du premier tour. En 2008, le taux de participation était à la même heure de 56,48%. A Rennes, les bureaux de vote fermeront à 19h.

17h11: Le point sur la participation
17h09: L'abstention finale est estimée à 38,5% par l'Ifop-SAS

17h06: A Puteaux, le fils de la maire UMP obtient six délégations
Le Parisien l'a noté, la maire UMP de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud, élue officiellement ce dimanche... Elle a en profité pour mettre en valeur son fils, Vincent Franchi, en lui confiant six délégations, dont certaines très importantes (Finances, logement, urbanisme, culture, éducation).

17h: Le taux de participation est de 52,36% à 17h
En baisse de deux points par rapport à 2008 et par rapport au premier tour (54,72%).

16h55: Philippe Marini Le sénateur-maire UMP de Compiègne a été officiellement réélu ce dimanche.

16h52: Pierre Cohen a voté
A Toulouse, le maire sortant, en ballotage défavorable, avait le sourire au moment de voter.


16h30: D'après notre reporter à Hénin-Beaumont, pas de filtrage selon l'appartenance politique mais en raison de l'étroitesse de la salle
Beaucoup de gens n’ont pas pu entrer dans la salle de la mairie parce qu’elle était trop petite. Et d'après notre reporter, une cinquantaine de manifestants se trouvait devant la mairie protégée par un cordon de CRS. Il y avait au moins une dizaine de camions de police stationnés aux abords de la mairie ainsi que beaucoup de policiers en civil.

16h15: A Roubaix, barrage contre le FN
Khalida, maman d'une quarantaine d'années habitant les quartiers nords de Roubaix, vient d'aller faire son devoir. Elle n'y était pas allée au premier tour car elle se sentait «écœurée par les affaires des dernières semaines». «La politique ça m'intéresse mais la on n'avait vraiment pas l'impression qu'ils voulaient s'intéresser à nous», dit-elle. Cette fois elle vient voter pour «faire barrage» alors qu'il y a une quadrangulaire entre PS/EELV, DVG, UMP/UDI et FN. «Franchement le score du FN nous a fait peur, on est plusieurs dans ce cas. Alors on vient voter mais s'il n'y avait eu que l'UMP et le PS on les aurait laisÅ›es entre eux. Mais c'est un choix par défaut, c'est triste d'en arriver là».



16h23 : Alors, vous avez voté? Le bureau était bondé? Vous avez eu du mal à plier le bulletin en quatre? Racontez-nous tout et envoyez-nous vos photos à contribution@20minutes.fr et sur Twitter avec #monvote2014
16h00: Est-ce que le changement d'heure aura des répercussion sur le scrutin?
BFM TV a mené son enquête dans un bureau de vote









15h53: Message de service de l'acteur de Bref
15h37:Yann Galut dénonce la situation à Hénin-Beaumont
15h30: D'après SOS Racisme, il fallait avoir une carte FN pour assiter au conseil municipal inaugural d'Hénin-Beaumont... le FN dément
SOS Racisme a dénoncé dans un communiqué «le filtrage discriminatoire organisé par la ville (...) "avec la complicité de la police locale», qui demandait «une carte du parti à l'entrée aux citoyens voulant assister à la séance». «C'est évidemment faux, c'est une fois de plus de la diffamation», a réagi auprès de l'AFP un responsable du FN, Bruno Bilde, qui a indiqué avoir «effectué un filtrage entre 09H15 et 09H30 pour faire entrer tous les conseillers municipaux, y compris ceux de l'opposition».

15h25: Steeve Briois élu officiellement maire d'Hénin-Beaumont dans la polémique
Le nouveau maire, 41 ans, conseiller municipal depuis 1995, a remercié «du fond du coeur» les 6.006 électeurs (50,26% des suffrages) qui ont voté pour lui et a dit «à ceux qui ont fait un choix différent» qu'il leur «(tendait) la main», leur demandant de «le juger sur des actes et non sur des préjugés».Au premier rang il y avait Marine Le Pen. Mais il y a aussi eu beaucoup de tensions puisque certaines personnes n'ont pas pu rentrer dans la mairie pour assister à la cérémonie, rapporte la Voix du Nord. Un car de CRS avait été dépêché pour éviter tout débordement et certains opposants ont été désignés comme «persona non grata».

15h00: A Perpignan, il n'y a pas de petits profits pour le FN
Et Louis Aliot fait donc payer l'entrée à sa soirée électorale 15 euros. «Le temps nous manquant, nous vous demandons de préparer votre chèque libellé à l’ordre du FN66 "soirée électorale" ou l’appoint en espèces du montant exact»,
précise le texte sur le site de Louis Aliot.



14h40: Un sondeur fait le point met en perspective les chiffres de la participation par rapport aux précédents scrutins
14h10: A Nice, certains pâtissiers tentent de tirer profit du scrutin



 
13h50: Johanna Rolland (PS) a voté à Nantes
Arrivée en tête au soir du premier tour (34,5% des votes), la candidate PS Johanna Rolland, 34 ans, vient de voter à Nantes. Opposée à l'UMP Laurence Garnier, elle est donnée favorite pour succéder à Patrick Rimbert et Jean-Marc Ayrault à la tête de la mairie de  Nantes.

13h44: Participation en recul en Ille-et-Vilaine
Le deuxième tour des municipales ne passionne guère les foules pour l'instant en Ille-et-Vilaine. A 12h, le taux de participation était de 17,52% dans le département, contre 21,22% au premier tour dimanche 23 mars. Lors des municipales de 2008, le taux de participation était de 24,17 % à la même heure.

13h30: Dans le Bas-Rhin, participation identique
Dans le Bas-Rhin (67), selon les informations communiquées par la préfecture à la mi-journée, le taux de participation est quasiment identique à celui du premier tour. A 11h ce dimanche, il était estimé à 19,39% (contre 19,44% la semaine dernière). A Strasbourg néanmoins, la participation est moindre (16,36% ce dimanche midi) et baisse légèrement par rapport au premier tour (16,71% dimanche dernier). La stratégie des candidats UMP et PS (Fabienne Keller et Roland Ries, pour lesquels l’élection s’annonce très serrée), cherchant chez les abstentionnistes des réserves de voix pour ce second tour, n’a visiblement pas pris.

13h15: Une autre explication pour le faible participation
12h59: Quel sens pour la baisse de la participation constatée à midi?
Une amplification de la claque, selon un journaliste

12h40: Un peu d'originalité, que diable!
Le député UMP du Val d'Oise Jérôme Chartier nous montre l'urne de son bureau de vote
12h39: Une sénatrice EELV explique pourquoi il faut voter

12h33: Petite fierté de la préfecture du Calvados qui annonce un taux de participation supérieur à la moyenne nationale

12h30: En Haute-Garonne, participation en fort recul
A Toulouse, la participation était de 14,58 % à 11h30, contre 16,2 % pour le premier tour à la même heure. En Haute-Garonne, la participation atteint 15,52 % à midi, en retrait de près de 6 % par rapport au premier tour à la même heure. En région Midi-Pyrénées, la participation  est de 19,83 % à midi. Là aussi, le recul est de près de 6 points par rapport à dimanche dernier. Jean-Luc Moudenc (UMP), le challenger, a voté vers 10h50, à l’école du Château-de-l’Hers, dans son quartier. Il est apparu souriant. Pierre Cohen (PS), le maire sortant, était lui aussi  détendu quand il a voté à 11h25 en centre-ville.

12h20: Déjà une première maire UDI élue à Nouméa, il s'agit de Sonia Lagarde

12h00: 19,83% de participation à midi. Le chiffre vient d'être délivré par le ministère de l'Intérieur. L'abstention est donc plus importante à la même heure que la semaine dernière pour le premier tour.
12h00: A lire également, ce papier sur les villes où l'enjeu est particulièrement grand lors de ce second tour. Forbach, Metz, Béziers, Saint-Etienne, et bien d'autres...
11h54: En attendant les résultats de ce second tour, nous vous invitons à faire un tour sur notre carte interractive des Municipales. Cela se passe par ici.
11h50: Notre envoyé spécial à Nantes nous livre une petite phrase de Jean-Marc Ayrault, juste après son vote: «Il faut laisser les Français s'exprimer, faisons leur confiance. Mais en même temps, un message s'exprimera. Et il faudra tenir compte de ce message», a sobrement commenté le Premier ministre. «Courage. Nous sommes avec vous», lui a lancé une électrice.
11h24: Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls et plusieurs membres du gouvernement ont glissé leur bulletin dans l'urne ce matin. Ici, le ministre de l'Intérieur à Evry. 
10h40: Et par ici.
10h38: Voici les tags relevés à Bastia sur certains bureaux de votes.
10h31: Notre correspondant dans le Nord nous apprend que, pendant ce temps, le FN prépare son premier conseil municipal à Hénin-Beaumont. Pour Steeve Briois le stress est celui des premiers jours. Le vainqueur FN des élections municipales (50,2% au 1er tour) s'apprête à présider ce matin le premier conseil municipal de la commune. Les anciens maires Eugène Binaisse (DVG) et Gérard Dalongeville (DVG) siégeront en tant que simples conseillers dans cette séance qui devrait voir Steeve Briois désigné maire par la large majorité des élus frontistes (28 sur 35 au total).
10h15: Des graffitis «FLNC» ont été tracés dans la nuit de samedi à dimanche sur les murs de plusieurs bureaux de vote de Bastia où un candidat nationaliste modéré se présente au second tour des municipales, ont indiqué des témoins. Organisation armée clandestine du mouvement indépendantiste corse, le FLNC n'a pas pris position pour les élections municipales.
A Bastia, deuxième ville corse, le nationaliste modéré Gilles Simeoni est arrivé deuxième avec 32,35% des voix au premier tour derrière le candidat de gauche (PRG-PCF) Jean Zuccarelli (32,52%), fils du maire sortant. Elu à l'Assemblée de Corse, M. Simeoni appartient à une formation nationaliste Femu a Corsica (Faisons la Corse) qui rejette l'action armée clandestine.
9h53: Le face à face parisien en images. Les deux candidates ont été très matinales.
9h36: Gaudin dans un fauteuil à Marseille? Seuls une gauche ressuscitée et un réveil des abstentionnistes pourraient priver dimanche d'un quatrième mandat de maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, fidèle dans l'entre-deux tours à sa réputation d'expert en manoeuvres politiques.
La première manche a viré au cauchemar pour le candidat socialiste Patrick Mennucci, qui s'était pourtant échiné à rassembler sur ses listes une partie des Verts et du Modem dans l'idée de ratisser large: avec seulement 20,71% des voix, le député arrive pourtant nettement derrière le Front national (23,16%) et la liste Gaudin (37,64%). Un score qui a largement déjoué les prévisions des instituts de sondage. Surtout, la gauche qui tenait avant le scrutin quatre des huit secteurs de la 2e ville de France (860.000 habitants) et ambitionnait d'en conquérir un autre pour en finir avec 19 ans de magistrature de Jean-Claude Gaudin, se retrouve en grand danger sur ses propres terres.
9h34: On vous rappelle le chiffre de l'abstention au premier tour: 36,45. Toujours en hausse depuis 1989. Le taux du deuxième tour sera connu en début de soirée.
9h15: Peu avant 9h, les deux candidates à la mairie de Paris ont voté. La candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, dans son fief du XIVe arrondissement. Une demi-heure avant, c'est Anne Hidalgo, la candidate socialiste, qui a voté dans son bureau du XVe arrondissement où elle se présente.
9h10: Une première info météo. MAlgré le cyclone menaçant à Mayotte, le vote a été maintenu. L'alerte cyclonique est en vigueur depuis le samedi 20 sur l'île.
9h00: Bonjour à tous. Bienvenue sur ce live de la journée des Municipales. Sachez que les bureaux de votes des 6.455 communes de métropole pour le second tour sont ouverts depuis une heure. A vos bulletins.

Les Français ont repris le chemin des urnes dimanche pour un second tour des municipales à haut risque pour le pouvoir socialiste, qui espère limiter la casse après le revers du premier tour, quand la droite escompte une nette victoire et le FN entend gagner plusieurs villes.

A 8H les bureaux de vote ont ouvert en métropole - sous un soleil un peu voilé pour une large partie du pays. Les électeurs de Nouvelle-Calédonie avaient été les premiers se rendre dans les bureaux de vote - samedi soir à 22H heure de Paris compte-tenu du décalage horaire. La Réunion et Mayotte ont commencé à voter également avant la métropole dans la matinée.

Ayrault maintenu?

Il s'agit du premier scrutin national pour François Hollande depuis le début de son quinquennat, en mai 2012, et l'ampleur de la déconvenue essuyée par les socialistes au premier tour renforce l'hypothèse d'un remaniement rapide, désormais jugé inéluctable. La grosse inconnue demeure le maintien de Jean-Marc Ayrault à son poste, les deux noms les plus souvent cités pour son remplacement éventuel étant ceux de Manuel Valls et Laurent Fabius. De toute évidence, le président Hollande devrait prendre sa décision en tout début de semaine prochaine, peut-être dès lundi, au vu des résultats de dimanche. Le scrutin sera clos à 18H00, 19H00 ou 20H00 selon la taille des communes. Seulement 6.455 d'entre elles sont concernées par le second tour.