Municipales 2014: Hidalgo vient soutenir Carine Petit dans le 14e

POLITIQUE Ce mardi, Anne Hidalgo est venue soutenir Carine Petit dans cet arrondissement clé pour le deuxième tour...

Oihana Gabriel

— 

Le 25 mars 2014. A quelques jours du second tour des elections municipales, Anne Hidalgo vient soutenir la candidate PS Carine Petit dans le 14e arrondissement.
Le 25 mars 2014. A quelques jours du second tour des elections municipales, Anne Hidalgo vient soutenir la candidate PS Carine Petit dans le 14e arrondissement. — V. Wartner/20 Minutes

«On est sous nos capuches là», s’excuse Anne Hidalgo ce mardi matin sous des trombes d’eau. Dès 8h du matin, la candidate socialiste à la Mairie de Paris est venue prêter main-forte à Carine Petit (PS), tête de liste dans le 14e arrondissement, pour ces derniers jours de campagne. Au Maréchal Brune, un bar du sud de l’arrondissement, Célia Blauel, la candidate verte qui a obtenu un peu plus de 8 % des suffrages dimanche, a rejoint la petite troupe. Avant de commencer le tour des commerces et des poignées de main, un client pose pour une photo souvenir entre Anne Hidalgo et Carine Petit.

«On va aller dans les quartiers où les habitants ont le moins voté, notamment à Porte de Vanves et Porte d’Orléans», explique Carine Petit. Le long de la rue Raymond Losserand, les trois femmes saluent et encouragent les électeurs à se déplacer dimanche prochain. «Voici Carine, votre future maire», introduit Anne Hidalgo en entrant dans une boucherie. «C’est drôle on parlait justement de vous, s’amuse le boucher. Ça fait vingt-six ans que je travaille ici, à l’époque il y avait six boucheries, aujourd’hui je suis seul.»

A quelques pas, une mère et son fils saluent avec enthousiasme le trio: «On se bat pour vous», assure l’électrice en croisant les doigts. «Je suis bien contente de vous voir», s’exclame Jacqueline, une habitante de la Porte de Vanves, en serrant la main d’Anne Hidalgo dans un bar. Ça fait cinq ans que je demande à changer d’appartement. Je vis avec ma belle-fille et mes deux petits-enfants et je dors dans le salon. Mon fils est pour vous, tout le monde est pour vous!» Mêmes encouragements dans la boulangerie Au Paradis du Gourmand. «Je mets les bouteilles au frais», avance Ridha Khader, son patron, lauréat de la meilleure baguette de Paris en 2013.

Crèches, logements et vélo

«Il faut aller voter dimanche pour la défense des commerces, pour la vie des Parisiens, c’est vous qui avez le pouvoir, harangue Anne Hidalgo. On ne va pas laisser la droite casser ce qui a été fait à Paris!» Et certains lui répondent, contrits, qu’ils n’ont pu voter au premier tour car ils se sont retrouvés radiés à leur grande surprise. En effet, La Poste a omis d’envoyer leur carte d’électeur à certains habitants de logements sociaux. Quand elle croise une femme enceinte, Anne Hidalgo rappelle que le programme socialiste s’est engagé sur l’ouverture de nombreuses places en crèche. Vélo, logement, santé sont des thèmes qui reviennent souvent dans les échanges avec les habitants tout au long de cette campagne.

«Dimanche, on a montré que les écolos étaient de retour à Paris»

Célia Blauel (EELV) se dit satisfaite de l’accord obtenu lundi après une longue négociation entre socialistes et écologistes. «Dimanche, on a montré que les écolos étaient de retour à Paris. Il y a eu des évolutions dans le programme sur les transports, la pollution, le logement, l’agriculture urbaine. Je suis confiante, mais aussi prudente et on va se mobiliser jusqu’à la dernière minute», assure la conseillère d’arrondissement. Plus discrète sur le sujet, Anne Hidalgo martèle que «c’est un très bon accord pour les Parisiens».

Quand on lui rappelle que Nathalie Kosciusko-Morizet a qualifié cette union de «tambouille», Anne Hidalgo sort ses griffes. «Elle appelle cela de la tambouille parce qu’elle ne sait pas rassembler. Ce que NKM a réussi à faire en matière de division est inégalé. Au sein du PS, nous n’avons pas eu à subir de dissidence.»

Et Anne Hidalgo de balayer la mine réjouie affichée par la candidate UMP au soir du premier tour: «Avec les écologistes, nous arrivons à 50,3 % des voix sur l’ensemble de Paris. NKM a fait moins bien que Françoise de Panafieu en 2008. Son pari dans le 14e est perdu.» Son combat, en tout cas, bat son plein puisque NKM quadrille elle aussi ce mardi l’arrondissement clef pour cette élection en essayant de remobiliser ses troupes.