Lille: Aubry dans une colère verte

MUNICIPALES L'alliance de second tour entre la maire de Lille et ses partenaires EELV et Front de gauche a du plomb dans l'aile...

Olivier Aballain

— 

M.LIBERT/20 MINUTES

A Lille, l’onde de choc créée par les résultats de dimanche n’en finit pas d’éloigner le PS de ses partenaires à gauche. Le contraste avec Paris, où un accord PS-EELV a été trouvé dès lundi midi, saute aux yeux.

Echange tendu

Martine Aubry, fâchée à la fois par son score relativement faible (34,9% dimanche contre plus de 46% en 2008), par celui du FN (17,1%) et par le taux d’abstention (52,6%), ne décolère pas contre les écologistes (11,1%) et le Front de Gauche (6,2%). Au point de franchir la ligne jaune, selon ses partenaires. D’après nos informations, EELV a claqué la porte des négociations en vue d’une fusion au 2nd tour, tard lundi soir, après un nouvel échange tendu avec la maire sortante

Vers une alliance rouge et verte?

Contre toute attente, Martine Aubry pourrait ainsi faire émerger une alliance rouge-Verte «à la Grenobloise»: EELV a prévu de se prononcer ce matin sur une fusion avec le Front de Gauche, lui aussi en rupture de ban avec la liste socialiste. «On en parle», commente laconiquement Hugo Vandamme, tête de liste Front de Gauche.