Marseille: Pour Patrick Mennucci (PS), «la surprise est possible»

MUNICIPALES Le candidat socialiste a subi un énorme revers lors du premier tour...

Propos recueillis par Mickaël Penverne

— 

Patrick Mennucci a obtenu 26,96 % au premier tour dans le 1er secteur.
Patrick Mennucci a obtenu 26,96 % au premier tour dans le 1er secteur. — P. Magnien / 20 Minutes

Au premier tour, le candidat socialiste est arrivé en troisième position sur l'ensemble de la ville avec 17 points de retard sur Jean-Claude Gaudin.

Quelles leçons tirez-vous du premier tour?

Les choses sont assez simples. Samia Ghali est en tête dans son secteur. Avec le rassemblement (de la gauche), elle fera pas loin de 60 % des voix. Dans le 2e secteur, nous avons une difficulté avec la liste «guériniste» (Lisette Narducci), mais nous maintenons notre liste. Il y aura une quadrangulaire et M. Caselli sera en tête. Dans le 3e secteur, les choses sont compliquées mais Marie-Arlette Carlotti est dans un esprit de combat et avec le rassemblement, ce n'est pas dit que nous n'y arriverons pas. Dans le 7e secteur, le résultat n'est pas bon mais nous sommes les seuls à pouvoir battre le Front national. Ici, la question de Pape Diouf est importante. Il doit prendre ses responsabilités. Enfin, dans mon secteur, avec le rassemblement, nous avons un avantage de 5 points.

Comment expliquez-vous votre retard sur l'ensemble de la ville?

Il y a un contexte national. J'assume d'être député de la majorité, mais je suis aussi obligé de constater les choses.

Dans votre secteur, vous perdez beaucoup de voix par rapport aux précédentes élections…

C'est normal, il y a moins de votants. Il faut tenir compte des pourcentages. En 2008, j'avais fait 39 % (au 1er tour). Finalement, j'ai gagné ce secteur avec 400 voix d'avance.

Comment comptez-vous rattraper votre retard?

On va mobiliser encore plus (…). Et dimanche, nous montrerons que la surprise peut venir de Marseille.

 

 

■ «Si Pape Diouf souhaite nous rejoindre»…

Patrick Mennucci a encore appelé Pape Diouf à l'union : «Ses électeurs vont nous rejoindre. Reste à savoir si lui-même veut être conseiller municipal dans le 13/14.» Pape Diouf et ses colistiers se sont rassemblés lundi soir. Certains veulent se rallier à condition que Diouf soit tête de liste dans le 7e secteur à la place de Garo Hovsépian. «Pas question, a répondu l'intéressé. S'il veut intégrer notre liste, pas de problème. Mais il ne sera pas tête de liste.»