VIDEO. Municipales: Face au risque FN, Harlem Désir annonce que le PS se retire à Saint-Gilles et à Tarascon

POLITIQUE Problème: Le PS n'était de toute façon pas qualifié à Tarascon...

E.O.

— 

Le premier secrétaire du PS Harlem Désir, le 3 mars 2014.
Le premier secrétaire du PS Harlem Désir, le 3 mars 2014. — MATHIEU PATTIER/SIPA

Le front républicain est en marche. Harlem Désir a annoncé ce lundi lors d’un point presse que le Parti socialiste retirait ses listes dans à Saint-Gilles (Gard) et Tarascon (Bouches-du-Rhône). Problème: avec 6, 43% des voix, le PS ne s’est de toute façon pas qualifié pour le second tour dans cette dernière ville. Le candidat socialiste «ne peut se maintenir», a convenu un peu plus tard devant l'AFP le secrétaire national du PS aux élections, Christophe Borgel, soulignant que pour cette ville, il y avait «appel à voter pour faire battre le Front national».

A Saint-Gilles, en revanche, la liste PS est arrivée troisième (23,14%), derrière le FN Gilbert Collard (42,57%) et l’UMP (25, 36%).

Front républicain à Perpignan?

«Là où il y a un risque que le FN l'emporte et où nous sommes arrivés en troisième», a expliqué Harlem Désir, soulignant la volonté du parti de «ne pas laisser la droite et l'extrême droite gagner des villes».

Le premier secrétaire du PS n'a pas évoqué le cas de Béziers où Robert Menard, soutenu par le FN, est largement en tête. Interrogé par la presse sur Perpignan, il a par ailleurs répondu : «Nous sommes en train de faire appliquer cette position dans toutes les villes». Selon Francetvinfo, le candidat PS dans cette ville va annoncer cet après-midi son retrait et appeler au rassemblement derrière le candidat UMP Jean-Marc Pujol.