1er tour des élections municipales: Le PCF en tête et grosse percée du FN dans la ceinture rouge de Grenoble

A Grenoble, Manuel Pavard

— 

Illustration vote lors des elections municipales de 2014.
Illustration vote lors des elections municipales de 2014. — POL EMILE / SIPA/SIPA

Le PCF est en ballotage favorable dans ses bastions de Fontaine, Echirolles et Saint-Martin-d’Hères, tandis que le FN se qualifie au second tour dans les deux premières nommées. Les résultats les plus attendus dans l’agglomération de Grenoble concernaient les trois communes de la fameuse «ceinture rouge» (Fontaine, Echirolles et Saint-Martin-d’Hères), bastions communistes de longue date où les candidats PCF devaient affronter des listes PS officielles et dissidentes.

A Fontaine, les deux favoris se tiennent dans un mouchoir de poche, avec 22,56% des voix pour le Jean-Paul Trovero (PCF) contre 22,48% pour Laurent Thoviste (PS). Même constat pour la troisième place avec un écart de seulement 0,03% entre le FN Antonin Sabatier (18,74%) et l’UMP Franck Longo (18,71%).

Renzo Sulli (PCF) en tête à Echirolles

La tendance est en revanche plus nette à Echirolles: le maire communiste sortant Renzo Sulli est en ballotage très favorable avec 38,63% des voix. Le candidat FN Alexis Jolly crée la surprise en franchissant la barre des 20% (20,88%), devant l’UMP Magalie Vicente (19,39%) et le socialiste dissident Laurent Berthet (17,91%), candidat malgré l’accord national passé entre PCF et PS.

A Saint-Martin-d’Hères, où les états-majors parisiens socialistes et communistes s’étaient également entendus, David Queiros (PCF-PS) - adoubé par le maire communiste sortant René Proby – arrive en tête avec 37,43%, devant le socialiste dissident Philippe Serre (31,35%), soutenu par EELV. Une quadrangulaire se profile là aussi, avec l’UMP et le Modem, mais sans le FN, qui n’avait pas pu constituer de liste.

Marie-Christine Tardy (UMP) en ballotage favorable à Meylan

La gauche conserve ses mairies de Saint-Martin-le-Vinoux et Crolles avec les victoires respectives au premier tour de Yannick Ollivier et Philippe Lorimier. La droite garde quant à elle Seyssinet-Pariset, où Marcel Repellin (divers droite) est élu au premier tour, et Domène, avec le succès du sénateur UMP Michel Savin.

Autre résultat très attendu à Meylan, avec un duel fratricide entre la maire sortante Marie-Christine Tardy (UMP) et son ancien premier adjoint Michel Bernard (divers droite). Celui-ci tourne en faveur de la première nommée qui arrive en tête avec 40,49%. Le socialiste Philippe Cardin jouera quant à lui les trouble-fêtes, intercalé à la deuxième place (38,53%) entre les deux anciens alliés.

>> Retrouvez tous les résultats du premier tour aux élections municipales par là