Municipales 2014: Steeve Briois (FN) élu à Hénin-Beaumont dès le premier tour

POLITIQUE La « fin d’un système mafieux » pour le candidat frontiste…

Souhir Bousbih
— 
Steeve Briois et Marine Le Pen, le 11 juin 2012, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).
Steeve Briois et Marine Le Pen, le 11 juin 2012, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). — DENIS CHARLET / AFP

 C’est un symbole qui tombe. Donné gagnant au second tour dans les sondages, le candidat frontiste Steeve Briois a créé la surprise en remportant l’élection dès le premier tour, avec 50,26%. Pour le maire sortant divers gauche Eugène Binaisse, c’est la douche froide. Il arrive loin derrière avec 32,04% des voix, devant l'ancien maire Gérard Dalongeville (9,77%).

 «Spectaculaire et inespéré»

Divisée, la gauche n’a pas réussi à faire le poids contre le Front National qui a fait d’Hénin-Beaumont, depuis plusieurs années, son cheval de bataille. Dithyrambique, Marine Le Pen a salué la « grande (et) belle victoire » de son candidat ( elle figure dans la liste), estimant que c’était « inespéré » dès le premier tour. Le nouveau maire a quant a lui «  salué le vote des électeurs », qui « ont pu enfin mettre un terme à un système mafieux, le système socialiste".