Municipales 2014: L'UMP en tête dans plusieurs villes de gauche

ANALYSE Plusieurs villes passées à gauche en 2008 voient les candidats UMP en tête ce dimanche...

Armelle LE GOFF
— 
Jean-François Copé ainsi que plusieurs ténors de l'UMP (François Fillon, Fabienne Keller, Jean-Pierre Raffarin) ont tenus un meeting à Strasbourg ce 5 mars 2014.
Jean-François Copé ainsi que plusieurs ténors de l'UMP (François Fillon, Fabienne Keller, Jean-Pierre Raffarin) ont tenus un meeting à Strasbourg ce 5 mars 2014. —

C'est peut-être la ministre écologiste Cécile Duflot (EELV) qui le dit le plus clairement: «une forme de déception s'est exprimée» au premier tour des municipales. Résultat, l'opposition est en tête dans plusieurs villes. L'UMP est en tête à Nancy, Reims et Amiens, des villes gagnées par la gauche en 2008. A Angers, Christophe Béchu (UMP) est en tête, selon une estimation TNS Sofres-Sopra.

Niort bascule après près de 60 ans de gouvernance de la gauche

Niort a basculé ce dimanche à droite après près de 60 ans de gouvernance de la gauche, avec la victoire dès le premier tour de Jérôme Baloge, membre du Parti radical, face à la maire PS sortante Geneviève Gaillard, selon la mairie et des sources socialistes locales.Selon les mêmes sources, Jérôme Baloge, un enseignant de 40 ans qui avait le soutien de l'UMP, a été élu avec plus de 53% des voix face à Geneviève Gaillard, 66 ans, qui briguait un second mandat mais voyait sa position fragilisée par une division à gauche, avec la présence d'une liste Front de Gauche et d'une liste EELV.
A Saint-Etienne, Gaël Perdriau, candidat UMP-UDI-MoDem, devance ce dimanche avec 36,3% des voix le maire sortant, Maurice Vincent (PS-PCF-PRG, 30,5%), et le FN Gabriel de Peyrecave (18,9%), selon une estimation Ipsos/Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Monde, Le Point, PCP.

La victoire à portée de main selon Bruno Le Maire

«La victoire est à portée de main pour la droite et le centre» aux élections municipales, a déclaré à TF1 Bruno Le Maire, député UMP de l'Eure, au soir du premier tour.Candidat à Evreux (Eure), Bruno Le Maire à appeler les électeurs à se mobiliser, estimant que «voter pour le Front National, c'est tout simplement, au second tour en cas de triangulaire, voter pour le Parti Socialiste». De son côté Jean-François Copé, président de l'UMP, a appelé les électeurs FN à se reporter sur l'UMP au second tour.

L'abstention en hausse

L'abstention a de nouveau progressé ce dimanche au premier tour des municipales pour atteindre un niveau jamais vu pour ce type d'élection, après une campagne éclipsée par les affaires au plan national, mais dominée sur le terrain par les enjeux locaux.A 17H00, le taux de participation s'élevait en métropole à 54,72%, légèrement en deçà du chiffre enregistré au premier tour de 2008 à la même heure (56,25%), a annoncé le ministère de l'Intérieur.

>> Retrouvez ici notre dossier sur les élections