LIVE. 1er tour des municipales: La soirée électorale est à revivre par ici...

William Molinié

— 

Illustration vote lors des elections municipales de 2014.
Illustration vote lors des elections municipales de 2014. — POL EMILE / SIPA/SIPA
Les détails des résultats de chaque ville sont à retrouver sur cette carte...
Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi. Retrouvez ici tous nos articles sur le premier tour des municipales... Ainsi que nos articles lundi matin dans votre journal et sur 20minutes.fr.
00h15 - Pour Valls, le score FN est trop élevé
«Le premier tour s'est déroulé sans problème particulier», a dit le ministre de l'Intérieur, rappelant qu'il s'agissait d'une abstention record. Il a ajouté que le score du FN était «trop élevé».
00h08 - Des incidents au QG d'Hidalgo
Cohue à la sortie du QG d'Hidalgo, dans une ambiance électrique. Des intermittents du spectacle, des chômeurs et des militantes de Génération Précaire, ont crié des slogans et ont forcé des barrières, tentant de briser une vitre du local de campagne de la candidate. Le service d'ordre a riposté avec des gaz lacrymogènes.
00h05 - «Ne cédons pas au triomphalisme», avertit Geoffroy Didier
Dans une interview accordée à notre journaliste en charge du suivi de l'UMP, Geoffroy Didier, secrétaire général adjoint du parti, appelle sa famille politique à ne pas céder «au triomphalisme».
00h04 - A Sarcelles (Val d’Oise), fief de Dominique Strauss-Kahn, son ancien adjoint et actuel maire François Pupponi (PS) a été également été réélu dès le premier tour avec 63,13% des votes.

00h03 - A Malakoff (92), une des dernières villes communistes de la banlieue parisienne, la maire sortante, Catherine Margaté (PCF) a été réélue haut la main avec 68,14% des voix.
00h01 - A Nantes, le PS en tête
Notre journaliste du bureau de Nantes nous informe qu'à Nantes, où 90% des bureaux de vote ont livré leurs résultats, trois femmes de moins de 40 ans sont qualifiées pour le second tour. La candidate socialiste Johanna Rolland s’affirme, sans surprise, en tête avec 34,3% des suffrages. La candidate UMP Laurence Garnier suit avec 24,3%. La candidate écologiste Pascale Chiron se maintient grâce à un score de 14,5%. Des tractations vont désormais s’engager entre le PS et EELV pour la stratégie de la gauche au second tour. «Mon projet, j’y tiens, j’y veillerai. Je serai ferme et exigeante», prévient la candidate écologiste.
23h59 - Défaite cinglante à Montreuil pour le PS
Le député PS Razzy Hammadi est arrivé en sixième position et avec 9% des voix, n'est même pas qualifié pour le second tour des municipales. C'est Jean-Pierre Brard, l'ancien maire apparenté PCF, qui arrive en tête du premier tour, avec 24,74% des voix, devant le candidat du Front de gauche Patrick Bessac, avec 18,5% et l'UMP Manon Laporte à 16,64%. L'écologiste Ibrahim Dufriche-Soilihi obtient de son côté 15,75% des voix. L'entre-deux-tour s'annonce très intéressant puisque cinq listes sont en mesure de se maintenir et les tractations devraient commencer dès ce soir.
23h53 - A Villeurbanne, le maire PS sortant en tête
A Villeurbanne, le maire PS sortant Jean-Paul Bret est arrivé en tête à l’issue du premier tour avec 41,50 % devant le candidat UMP Jean-Wilfried 22,55% et le candidat du FN Stéphane Poncet (17,54%), nous rapporte notre bureau à Lyon. La candidate EELV Béatrice Vessiller a obtenu 15,81% des suffrages. Un premier tour favorable donc pour le candidat socialiste qui s‘est dit «optimiste pour le second tour», même s’il les trois autres candidats qualifiés dimanche soir pourraient se maintenir. Cette éventualité n’a pas l’air d’inquiéter Jean-Paul Bret qui n’a pas épargné son adversaire écologiste dimanche soir dans un communiqué. «Elle arrive en quatrième position, après une campagne d’une grande agressivité et tout entière tournée contre moi: comme quoi, l’arrogance ne fait pas la politique», a souligné le maire sortant, visiblement peu ouvert à d’éventuelles tractations entre les deux tours avec son ex adjointe Béatrice Vessiller.
23h49 - Les résultats du premier tour à 23h30

23h43 - A Marseille, Jean-Claude Gaudin raille le «score de Mennucci»
Le maire UMP sortant, Jean-Claude Gaudin, se félicite de «l'accueil chaleureux» des Marseillais. Ce dernier arrive en tête, suivi du FN qui infligent une sévère défaite au parti socialiste. Les Marseillais «ne veulent pas revenir en arrière. Ils veulent pousuivre le changement», ajoute Jean-Claude Gaudin. «Le score de Mennucci a une saveur particulière. Il est désavoué», assure-t-il. «Le FN bénéficie de tous les mensonges du gouvernement», conclut-il.

23h35 - Elu, mais mort...
C'est l'information insolite de la soirée. A Ferrière-la-Petite, un candidat décédé cinq jours avant après le dépôt des listes, a été réélu. Il ne pouvait être retiré de la liste et a donc été rééul à titre posthume, rapporte La Voix du Nord.
23h33 - «Un échec cuisant pour la gauche», selon Jacob
Le chef des députés UMP Christian Jacob, réélu maire de Provins, a décrit au soir du premier tour une France «bleue», «à part quelques exceptions». «C'est un échec cuisant pour la gauche» selon Christian Jacob. «L'UMP, l'UDI, et les listes de centre-droit font que nous sommes très largement en tête. La France est devenue bleue, à part quelques exceptions où le FN est en tête», a déclaré Christian Jacob sur iTélé.
«La gauche gouvernementale est dans les cordes [...] et Paris n'est pas perdu», selon Christian Jacob. «Partout où nous sommes en situation de nous maintenir au deuxième tour, nous nous maintiendrons», a assuré Christian Jacob, refusant l'idée d'un «front républicain» pour faire battre le FN. «Il est hors de question pour l'UMP de laisser la chaise vide dans une collectivité. On ne va pas être absents pendant six ans», a lancé le député UMP.
23h26 - Saint-Etienne pourrait repasser à droite...
23h19 - Copé y entrevoit le «désaveu du PS»
Après sa réélection comme maire de Meaux, le président de l'UMP Jean-François Copé est intervenu en fin de soirée au siège parisien de l'UMP, rue de Vaugirard, rapporte notre envoyée spéciale. Il a estimé que «le résultat est extrêmement encourageant ce dimanche pour l'UMP, mais le vrai rendez-vous est dimanche prochain. Le grand enseignement de ce sondage, c'est le désaveu massif du Parti socialiste, et donc de la politique gouvernementale». Rappelant qu'«avoir un maire UMP ou un FN, c'est profondément différent», Jean-François Copé a lancé à que «ceux qui veulent sanctionner le gouvernement» doivent choisir le bulletin du candidat UMP au second tour des municipales. «Les Français ont adressé un carton jaune ce soir, j'espère que ce sera un carton rouge dimanche prochain.» A propos des scores à Marseille, le président de l'UMP a estimé que la claque adressée au candidat PS «devrait calmer les ardeurs de celles et ceux au gouvernement qui avaient tout misé sur une victoire socialiste à Marseille».
23h17 - Delanoë salue le résultat de la gauche à Paris
23h11 - Balkany réélu à Levallois-Perret
Malgré les affaires et polémiques, le candidat UMP, Patrick Balkany, a été réélu à Levallois-Perret dès le premier tour avec 51,56%, contre 32,36% pour son rival de la liste divers droite, Arnaud de Courson, selon Francetvinfo. La candidate socialiste, Anne-Eugénie Faure, n'obtient que 13,33% des voix.
23h07 - A Marseille, petite mine pour Patrick Mennucci...
Patrice Magnien, photographe de 20 Minutes au bureau de Marseille nous transmet cette photo de Patrick Menucci (PS), visiblement bien en peine après son triste score dans la cité phocéenne.

23h02 - Le PS se désistera dans les villes où le FN peut l'emporter
Ce sont les consignes officielles du PS. Selon notre journaliste présent à Solférino, Christophe Brogel, secrétaire national PS aux élections assure que son parti n'hésitera pas «à [se] désister dans les communes engagées dans des triangulaires où le FN pourrait l'emporter». «Nous sommes en train d'analyser point par point les communes où le désistement sera nécessaire», a-t-il ajouté. Déçu par l'abstention, Christophe Borgel dit rester combatif dans l'optique du deuxième tour. «Les électeurs ont voulu faire passer un message au premier tour. Le second tour lui est décisif. Il ne faut pas oublie qu'on y élit son maire pour les six années à venir».

22h59 - «Le gouvernement assure une promotion aux extrêmes»...
Notre journaliste depuis le siège de l'UMP, rue de Vaugirard à Paris, nous rapporte les propos de l'ancienne ministre UMP Marie-Anne Montchamp, déléguée générale de l'UMP chargée de la Formation. Elle estime «que le gouvernement assure une promotion aux extrêmes. Il doit prendre ses responsabilités politiques pour ce deuxième tour». Quant à la stratégie du ni-ni réaffirmée ce dimanche soir par le président de l'UMP, l'ancienne ministre a souligné que «la position de Jean-François Copé est limpide. Il fait un appel à l'ensemble des électeurs, qui doivent se rassembler sur nos candidats pour faire barrage aux extrêmes, aux listes FN.»
22h52 - Les équipes techniques de 20 Minutes sont parvenues à remettre les commentaires sur pied... Vous pouvez à nouveau réagir en bas de cet article...
22h50 - Surprise à Grenoble?
Notre journaliste du bureau grenoblois rapporte qu'une grosse surprise pourrait se profilerr dans la ville... Après un peu moins de 45% des bulletins dépouillés, Eric Piolle (EELV-PG) repasse en tête avec 28% des voix, contre 26,25% à Jérôme Safar (PS-PCF). Le candidat écologiste était pourtant donné à plus de 10 points du favori socialiste dans les derniers sondages... En troisième position, l'UMP Matthieu Chamussy recueillerait 20,50%, suivi de la candidate FN Mireille d'Ornano (13,23%). Une quadrangulaire semble se profiler.
Retrouvez ici la synthèse de notre journaliste...

22h43 - Collard en tête à Saint-Gilles
Le député frontiste Gilbert Collard a affirmé ce dimanche, après le premier tour des élections municipales, sentir un «vent énorme de changement», qui s'achèvera selon lui par l'arrivée de Marine Le Pen à l'Elysée. Pour le député frontiste, le changement «va se faire dans le cadre des municipales, dans le cadre des européennes, dans le cadre des régionales, jusqu'à ce que Marine (Le Pen) arrive à l'Elysée». Lire notre synthèse ici...
22h42 - Hidalgo appelle «au rassemblement»
«On a gagné!» crient les militants PS. Dans la majorité des arrondissements parisiens, on a voté pour mes listes. «Je note avec satisfaction que dans deux arrondissements clés (12e et 14e), la gauche est largement en tête et distanciant les équipes de NKM» affirme-t-elle. «J'appelle au rassemblement et à la mobilisation pour le second tour. Pour que ce 2e tour soit le très beau rendez-vous que nous aurons avec les Parisiens», ajoute-t-elle.
22h39 - Score en chute pour Aubry à Lille
Martine Aubry a du pain sur la planche, rapporte notre journaliste du bureau de Lille. Avec une chute de son score de plus de onze points (soit 7 800 voix perdues pour tomber à 34,86 %) entre le premier tour 2008 et celui de 2014, la maire sortante de Lille va devoir composer pour s’assurer une réélection... Le compte-rendu de la soirée électorale à Lille est à lire ici...
22h28 - Abstention record à 22h

22h21 - Malgré les commentaires fermés en raison d'une trop forte affluence sur notre site, les internautes réagissent via contribution@20minutes.fr.
«C'est une catastrophe pour le PS. Hollande n’a plus le choix, il doit remanier son gouvernement. Il faut reparler aux ouvriers et s’occuper un peu plus de l’emploi. C’est une grosse claque. Et pendant ce temps, le FN monte» juge Antoine.
Un sentiment que ne partage pas vraiment Stéphanie qui se réjouit des scores historiques des listes du Front national et du Rassemblement Bleu Marine (RBM) dans plusieurs villes moyennes. «Je suis super contente pour le FN. Particulièrement à Marseille mais aussi dans toute la France» commente-t-elle.
22h15 - Bernadette Chirac réélue conseillère municipale
Bernadette Chirac a été réélue conseillère municipale de Sarran, village de Haute-Corrèze où elle est élue depuis 1971. L'épouse de l'ancien président de la République Jacques Chirac a recueilli 118 voix sur 189 suffrages exprimés. «J'ai été inquiète par rapport au résultat. Je ne suis plus une jeunesse. Il y en a qui me l'ont reproché. Mais j'ai quelque expérience», a-t-elle commenté. «Quand on travaille, on reste accroché au rocher qu'on a choisi au départ. Les gens le savent, s'en souviennent et en sont reconnaissants», a-t-elle ajouté.
22h10 - A Forbach, Philippot en tête
Le candidat du Front national à Forbach (Moselle), Florian Philippot, est arrivé en tête au premier tour des élections municipales dimanche, avec 35,75% des suffrages exprimés, selon les chiffres communiqués par la préfecture de Moselle. Le maire sortant, le socialiste Laurent Kalinowski, qui a mené une campagne discrète, largement éclipsée par la médiatisation de celle de Florian Philippot, a recueilli pour sa part 33% des voix.
22h06 - Pour Mennucci, «rien n'est joué»
«Au-delà des apparences des chiffres, rien n'est joué», dit Patrick Mennucci (PS), en grande difficulté à Marseille, où le FN et l'UMP sont devant au premier tour, selon des propos rapportés par notre journaliste du bureau de Marseille. Il appelle par ailleurs Pape Diouf à le rejoindre pour le second tour.
22h03 - Dans l'ancien fief de Cahuzac, le PS talonné par le FN...
22h01 - A Amiens, la droite prend le large...
22h - A Grenoble, c'est serré...
Notre journaliste du bureau de Grnoble rapporte que selon les premiers résultats partiels (environ 10% des bulletins dépouillés), Jérôme Safar (PS) devancerait l'écologiste Eric Piolle d'un peu plus de 2 points, avec 26,82% des voix contre 24,14% pour son principal challenger. L'UMP Matthieu Chamussy arriverait en troisième position avec 22,05% tandis que la candidate FN Mireille d'Ornano créerait la surprise avec 15,18%, un résultat lui permettant de se maintenir au second tour.

21h59 - «J'appelle Paris à l'insurection démocratique», dit NKM
Le discours de NKM a été interrompu par une délégation d'intermittents venue revendiquer des droits «pour les précaires», rapporte notre journaliste en direct de son QG. Rapidement évacués, les troubles-fêtes n'ont pas réussi à interrompre l'alocution de la chef de file de l'UMP qui a choisi l'optimisme ce soir. «Le peuple de Paris, fidèle à sa tradition libre et rebelle a fait mentir tous les pronostics. On nous annonçait comme une évidence le triomphe de l'équipe sortante. Après 13 ans de pouvoir sans partage, deux Parisiens sur trois ont dit leur volonté de changement, on crié leur désir d'une nouvelle majorité». «Je veux battre le PS et son sectarisme. Ce soir, pendant que certains vont négocier contre leurs convictions, j'ai confiance en vous, vous pouvez avoir confiance en moi», a-t-elle ajouté.
Notre photographe, Alexandre Gelebart, nous fait parvenir cette photo, en direct du QG de NKM :

21h56 - Pendant le discours de NKM, une femme s'interpose et dénonce la situation des chômeurs précaires. Confusion sur l'estrade. NKM reprend son discours.
21h54 - NKM s'exprime
«Le peuple de Paris a fait mentir tous les pronostics en me plaçant en tête à Paris». «Deux parisiens sur trois ont condamné l'équipe sortante», dit-elle.
21h49 - Mélenchon évoque un «désaveu»
Le coprésident du Parti de gauche (PG) Jean-Luc Mélenchon a évoqué dimanche soir un «désaveu» pour la gauche. «Il y a désaveu, on ne va pas raconter d'histoires, ce soir la gauche subit une défaite», a-t-il réagi sur TF1, faisant état d'une «claire volonté, dans les milieux de gauche, de sanctionner la politique du gouvernement».
21h47 - Deux heures après les premiers résultats, les enseignements de ce scrutin
> Forte poussée du Front National
> Sévère claque pour le PS à Marseille
> A Paris, le PS devrait conserver les clés de la capitale
> Forte abstention au niveau national
> L'UMP en tête dans des villes de gauche
21h42 - Cohen deuxième à Toulouse
Le candidat UMP-UDI-MoDem, Jean-Luc Moudenc, devance avec 37,7% des voix à Toulouse le maire PS sortant, Pierre Cohen (31,6%), selon une estimation Ipsos/Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, Le Monde et LCP. Le candidat FN, Serge Laroze, arrive en troisième position avec 8,3% mais ne sera pas en mesure de se maintenir. M. Cohen devrait bénéficier des reports de voix des candidats EELV, Antoine Maurice (7,5%), et PG, Jean-Christophe Sellin, qui a obtenu 5,6%.
21h39 - Mercier passe dès le premier tour
A Thizy-les-Bourgs, la liste emmenée par Michel Mercier (UDI) arrive sans surprise largement en tête avec 69,30% des suffrages. Celle conduite par Jérôme Tournier recueille 31,7% des voix.  
21h37 - Juppé réélu
Alain Juppé (UMP) est réélu dès le premier tour avec près de 60% des voix, selon notre journaliste du bureau de Bordeaux.
21h33 - NKM en ballottage défavorable dans le 14e, arrondissement clé
Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, est en ballottage défavorable, distancée de sept points par la candidate PS, dans le 14e où elle se présente, recueillant 32,2% (contre 39,3%), selon une estimation Ipsos/Steria. Tous les autres candidats sont sous la barre des 10% et ne peuvent se maintenir. Célia Blauel (EELV) recueille 8,7%, devant une dissidente de droite (5,8%) et la candidate du Parti de gauche (5,7%), selon cette estimation pour France Télévisions/Radio France/Le Monde/Le Point et LCP/Public Sénat.
21h28 - NKM devancerait Hidalgo à Paris
Selon une estimation Ipsos-Steria, la candidate UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, devancerait Anne Hidalgo de 1,2 point sur l'ensemble de Paris. «Tout reste à construire» pour le second tour des municipales, a réagi Anne Hidalgo. «Nous devons nous mobiliser pour rendre la victoire possible la semaine prochaine», a-t-elle affirmé sur TF1.
21h24 - A Strasbourg, l'UMP en tête
Notre journaliste du bureau de Stratsbourg rapporte que selon une première estimation Ipsos-Steria pour France 3 Alsace, la candidate UMP Fabienne Keller arrive en tête au premier tour avec 32,40% des voix. Le maire sortant socialiste Roland Ries récolte 31,40%. La surprise de ce premier tour est le score du candidat Rassemblement Bleu Marine, Jean-Luc Schaffhauser, qui avec 10,80% est en position de se maintenir pour le second tour. En cas de triangulaire, les sondages prévoient tous une victoire de Roland Ries.
Notre photographe, Gilles Varela, nous envoie cette photo:
Schaffhauser (RBM) vient de prendre connaissance de son score...
21h23 - Grosse secousse à Marseille pour le PS
Le maire sortant UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, avec 40%, devancerait de 20 points son adversaire PS Patrick Mennucci (20%) à Marseille, selon une estimation Ifop/Sas pour iTélé. Le candidat du Front national, Stéphane Ravier, serait devant le socialiste avec 22% des voix. La liste citoyenne de Pape Diouf obtiendrait 6% des voix.
21h13: Comment réagissez vous aux résultats du premier tour des municipales? Dites-nous via contribution@20minutes.fr
21h08 - Ayrault appelle à «l'union» au second tour
Selon le Premier ministre, le vote de ce dimanche est marqué par une «progression du Front National et une forte abstention». «Il faut rassembler toutes les forces de la gauche. L'enjeu est de choisir entre un maire de gauche et de droite pendant six ans. Quand l'union n'a pas été faite au premier tour, l'ensemble des forces démocratiques et républicaines ont la responsabilité d'empêcher la progression du FN. J'appelle à la mobilisation dimanche prochain.»
21h Steeve Briois élu à Hénin-Beaumont
Steeve Briois (FN) est élu maire d'Hénin-Beaumont dès le 1er tour avec 50,26% des suffrages.
Retrouvez ici notre synthèse...

20h58 - Pour Fillon, «rien n'est joué»
Dans un communiqué, François Fillon, estime que «ce premier tour des élections municipales montre une poussée importante de la droite et du centre. La gauche subit les conséquences d’une politique gouvernementale inefficace et impopulaire. Cependant, rien n’est encore joué. Chacun doit se mobiliser et agir avec responsabilité car l’image de notre démocratie est dégradée. L’importance de l’abstention en témoigne, tout comme le score du vote protestataire qui, une fois encore, augmente de façon significative, lorsque la gauche gère la France.»
20h57 - A Hénin-Beaumont, on recompte les voix...
Steeve Briois passerait dès le premier tour avec 50,15% des voix. Un recomptage est en cours, nous rapporte notre journaliste du bureau de Lille.
20h54 - Selon Désir, c'est la faute de l'abstention...
Notre journaliste en direct de Solférino nous rapporte les propos d'Harlem Désir, premier secrétaire du PS : «L'abstention a été trop forte. Elle est l'enjeu de tous les partis. Je lance un appel à la population pour qu'elle se mobilise massivement dimanche.»

20h53 - Le FN au coude à coude avec le PS à Avignon
Lire ici notre synthèse...
20h47 - A Fréjus, le candidat FN vire en tête
Le jeune FN David Rachline est en tête du premier tour des municipales à Fréjus (Var) avec 40,2%, selon une estimation de l'institut TNS Sofres-Sopra pour TF1 et RTL. Le maire sortant, Elie Brun (DVD), est troisième avec 17,8%, derrière Philippe Mougin, investi par l'UMP et l'UDI, qui obtient 18,1% tandis que la PS Elsa di Méo recueille 16,4%.
Lire la synthèse de notre journaliste...
20h46 - Taux d'estimation en baisse à Paris
Le taux de participation à 20h (estimations), pour l'ensemble de Paris est de 56,51%. Il est légèrement
inférieur par rapport à 2008 (56,71%).
20h44 - Une «forme de déception», selon Duflot
«Il ne faut pas mettre la tête dans le sable» et il «faut être lucide». «Il y a sans doute une forme de déception qui s'est exprimée dans l'abstention», a affirmé la ministre du Logement sur TF1.
20h42 - François Bayrou fait part de «son émotion»
François Bayrou, qui arrive en tête à Pau avec 42% des voix, a fait part de sa «très grande émotion». Il a les larmes aux yeux... «Etre à ce point soutenu par les électeurs, avec près de 42% des voix, c'est pour moi une émotion très grande...L'ampleur de ce score traduit une volonté irrésistible d'imposer un changement».
20h39 - Harlem Désir devrait s'exprimer dans quelques minutes, selon notre journaliste à Solférino...
20h37 - Percée du FN à Mérignac
Notre journaliste du bureau de Bordeaux nous fait parvenir les premières tendances. A Mérignac, ville de près de 60.000 habitants dans la banlieue de Bordeaux, deuxième ville de la communauté urbaine, les premières tendances font état d’une percée du Front National, qui ferait aux alentours des 10%
20h32 - Retrouvez ici les élus du premier tour...
20h30 - L'affluence sur le site de 20 Minutes nous contraint de couper les commentaires pour continuer de vous faire vivre cette soirée électorale. Nous les remettrons dès que possible. Merci de votre compréhension...
20h26 - Bayrou en ballottage favorable...
François Bayrou (MoDem) est en ballottage favorable à Pau avec près de 42% des voix, selon les estimations de trois instituts de sondage. TNS Sofres-Sopra le place à 42,7%, Ipsos/Steria à 41% et CSA à 42,4 % tandis que son adversaire, le député PS David Habib, préféré à la sortante Martine Lignières-Cassou, obtient 25,2% (TNS Sofres-Sopra), 26,8% (Ipsos/steria) et 25,4% (CSA).
20h24 - Louis Alliot en tête à Perpignan
Louis Aliot (FN) est en tête à Perpignan face à Jean-Marc Pujol (droite), avec 34,4% contre 29,8%, selon une estimation Ipsos. Le candidat PS-PCF Jacques Cresta obtient 12%, selon cette estimation pour France 2, Radio France, Le Monde. Une liste Divers obtiendrait 9,9% et ne pourrait donc pas se maintenir.
20h21 - Ménard soutenu par le FN en tête à Béziers avec 45%
Robert Ménard, le candidat soutenu par le FN pour les municipales à Béziers (Hérault), est arrive en tête au premier tour avec 45,4%, distançant largement l'UMP Elie Aboud (30%), selon une estimation de l'institut CSA.
Le scénario d'une triangulaire au second tour est probable, la liste conduite par Jean-Michel Du Plaa (PS-EELV-PRG) recueillant 18,2%, tandis que celle du Front de gauche, menée par Aimé Couquet, est éliminée avec 6,4%. L'abstention atteint 37,2%..

20h21 - Copé réélu à Meaux
Jean-François Copé, président de l'UMP, a été réélu maire de Meaux (Seine-et-Marne), avec environ 64% des voix, dimanche au premier tour des élections municipales, a indiqué son entourage à l'AFP.
C'est la quatrième fois que Jean-François Copé est élu maire de Meaux. En 2008, il avait déjà été élu au premier tour.
20h20 - Steeve Briois frôlerait avec la victoire dès le premier tour
Steeve Briois (FN) frôlerait l'élection à Hénin-Beaumont dès le 1er tour avec 49,4% des voix dimanche, selon une estimation TNS Sofres-Sopra.
Dans cette ville du Pas-de-Calais, le maire sortant DVG Eugène Binaisse obtiendrait 32,5%, et l'autre divers gauche Gérard Dalongeville 9,5%. La liste Divers droite recueillerait 4,3%, selon cette estimation pour TF1 et RTL.
20h15 - Copé appelle les électeurs du FN à «reporter leurs voix» sur l'UMP au second tour
20h13 - L'UMP devancerait le PS dans plusieurs villes clés
L’UMP serait en tête à Nancy, Reims et Amiens actuellement gérés par le PS. A Reims, par exemple, l'UMP Arnaud Robinet est en tête, avec 40% des voix, devant la maire socialiste sortante Adeline Hazan.
20h12 - Marine Le Pen parle d'un «cru exceptionnel»
Selon Marine Le Pen, c'est la «fin de la bipolarisation de la vie politique». Elle parle d'une «cru exceptionnel pour le FN». «Les Français viennent de reprendre leur liberté», dit-elle encore.
20h07 - Robert Ménard arrive en tête à Béziers avec 45%, selon des estimations CSA
20h09 - Le FN en tête dans plusieurs villes
Le Front national arrive en tête dans plusieurs villes : Hénin-Beaumont, Béziers, Avignon, ou Perpignan, selon les premières estimations Ipsos-Steria. Le PS pourrait perdre plusieurs communes, dont Amiens et Pau.
20h04 - Yves Jégo réélu dès le premier tour
Le député UDI et ancien ministre Yves Jégo a été réélu à 77% dimanche au premier tour à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), a-t-il fait savoir dans un communiqué. M. Jégo, délégué général de l'UDI et qui coordonne l'UDI en l'absence de Jean-Louis Borloo en convalescence, a obtenu 77% contre 17% au Parti socialiste, soit une hausse de 8 points par rapport à 2008 selon son communiqué.
Contacté par 20 Minutes, le député centriste s'est dit «surpris par le score inattendu de 77% des voix, alors que François Hollande avait fait 63% en 2012», avant d'ajouter que ce large score serait le fruit «d'un subtil mélange de travail local et de positionnement politique UDI». Le vice-Président et délégué général de l'UDI, partisan du front républicain, a précisé que dans le cas où un candidat de gauche arriverait troisième aux élections, «il faut que la gauche retire son candidat, car sinon on serait dans le cas où un candidat du Front national pourrait être élu». Une stratégie du front républicain notamment rejetée par l'UMP, ce que réaffirmera ce soir son président Jean-François Copé.
20h - Christian Jacob réélu à Provins en Seine-et-Marne
Christian Jacob, président des députés UMP, a été réélu maire de Provins (Seine-et-Marne) avec 73,36% des voix, dimanche au premier tour des élections municipales, a indiqué son entourage à l'AFP. C'est le 3e mandat de Christian Jacob, qui avait également été élu au premier tour en 2008, avec 70,03% des voix. L'abstention a été plus forte qu'il y a six ans (46% contre 42%).

20h - Hervé Morin passe à Epaignes dès le premier tour
Le président du Nouveau centre et député de l’Eure, Hervé Morin, a été réélu pour un quatrième mandat à Epaignes (Eure) avec 71,97% des voix. «Je me réjouis de la confiance qu’ont fait les Epagneules et les Epagneuls à la liste que j’ai menée. Par leurs votes, ils ont exprimé leur volonté de voir notre village continuer sur la ligne du dynamisme économique», a précisé dans un communiqué Hervé Morin, soulignant son attachement à son mandat de maire, «le plus beau des mandats».
20h - Les tous premiers résultats...
19h54 - Réunion autour de NKM à son QG parisien

Florence Berthout tête de liste dans le 5e arrondissement de Paris à la sortie d'un tour de table avec les têtes de liste dans les arrondissements au QG de NKM, rue de la lune, affichait son optimisme, rapporte notre journaliste sur place. Pour celle qui pourrait ravir le 5e au clan Tiberi, les sondages de sortie d'urnes révéleraient que UMP et PS «seraient au coude à coude». «Ce sera la grande leçon de cette soirée. Deux-tiers des parisiens disent non à un 3e mandat de la gauche» avance-t-elle.
19h50 - Et sur Twitter, les premiers résultats pleuvent...
... Mais la loi nous empêche de les diffuser avant 20h.
19h40 - Abstention record?
19h35 - Karoucthi en appelle au «quotidien des gens»
A propos des chiffres de l'abstention, le vice-président de l'UMP et sénateur des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi à déclaré que le «socle de résistance faiblit pour les élections municipales», rapporte notre journaliste depuis la rue de Vaugirard, au siège de l'UMP. «Il faut rendre du pouvoir aux politiques nationaux, et que ceux-ci s'intéressent au quotidien des gens plutôt qu'aux guerres d'appareil», a-t-il appelé de ses vœux. À propos de la stratégie entre les deux tours, il a rappelé que le président de l'UMP Jean-François Copé réaffirmera ce dimanche l'option du «ni-ni» en cas de second tour opposant un candidat de gauche au Front national.
19h30 - A Solférino, les équipes télé sont prêtes
Notre journaliste depuis Solférino nous transmet cette image. Les équipes télé se préparent au siège du Parti Socialiste. Harlem Désir, premier secrétaire du PS, devrait s'exprimer vers 21h.

19h20 - Irrégularités à Marseille?
Sur Twitter, Sébastien Barles, candidat sur la liste Diouf dans le 1er secteur dénonce de «lourdes irrégularités lors des votes», rapporte notre bureau de Marseille. Dans un communiqué, le candidat Pape Diouf dénonce lui aussi des «listes d’émargement était déjà signée à huit heures du matin» dans le 2e secteur, «l’ordre des bulletins de vote modifié » dans le 8e secteur. Dans le 3e secteur, il dénonce la présence « d’un président de CIQ assis à proximité des bulletins et qui brandit une pancarte en carton au nom, inscrit en grosses lettres, de l’une des têtes de liste».
Selon Pierre Alain Cardona, le directeur de campagne de Pape Diouf, les irrégularités «ont été consignées sur procès-verbal et sont susceptibles d'un recours».
19h14 - Vers une abstention record?
C'est la première inconnue de ce premier scrutin intermédiaire du quinquennat Hollande. La participation s'annonce en baisse, les instituts de sondage prédisant même une abstention record d'environ 35%, au-delà des 33,5% de 2008. A 17h, le ministère de l'Intérieur a annoncé un taux de participation de 54,72% en métropole, contre 56,25% à la même heure il y a six ans.
19h - Revivez cette journée de vote ici...

20 Minutes vous fait vivre en direct le premier tour des élections municipales.

Résultats, réactions, surprises… La rédaction est mobilisée partout en France - depuis nos bureaux de Lille, Strasbourg, Rennes, Nantes, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Paris, Nice et Toulouse - où nos journalistes vous tiendront informés des résultats à l’heure des dépouillements. D’autres, en direct des QG du PS et de l’UMP à Paris, transmettront les réactions nationales de ce scrutin.

On gardera un œil sur les 10 personnalités à suivre et les 15 villes où les scores risquent d’être serrés. Retrouvez au cours de la soirée nos analyses de ce scrutin. Bien entendu, nous ne manquerons pas suivre de l’activité des réseaux sociaux.

Si vous voulez connaître tous les résultats de votre ville, n’hésitez pas à aller faire un tour ici...