Municipales: La mode du selfie dans l’isoloir envahit Twitter

ELECTIONS Des milliers d’autoportraits ont déjà été publiés sur le réseau social depuis dimanche matin avec le hashtag #selfisoloir…

N.Beu. avec AFP

— 

Capture d'écran des selfies dans l'isoloir publiés sur Twitter, le 23 mars 2014.
Capture d'écran des selfies dans l'isoloir publiés sur Twitter, le 23 mars 2014. — 20 MINUTES

Après les Césars, après les Oscars, les isoloirs. Depuis l’ouverture des bureaux de vote, ce dimanche matin, des milliers de selfies ont été pris dans l’isoloir et publiés sur Twitter. A la limite du code électoral, les e-lecteurs se mettent ainsi en scène, sur le mode de l’autoportrait, sous le hashtag #selfisoloir.

>> Suivez le premier tour des municipales en direct par ici

«Finalement j’y suis allé», lâche @Tibouc_is_god, alias Thibaut Bouquet, en guise de légende d’un autoportrait un peu flou, où le visage du jeune homme, apparemment tenté par l’abstention, se découpe sur le rideau bleu plastifié de l’isoloir. «C’est pas mon meilleur profil mais j’ai pas réussi à faire mieux», ajoute, dans un autre tweet, ce Lyonnais aux yeux clairs et fins cheveux châtains. «Je suis resté 10min dans l’isoloir à faire des selfies», précise-t-il.

Un vote plus vraiment anonyme

Depuis l’ouverture des bureaux de vote dimanche matin, ils sont des milliers d’électeurs à avoir tweeté des «selfies» dans le lieu le plus intime -et règlementé- des bureaux de vote. Plutôt jeunes, et masculins, les électeurs posent, avec en main l’enveloppe bleue dans laquelle ils ont glissé leur bulletin.

Certains comme @RaymondvanDoorn, un fonctionnaire néerlandais, chargé de mission au ministère du Développement durable à Paris, selon son profil, vont jusqu’à préciser à qui ils ont donné leur voix: «Un vote en plus pour @Anne_Hidalgo et un véritable #selfisoloir», précise-t-il, en référence aux nombreux faux ou parodies qui circulent sur les réseaux.

Une idée importée des Pays-Bas

C’est d’ailleurs aux Pays-Bas que la pratique est apparue, lors d’élections municipales mercredi. Elle a aussitôt été officiellement autorisée par le gouvernement néerlandais. En France, rien n’interdit les selfies dans l’isoloir à partir du moment «où cela ne porte pas atteinte à la sincérité du scrutin, ni ne trouble l’ordre public à l’intérieur du bureau de vote», dit Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur interrogé par l’AFP.

«Pour autant, il ne faut pas désacraliser le moment passé dans l’isoloir», met-il en garde, soulignant qu’il s’agit d’un «instant qui a vraiment du sens dans une vie de citoyen, dans la vie démocratique en général. Voter, c’est important, ce n’est pas anodin.» Sur le compte @selfisoloir, qui retweete les meilleurs autoportraits d’électeurs, la perle revenait dimanche à @Lucius__3000, «étudiant de M1 en droit public à Paris1-Sorbonne», «je vois les #selfisoloir, mais comment on fait lorsqu’on a mandaté procuration?»