Wallerand de Saint-Just (au centre), chef de file FN aux élections municipales à Paris, le 16 janvier à Paris.
Wallerand de Saint-Just (au centre), chef de file FN aux élections municipales à Paris, le 16 janvier à Paris. — F. DUFOUR/AFP PHOTO

VOS QUESTIONS

Vous avez interviewé Wallerand de Saint-Just, candidat FN à la Mairie de Paris

Le candidat vous a répondu...

[Le chat est terminé]

Paris est la capitale de mon pays, la France, et je voudrais que cette capitale ne soit plus gouvernée par des politiciens qui ne l’aiment pas vraiment et qui ne s’en servent que pour tenter de faire carrière.

Josiane: Pensez-vous diminuer cette course aux radars routiers qui n'est en réalité qu'une pompe à fric infernale et qui énerve une grande majorité de Français, dont moi d'ailleurs?

Oui, je la diminuerai et je stopperai, à Paris, la persécution des automobilistes commencée par le couple Delanoë-Hidalgo il y a 12 ans et qui ne fait qu’empirer.

Caracas3: Que bilan dressez-vous des années Delanoë?

Ce bilan est pour moi très négatif. La situation financière est mauvaise. En écartant les classes moyennes et les familles, le couple Delanoë-Hidalgo a fait de Paris une ville froide et artificielle où l’on s'ennuie. Moi, je lui redonnerai de la chaleur et de la vie.

Pierre: Il est très difficile de se loger à Paris (Prix, manque de logements...). Est-il possible vraiment de résoudre ce problème. Comment?

Le véritable instrument que la mairie possède, vis à vis de ce grave problème, c’est son parc de logements sociaux. Il doit être mieux géré (par exemple, les privilégiés de la mairie doivent quitter les logements occupés abusivement) et nous voulons introduire dans les critères d’attribution le fait de travailler à Paris.

jojo26jojo: Que comptez-vous faire pour baisser l'insécurité à Paris?

Nous avons mis au point dans notre programme un nombre important de mesures. Toutefois, sur ce plan, le maire de Paris n’a que très peu de pouvoir. 

En tout cas, la connivence politique et idéologique, entre, d’une part le maire de Paris et, d’autre part, le préfet de police et le ministre de l’intérieur, cessera.

Xavier: Vos amis du FN parlent de patriotisme oui, mais jamais de la République et de sa devise: « Liberté égalité fraternité + laïcité». Pouvez-vous nous affirmer que la République est indivisible et que ses valeurs sont aussi les vôtres?

Si nous parlons de la République et de sa devise, sans aucun problème. Nous n’avons pas de problèmes sauf avec certains «républicains» dont les «valeurs» sont surtout les affaires et la corruption.

Jean: Lors de vos études à Assas, avez-vous collaboré avec le GUD? Car vous ne cachez pas vos amitiés avec certains groupes catholiques. Je me demande si j'ai le droit d'être parisien sans être catholique...

Vous pouvez parfaitement être Parisien sans être catholique. Et oui, quand j’étais à Assas, j’ai fréquenté le GUD, syndicat étudiant qui se défendait des attaques des gauchistes.

Ulr34: Le FN n'a jamais été très fort à Paris. Qu'est-ce qui vous pousse à y croire?

Le fait qu’il ait été fort ou non ne change rien à notre détermination. Nous sommes à la reconquête des grandes villes et ces municipales sont le premier étage de la fusée.

Jul: La mairie de Paris doit-elle continuer d'accorder des subventions au PSG?

Oui, mais dans des proportions prenant en compte ses autres ressources. La ville doit garder un regard sur ce club. Je rappelle que je me suis déclaré hostile à la vente du Parc des princes au Qatar.

Ploch: Au FN, on a plutôt l'habitude de voir les têtes d'affiches comme Marine le Pen, Marion Maréchal ou Steeve Briois. Pouvez-vous vous présenter et expliquer votre candidature?

Je me présente à toutes les élections depuis 1989, mais en province jusqu’à aujourd’hui. Je me suis inscrit au barreau de Paris en 1974, je suis donc très Parisien et il y a deux ans maintenant Marine Le Pen m’a demandé de prendre la tête de Paris. C’est ce que j’ai fait.

Léa: Sur la pollution vous accusez AirParif d'être géré par des «écolos gauchistes». Êtes-vous climato-sceptique? Pour lutter contre la pollution à Paris, vous proposez quoi?

AirParif est un fromage dirigé par un politicien ancien élu vert au conseil régional...
Je doute de toutes les indications que l’on nous donne, pareil pour le prétendu changement climatique. La lutte contre la pollution est une entreprise de longue haleine, par exemple il ne faudrait pas obliger les familles à aller habiter à 80km de Paris. Je rappelle toutefois que la pollution de ces derniers jours est quasiment et exclusivement due à la réutilisation du charbon dans les centrales d’électricité d’Allemagne.

Bricou4: Votre première mesure si vous êtes élu?

A titre symbolique et pratique, j’annulerai immédiatement la hausse considérable des tarifs de fourrière qui vient d’être décidée par Bertrand Delanoë.

---------------------------------

Présentation du chat:

Dimanche 23 mars se tiendra le premier tour des municipales. Dans la dernière ligne droite, les candidats à la Mairie de Paris se succèdent pour dialoguer avec vous en ligne, en direct de la rédaction de 20 Minutes.

Après Nathalie Kosciusko-Morizet ce lundi (et avant Anne Hidalgo ce jeudi), après le candidat EELV Christophe Najdovski et Danielle Simonnet du Front de gauche, c’est Wallerand de Saint-Just qui était dans nos locaux pour vous répondre.