VIDEO. Rennes: Des caméras pour stopper le trafic

MUNICIPALES Une trentaine de caméras ont été installées dans la capitale de la Bretagne...

A Rennes, Camille Allain

— 

République est sous surveillance.
République est sous surveillance. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Alors que la ville ne comptait aucune caméra en 2009 (si l'on omet les 1 600 déployées sur le réseau Star), on en recense aujourd'hui une trentaine. D'abord à Sainte-Anne, puis au Colombier, au Gros Chêne, au centre commercial Europe et récemment à République. Le centre commercial Italie suivra prochainement. Objectif premier : lutter contre le trafic de stups. « C'est clair que ça assainit un secteur très rapidement. Au Gast, les dealers sont partis assez vite. Mais on sait que ça ne fait que déplacer le problème », confie un policier rennais. Installés depuis quelques semaines à République, les appareils n'affichent pas encore la même efficacité, malgré une présence policière renforcée.

Caméras de surveillance : la solution ? - Le 17/03/2014 à 14h00

 

« On me propose du shit à chaque fois que je passe », sourit un jeune habitant du quartier. Depuis quelques années, le trafic s'est ancré sur la place centrale rennaise et l'arrivée des caméras n'a pas l'air de perturber les « habitués » des arcades. « Peut-être que les flics vont s'en servir. Je sais même pas où elles sont », confie un jeune homme, qui dit « venir là de temps en temps ». Le projet de la Poste d'installer des vitres pour fermer les arcades avait été refusé par l'architecte des Bâtiments de France.