VIDEO. Leurs propositions pour une vie nantaise plus sûre

MUNICIPALES La sécurité est l'un des grands enjeux de la campagne...

Frédéric Brenon

— 

Les quartiers nantais ne sont pas pas réputés pour leur insécurité.
Les quartiers nantais ne sont pas pas réputés pour leur insécurité. — F. Elsner/20 Minutes

Même si Nantes n'est pas Marseille, la majorité des candidats en conviennent : la sécurité est l'un des grands enjeux de la campagne. La problématique se pose notamment dans les transports en commun, touchés ces derniers mois par une légère montée des agressions. La candidate UMP Laurence Garnier propose ainsi une « présence humaine renforcée » dans les véhicules de la TAN. Une idée partagée par Johanna Rolland (PS), Christian Bouchet (FN) ou Xavier Bruckert (MoDem), ce dernier suggérant une « brigade des transports » intervenant sur le réseau « de jour comme de nuit ».

Caméras de surveillance : la solution ? - Le 17/03/2014 à 14h00

 

L'avenir de la police municipale est également au cœur des réflexions. Pierre Gobet (divers droite), Sophie Van Goethem (également divers droite), ou encore Laurence Garnier veulent qu'elle se recentre sur ses compétences de sécurité et que ses effectifs augmentent. Christian Bouchet va jusqu'à proposer d'équiper les policiers municipaux « en armes de poing ». Pascale Chiron (EELV) ou Johanna Rolland (PS) préconise plutôt des îlotiers de proximité dans les quartiers qui le nécessitent. Le recours à la vidéoprotection est aussi souhaité par la majorité des candidats, y compris, de manière modérée, par Johanna Rolland, alors que la majorité PS y était ces dernières années réfractaire. La mesure n'a toutefois pas les faveurs de Guy Croupy (Parti de gauche) ou de Pascale Chiron. Parmi les autres propositions avancées, Sophie Van Goethem et Laurence Garnier partagent l'idée de renforcer l'éclairage public et de créer un baromètre chargé de publier les chiffres. Pascale Chiron et Johanna Rolland sont d'accord pour accueillir des travaux d'intérêt général dans les services de la mairie. Christian Bouchet veut « interdire le racolage des prostituées » sur la voie publique.