VIDEO. Alain Juppé: «Aujourd'hui, je ne rêve pas de l'Elysée»

POLITIQUE Le maire de Bordeaux était l'invité, dimandhe, de l'émission «Un maire en campagne» sur iTélé, en partenariat avec «20 Minutes»...

La rédaction de 20 Minutes

— 

Alain Juppé en meeting avec François Fillon à Eysines, près de Bordeaux, le 6 mars 2014.
Alain Juppé en meeting avec François Fillon à Eysines, près de Bordeaux, le 6 mars 2014. — NICOLAS TUCAT / AFP

Il est candidat à sa propre succession à la mairie de Bordeaux, mais la campagne municipale est aussi l'occasion pour Alain Juppé de tester ses chances au niveau national. L'ancien ministre a d'ailleurs multiplé les réunions publiques de soutien à d'autres candidats UMP. Ce dimanche, de 18h à 19h, Alain Juppé a répondu aux questions d'Antoine Genton et du directeur de la rédaction de 20 Minutes Acacio Pereira, dans l'émission «un maire en campagne» sur iTélé.

«Je ne rêve que du 23 mars.» Alain Juppé a tenu à affirmer son attachement à Bordeaux, et rien qu’à Bordeaux. «Aujourd’hui, je ne rêve pas de l’Elysée», a-t-il promis en réponse à ceux qui se demandent si, an cas de réélection, il ne risquerait pas de lâcher ses administrés en 2017. «Je me suis consacré depuis 1995 à ma ville, j’avais un projet… L’enjeu c’est Bordeaux.»

Seule digression dans un discours exclusivement bordelais : celle sur son parti, l’UMP, toujours à même selon lui de «de répondre aux attentes des Français». Même si «les militants sont déboussolés et écoeurés», a convenu Alain Juppé, tout en rappelant que «le président de l’UMP est renouvelable en 2015». Avant de plaider pour un maintien des primaires à l’UMP pour la présidentielle même en cas de retour de Nicolas Sarkozy. Le cœur à Bordeaux, mais toujours un œil à Paris.

Les ambitions d'Alain Juppé pour Bordeaux et sa communauté urbaine

Son bilan en tant que maire